En réalité hein, une autre jeunesse est possible

Voilà le 11 février qui vient de passer et qui avait pour thème « Jeunesse et défis de la construction d’une Nation exemplaire, indivisible, forte et émergente ». Mais lorsque j’observe les jeunes de notre pays, je suis à la fois pessimiste et un peu désespéré.

Même si je suis toujours persuadé qu’un autre Cameroun est possible…

Continuer la lecture

Être Camerounais, ce n’est pas donné à n’importe qui

J’ai certains amis Togolais qui commencent déjà à me provoquer ! Parce que comme on a eu les mêmes colons, eux ils pensent qu’on possède la même valeur. Comme nous on a un dictateur qui est aussi fort que leur propre Président qui s’appelle Faure, eux ils pensent déjà qu’ils peuvent aussi se comparer aux Camerounais. Hein ?

Sans savoir que ce n’est pas donné à n’importe qui… Continuer la lecture

Notre nouveau code pénal n’est pas camerounais

Quand j’ai parcouru notre nouveau code de procédure pénale qui vient d’être promulgué l’autre jour, je me suis demandé si je rêvais ! Parce qu’on te parle des hommes adultères, des locataires qui refusent de payer leur bailleur, et il y a même un paragraphe qui parlait des nanga boko qui dorment souvent au carrefour pendant leurs heures de vagabondage… Tsuip !

En fait, je vais encore vérifier si le nouveau code pénal que je lisais était vraiment pour le Cameroun. Continuer la lecture

À Souza, c’est un peu comme le reste du Cameroun…

Chaque fois que je retourne à Souza, on m’informe toujours que quelqu’un est mort ! Soit c’est Bakary avec qui je jouais au foot pendant le championnat de vacances, soit c’est mon ancienne petite amie qui s’appelait Sonia. En fait, j’ai constaté que ce qui se passe à Souza est un peu comme ce qui se passe dans le reste du Cameroun. Continuer la lecture

Si je suis fiancé et j’ai un terrain, je serai un bon Camerounais

Jusqu’aujourd’hui, ma famille maternelle pense que je suis un raté. Chaque fois que je vais voir mon père à Souza, il me demande d’abord que « Je demande hein, tu as déjà acheté un terrain ? » Et comme il sait que je ne réponds pas, il me demande ensuite si j’ai déjà même pensé à me marier un jour…

Pour ma famille, je suis un mauvais Camerounais. Surtout que quand je fréquentais encore, ils avaient vainement insisté pour que j’accepte de faire les concours de la Fonction Publique… Continuer la lecture

Au Cameroun, il y a aussi le « business » de l’éducation

Le premier caramel que j’ai mangé dans ma vie, je l’avais acheté à ma maîtresse du cours préparatoire. Et comme elle vendait aussi les bonbons et les sucettes pendant les cours, c’est toujours chez elle que notre argent de beignets finissait pendant la récréation… Tsuip !

Au Cameroun, il y a un truc que j’ai déjà remarqué dans tout notre système éducatif : c’est le business ! Continuer la lecture

Cameroun : comment reconnaître un fonctionnaire fictif ?

Comme je ne rends pas trop visite aux membres de ma famille, certains cousins m’ont dit l’autre jour que je suis un cousin fictif.

Hum ! Fictif comment ? Hein ? Parce que s’il faut même voir, mon nom ne figure pas sur la liste des fonctionnaires fictifs qu’on a recensés au Cameroun.

D’ailleurs je vais vous expliquer comment les reconnaître… Continuer la lecture