J’ai participé à la Mondoformation 2015

Franchement hein, Ziad Maalouf exagère ! Pour que le type là accepte ton idée, il faut seulement que tu lui donnes un bon paquet de cigarettes propositions. Parce que pendant l’atelier radio par exemple, le gars ne faisait que nous dire « Mauvaise idée ! Mauvaise idée ! »

C’est même à cause de lui que j’ai décidé de raconter la Mondoformation 2015.

 

Ziad Maalouf en masterclass

Ziad Maalouf en masterclass

 

IL Y A D’ABORD EU L’HISTOIRE DES BAGAGES

Pour faire court, je vais vous épargner les histoires des gens qui voyageaient prenaient l’avion pour la première fois. Par exemple Florian Kaptue, j’ai dû lui apprendre comment on attache une ceinture de sécurité (et surtout comment on la détache). J’ai aidé Didier Ndengue à photographier le repas qu’on nous a proposé dans l’aéronef, parce que le gars ne savait pas ce que c’est qu’une confiture !

Pour les bagages, ça m’étonne toujours quand quelqu’un jubile après avoir retrouvé ses propres affaires… Tsuip ! Il faudra qu’on m’explique ce truc de Maalouf ! Parce que si je vous raconte comment Rima Abdel Fattah a sursauté sur sa valise verte, vous allez penser que son mari se trouvait à l’intérieur. Si je vous montre les larmes d’Emmanuelle Marie lorsqu’on a retrouvé son sac à l’aéroport, vous allez penser que c’est un photomontage.

Mais tout est bien qui finit bien, puisque nous avons tous mis nos bagages dans l’énormissime valise de Guy Muyembe (elle fait pratiquement 2 mètres de largeur pour 3,6 mètres de hauteur)…

 

L'énormissime valise de Guy Muyembe

L’énormissime valise de Guy Muyembe

 

IL Y A EU L’HISTOIRE DES FRÈRES JUMEAUX

Je sais que quand je parle de jumeaux, tout le monde pense directement à Mélissa Barra et à sa consœur Manon Mella. C’est pas faux !

Franchement, les deux filles-là me dépassent ! Je n’ai jamais vu deux personnes aussi synchronisées. Je n’ai jamais vu l’une en jupe et l’autre en culotte. Ou bien l’inverse. Je ne les ai jamais vues dans des salles différentes. Je n’ai jamais vu l’une sur un ordinateur et l’autre qui n’est pas sur un ordinateur. Et je pense que le seul moyen de les distinguer, c’était lorsque Mélissa portait ses lunettes pendant les cours de photographie, ou que Manon portait les siennes pendant les ateliers sur le vidéomontage…

Sérieusement, on avait quand même des frères parmi les blogueurs. Il y avait les Tchadiens qui portaient toujours leurs lunettes noires pendant les travaux (ils étaient aveugles ?). Il y avait les Ivoiriens Aboudramane et Seydou Koné(s), mais je ne sais plus lequel dormait dans notre chambre. Il y avait les Togolais qui parlaient leur patois dans un dialecte béninois. Et puis il y avait les Guinéens, les Maliens et les Burundais : ils sont devenus « frères » quand il a fallu préparer la boîte de nuit après la fiesta du vendredi soir…

 

Mélissa et Manon étaient inséparables

Mélissa et Manon étaient inséparables

 

IL Y A EU QUELQUES PROBLÈMES DE NOURRITURE

Je me rappelle que le dimanche 29 novembre 2015, le ou la propriétaire de l’auberge nous avait servi des pâtes quasiment in-mangeables. Il devait être dans les 18 heures 43 minutes et 54 secondes ; parce que je me rappelle que j’ai abandonné ça vers les 18 heures 44 minutes et 22 secondes. Même les Maghrébins avaient abandonné l’affaire, ce qui prouve à quel point la nourriture-là était vraiment non avalable ! Et quand nous sommes allés aux toilettes pour vomir en même temps, il y avait déjà un long rang de blogueurs qui nous avait précédés longtemps à l’avance…

Mais sinon, il ne faut pas exagérer ! La nourriture du Sénégal reste quand même un peu variée. Parfois c’était du riz avec du poisson, parfois du riz avec des oignons. Parfois on mélangeait le riz avec une sauce que ta gorge ne veut plus redécouvrir, ou alors on écrasait le riz-là jusqu’à ça devenait presque comme le sorgho.

Enfin bref je me suis trompé, ce n’était pas si varié que ça en fait…

 

Voici le repas de la discorde

Voici le repas de la discorde

 

IL Y A EU LA FORMATION EN ELLE-MÊME

Bof ! J’étais surtout là-bas pour les rencontres hein, le reste était parfois très ennuyeux studieux. Et puisque Simon D. creuse toujours des informations lorsqu’il est avec ses amis micros, j’ai dû lui demander pourquoi est-ce qu’il aime toujours s’asseoir par terre au lieu de s’asseoir sur une chaise comme tout le monde (il fait du yoga ?).

Mais blague à part, la formation était quand même intéressante. Sauf peut-être pour les Haïtiens ! Parce que ceux-là dormaient pendant les cours, et quand on les réveillait ils expliquaient que c’était à cause du décalage horaire… Tsuip ! Si c’est vraiment ça, pourquoi alors Mawulolo (si, si, c’est vraiment son nom) ronflait lui aussi alors qu’il réside pourtant à Dakar ? Hein ? Moi je n’aime quand on me prend pour un imbécile !

 

Simon D. creuse sa tête dans sa position favorite

Simon D. creuse sa tête dans sa position favorite

 

J’AI PARTICIPÉ À LA MONDOFORMATION DES MONDOBLOGUEURS EN 2015…

Et donc je le re-déclare encore, Ziad Maalouf exagère ! Parce que le gars déjeunait avec nous, il riait avec nous, il portait même ses pantalons taille basse sans que ça ne nous dérange. Mais quand tu donnais ton avis pendant l’atelier Radio, le petit méchant loup la rejetait immédiatement : « Mauvaise idée ! Mauvaise idée ! »

 

À la formation, les gens pensaient que les Camerounais sont de très grands soûlards. Et nous on les emmenait au bar pour leur expliquer que ce n’était pas la réalité.

Pendant la Mondoformation, les femmes se prenaient en photo jusqu’à ce n’est plus bon. C’est même là que j’ai découvert l’expression « sel-filles ».

Pendant la formation des blogueurs session 2015 à Dakar, il y avait des blogueurs qui se plaignaient que le Sénégal est un pays extrêmement cher… Et ensuite ils allaient se renseigner sur les tarifs.

 

Et puis on mangeait en famille, on reconstruisait le monde chaque soir, on échangeait des cartes de visite professionnelles alors que nous sommes pourtant des amateurs… Et si jamais tu me demandes ce qu’on a gagné pendant cette semaine formidable, tous les blogueurs vont te répondre du tic au tac : « Quelque chose qu’on ne pourra jamais nous retirer ! »

 

Ecclésiaste DEUDJUI, moi je suis un Mondoblogueur

WhatsApp: (+237) 696.469.637

Tous mes articles sur http://achouka.mondoblog.org

23 réflexions au sujet de « J’ai participé à la Mondoformation 2015 »

  1. Apparemment, tu as oublié de mentionner la gazelle, cette bière, pardon, « cette eau avec juste un goût bizarre » selon un mondobloggeuse dont je tairai le nom. elle se reconnaîtra certainement. (Amicalement)

  2. Chapeau, avec ses argu-ment, tu pourrais simplement convaincre Mbyia de prendre sa retraitre. mais bon, c’est à lui aussi de decider. S’il n’est pas fatiguer il peut rester jusqu’en 2032. Enfin si tu n’avais pas mis la valise de notre Didier, j’allais censurer ton billet. Tu as bien fait….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *