Le top 4 des superstitions camerounaises

Quand j’étais petit à Nkongsamba, je ne comprenais pas pourquoi c’était mon père qui devait manger la tête de la viande (pourquoi toujours lui ?). Et puis on disait à ma mère que les femmes n’ont pas le droit de manger la viande du serpent, sauf si elles sont déjà arrière-arrière-grand-mères (même goûter ? Dis-donc !).

Et à nous les enfants on disait que si tu croises les jambes devant quelqu’un qui te dépasse en âge, eh bien tes jambes vont rester collées comme ça jusqu’à la fin de tes jours…

 

Nous on pense que notre destin dépend de l'environnement

Nous on pense que notre destin dépend de l’environnement

 

1- AU CAMEROUN, IL N’EST PAS CONSEILLÉ DE PASSER AU MILIEU DE DEUX PERSONNES

Parfois tu discutes avec ton ancien camarade de classe, et puis vous vous écartez un peu. Mais quand les gens vous rencontrent sur leur passage, vous wandayez qu’ils préfèrent contourner 1000 km pour vous éviter, plutôt que de passer tout droit entre vous deux…

Je ne comprends pas, ça doit être un héritage de nos ancêtres qui avaient peur de passer au milieu de deux baobabs. Parce que chez nous ici, on pense que si tu passes au milieu de deux personnes, ils vont « capturer » toute ta chance. Ils vont t’ « attacher », ils vont t’ « enfermer », ils vont « t’encercler », ils vont te « mettre dans la bouteille » (tout ça pour toi ?). Et pourtant ça n’a même rien à voir ! Voilà Lionel Messi qui passe tous les jours entre les défenseurs, mais est-ce que ça l’empêche alors d’être le meilleur footballeur du monde ?

 

2- ON INTERDIT MÊME AUX GENS DE TE DONNER L’ARGENT AVEC LA MAIN GAUCHE

Je ne comprends pas nos commerçants ! Surtout nos commerçantes. Si ton bras droit est occupé et que tu lui donnes l’argent avec la main gauche, tu as seulement attaqué les abeilles ! Elle va te dire de changer de main rapidement, et que si tu ne veux pas payer normalement tu lui remets vite sa marchandise !

Je ne comprends pas… Et si je suis gaucher alors ?

Et puis c’est la même chose quand elle te rembourse, c’est la même chose quand ton patron te donne ton salaire au bar, c’est la même chose quand tu donnes l’argent de la semaine à ta petite amie (pour ceux qui donnent encore leur argent à une Camerounaise).

Ici chez nous on pense que si tu donnes l’argent avec la main gauche comme le FMI, c’est que tu vas récupérer ça avec la main droite comme la Banque Mondiale…

 

3- ICI CHEZ NOUS SI TU N’ES PAS LÀ, PERSONNE NE PEUT OUVRIR TA BIÈRE !

Ça ce n’est même pas une superstition, mais personne ici ne peut y désobéir : ouvrir la bière de quelqu’un quand il n’est pas là ! Vous êtes malades ?

Donc c’est devenu une loi ici, et d’ailleurs quand la serveuse arrive elle te demande d’abord si c’est ta bière. Si on lui dit que tu es allé pisser derrière le bar, elle préfère repasser dix fois. Ou mieux, elle laisse une fois son ouvre-bière sur votre table…

Dans le Cameroun de Paul Biya, tout le monde a peur de n’importe qui. « Vous ouvrez ma bière quand je ne suis pas là que je sais que vous allez mettre quoi dedans ? Hein ? ». Et c’est comme ça que l’autre jour je suis allé faire des galipettes avec une fille à Oyag, mais elle m’a d’abord demandé de retirer mon collier et mon bracelet… Tsuip ! N’est-ce pas elle croyait que j’avais mis ça pour capturer son énergie ?

Enfin bref ! On rit entre nous quand on est au bar, mais on se surveille. Car il y a des gens ici qui sont capables de t’empoisonner pour un moindre rien ! Donc si je me lève pour aller draguer une fille, je dois absolument dire à mon meilleur ami de rester surveiller ma bouteille et ma nourriture. On n’a plus confiance ici dehors !

 

4- ET MÊME SI TU AIMES FAIRE LE MÉNAGE N’IMPORTE COMMENT, IL NE FAUT JAMAIS BALAYER DANS LA SOIRÉE

Balayer dans la nuit ? Tu veux appeler les mauvais esprits ou quoi ! Hein ? Tu étais où dans la journée ?

Dans notre Cameroun-ci, on ne balaye pas dans la nuitée. D’abord parce que ça va faire un bruit qui va perturber les ancêtres, mais aussi parce que tu ne peux pas attendre le matin ? Dis-donc ! Tu veux montrer que tu es propre plus que les qui ? Et d’ailleurs tu crois que tu vas balayer la nuit comme ça sans que Eneo ne coupe la lumière ?

 

les Camerounais interprètent tous les signes

les Camerounais interprètent tous les signes

 

LE TOP 1 MILLION DES SUPERSTITIONS CAMEROUNAISES

Je me suis limité à 4 superstitions, parce que moi je ne crois plus à ces machins-là depuis 1989. Mais si quelqu’un se met à vous citer tout ce que les Camerounais imaginent ici dehors, vous allez seulement mettre les deux mains sur la tête !

 

Nous on croit que si tu attaches les feuilles de manioc après avoir avalé tes bobòlòs, tu es comme ça en train d’attacher tout ton avenir.

Nous on pense que si tu traverses quelque chose en route sans même regarder ce que tu traverses, tu vas attraper un éléphantiasis que hein, même les chirurgiens de Laquintinie vont dire que « Nous on ne peut pas-nous arranger la qualité-là oooh ! »

Nous on se dit que si ta mère t’accouche avec une longue tête qui est pointue vers l’arrière (et qui te donne le front de Kimbo), ça veut dire que tu ressembles à quelqu’un qui aura l’argent en 2035.

Nous, on est persuadé que si un papillon entre dans votre maison familiale, il faut vite le chasser sinon c’est toute votre famille qui va connaître la Malédiction…

 

Et c’est comme cela partout, et tout le temps. On ne siffle pas dans la nuit ici, on ne compte pas l’argent dans la main de quelqu’un ici, les femmes n’ont même pas le droit de manger le gésier… Dis donc ! Et c’est pour ça que les Camerounais crachent d’abord par terre avant de pisser contre les murs…

Et si vous remarquez bien, vous allez voir que ces superstitions sont en général des interdictions. Ce sont des intimidations, voire même de la discrimination. Sinon expliquez-moi pourquoi dans notre grande maison de Nkongsamba, en 1989, il n’y a que mon père qui avait le droit de gueuletonner avec la tête du crocodile !

 

 

Ecclésiaste DEUDJUI

WhatsApp: (+237) 696.469.637

Tous mes articles sur http://achouka.mondoblog.org

6 réflexions au sujet de « Le top 4 des superstitions camerounaises »

  1. Venant du livre des Ecclésiastes, cela ne peut être que vérité hein.
    Ecclésiaste Deudji ou Ecclésiastes 2 : 10, à vous de voir lol… 😀
    Les superstitions sont exactement les même que dans mon pays le Togo, comme du 228 au 237, il n’y a même pas zéro pas …
    Beau billet, mon frère…yich….

  2. hahaha, en effet, c’est exact ! Ah les superstitions en Afrique (même à Abidjan, par exemple on ne coupe ses ongles la nuit etc.) il y en a une kyrielle. On aurait dit des préjugés ou interdictions même. Puisque la majorité y croit ça finit par arriver ou s’imposer à tous !

  3. Seydou KONE Seydou KONE dit :

    ON NE SE lave pas la nuit, ne lave pas les habit la nuit tombée, ne se cure pas les dents de nuit etc… tant de superstition ivoirienne que partagent bon nombre d’africain.merci Euclesisate.

  4. Eh gars! ton affaire là c’est comment???? Tout ce que tu cites comme superstition-là, on a les mêmes traits pour traits dans notre pas! Tu ne peux même pas séparer deux personnes qui marche, waah on dirait c’est des amoureux. Même Balayer de nuit, c’est maintenant ça disparaît un peu un peu (dans la capitale)
    En plus nous, on ne doit surtout pas siffler la nuit (je suis sûr que c’est pareil pour vous aussi). Affaire là… trop de similitudes quoi.

  5. Soumaïla COULIBALY dit :

    La superstition est à son côté pédagogique qu’il faut tenir en considération.Par exempte avec un enfant dont les parents ne peuvent révéler toutes les explications rationnelles sur la sexualité, entre autres sujets, utilisent la superstition.Ainsi pour les profanes d’un façon générale.
    Mais pour le sacré, c’est le pus intéressant, il y a les génies protecteur(serpent, poisson…)Pour une raison non inscrite mais évidente deux personnes d’appartenance ethnique différente ne peuvent pas se marier.Ce sont des comportements qui ont survécu (aux religions, à urbanisation…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *