Cameroun : bienvenue chez les « ambassadeurs »

J’ai un défaut hein, moi je n’aime aller dormir chez une fille (même si c’est chez la femme de mon père). Pourtant il y a des hommes ici qui habitent chez les femmes jusqu’à ils ronflent même sur le matelas de leur petite amie, pendant des semaines et des semestres.

C’est alors la qualité de gars-là qu’on a surnommés les « ambassadeurs »… Continuer la lecture

Au Cameroun, rien n’arrive jamais au hasard

Quand j’étais encore SDF en février 2014, une fille m’avait dit un jour que « C’est sûr que c’est parce que tu as brisé le cœur d’une fille que tu es devenu un sans-abri. » (Où est le rapport ?). Parce que dans notre pays-ci hein, les gens ont toujours pensé que ce qui arrive au hasard ne nous arrive jamais au hasard.

Surtout lorsque ça nous est arrivé au hasard… Continuer la lecture

Si j’étais Jésus-Christ, j’aurais quelques soucis à me faire…

J’ai dragué une fille l’autre jour qui portait des bottillons et qui m’avait ensuite invité dans son domicile à Bonabéri. Et comme elle portait aussi une greffe brésilienne, je me suis dit que c’était le genre d’araignée qui ne pense même pas un peu à la religion.

Mais quand on s’est revu le lendemain avec son pasteur, les deux ont commencé à me parler de Jésus-Christ jusqu’à j’ai même commencé à avoir quelques soucis à me faire…

Continuer la lecture

Voici pourquoi les Blancs sont « supérieurs » aux Camerounais

Je suis entré dans un café l’autre jour parce que j’avais trop faim, mais la serveuse m’a dit qu’il n’y a plus rien à manger parce qu’il était en train de pleuvoir dehors (où est le rapport ?). Je suis donc entré dans le bar d’à côté pour pouvoir digérer ma famine avec une bière, mais le barman m’a dit que les boissons n’étaient pas bien congelées. Quoi ? Soi-disant parce que le bon monsieur avait oublié de brancher son réfrigérateur… Tsuip !

J’ai donc directement compris pourquoi les Blancs sont parfois « supérieurs » aux Camerounais.

Continuer la lecture

le monument de la Renaissance

J’ai comparé les camerounaiseries avec les sénégalaiseries

La première fois que j’étais au Sénégal en 2015, j’avais voulu comparer les Camerounaises avec les Sénégalaises. Mais cette fois-ci durant mon séjour, j’ai plutôt décidé de comparer les camerounaiseries avec les sénégalaiseries. Et aussi un peu le Cameroun avec la République du Sénégal… Continuer la lecture

Mais de quoi parlent-ils au juste, les Camerounais ?

Il y a une femme dans mon quartier qui prépare du bon wata-fufu. Mais quand je vais manger chez elle, j’entends toujours les autres clients qui sont en train de s’engueuler : « Mouff ! Je te dis que le film-là c’est le trucage. Tu crois que quel homme peut accepter qu’on embrasse sa femme comme ça en public ? »

Et ça bavarde ainsi jusqu’à ce que je termine ma nourriture. En fait, c’est toujours comme ça, que ça bavarde et ça re-bavarde ici chez nous au Cameroun… Continuer la lecture

Je ne veux plus voir un Camerounais derrière ma sœur !

Quand je faisais Terminale à Bafoussam, un gars nous avait mis à genoux parce qu’on était venu chercher sa petite sœur. Il nous a ensuite bastonnés avec ses uppercuts et ses coups de pied, avant de nous verser une gigantesque marmite qui était pourtant remplie d’eau chaude !

Et même si j’ai eu du beaucoup de mal à lui pardonner, je comprends pourquoi le gars-là ne voulait plus laisser un Camerounais rôder derrière l’une de ses sœurs…

Continuer la lecture