Mais où sont donc passées mes valentines ?

Mardi dernier comme c’était le 14 février et donc la fête de la Saint-Valentin, il y a beaucoup de filles qui m’ont appelé pour me demander que « Mon chéri, est-ce qu’on peut se voir aujourd’hui ? ». Et c’est comme ça que je suis allé prendre un verre avec quelques-unes, je suis allé manger au restaurant avec une autre, et j’ai aussi offert une paire de chaussures à la quatrième que je n’avais plus revue depuis le 14 février de l’année surpassée… Continuer la lecture

En réalité hein, une autre jeunesse est possible

Voilà le 11 février qui vient de passer et qui avait pour thème « Jeunesse et défis de la construction d’une Nation exemplaire, indivisible, forte et émergente ». Mais lorsque j’observe les jeunes de notre pays, je suis à la fois pessimiste et un peu désespéré.

Même si je suis toujours persuadé qu’un autre Cameroun est possible…

Continuer la lecture

Le potentiel amoureux de la Camerounaise

On dit comme ça hein, j’avais perdu une copine ! Parce que quand je vois comment je souffre maintenant pour manger dehors, je me demande pourquoi je l’avais quittée. Quand je vois jusqu’où je trempe mes habits, ça fait même quatre semaines sans que personne ne les frotte regarde, je regrette pourquoi j’étais parti me chamailler avec cette fille.

Parce que vrai hein, il y a encore des Camerounaises qui savent comment on garde un homme ici dehors… Continuer la lecture

Cameroun : bienvenue chez les « ambassadeurs »

J’ai un défaut hein, moi je n’aime aller dormir chez une fille (même si c’est chez la femme de mon père). Pourtant il y a des hommes ici qui habitent chez les femmes jusqu’à ils ronflent même sur le matelas de leur petite amie, pendant des semaines et des semestres.

C’est alors la qualité de gars-là qu’on a surnommés les « ambassadeurs »… Continuer la lecture

Au Cameroun, rien n’arrive jamais au hasard

Quand j’étais encore SDF en février 2014, une fille m’avait dit un jour que « C’est sûr que c’est parce que tu as brisé le cœur d’une fille que tu es devenu un sans-abri. » (Où est le rapport ?). Parce que dans notre pays-ci hein, les gens ont toujours pensé que ce qui arrive au hasard ne nous arrive jamais au hasard.

Surtout lorsque ça nous est arrivé au hasard… Continuer la lecture

Si j’étais Jésus-Christ, j’aurais quelques soucis à me faire…

J’ai dragué une fille l’autre jour qui portait des bottillons et qui m’avait ensuite invité dans son domicile à Bonabéri. Et comme elle portait aussi une greffe brésilienne, je me suis dit que c’était le genre d’araignée qui ne pense même pas un peu à la religion.

Mais quand on s’est revu le lendemain avec son pasteur, les deux ont commencé à me parler de Jésus-Christ jusqu’à j’ai même commencé à avoir quelques soucis à me faire…

Continuer la lecture

Voici pourquoi les Blancs sont « supérieurs » aux Camerounais

Je suis entré dans un café l’autre jour parce que j’avais trop faim, mais la serveuse m’a dit qu’il n’y a plus rien à manger parce qu’il était en train de pleuvoir dehors (où est le rapport ?). Je suis donc entré dans le bar d’à côté pour pouvoir digérer ma famine avec une bière, mais le barman m’a dit que les boissons n’étaient pas bien congelées. Quoi ? Soi-disant parce que le bon monsieur avait oublié de brancher son réfrigérateur… Tsuip !

J’ai donc directement compris pourquoi les Blancs sont parfois « supérieurs » aux Camerounais.

Continuer la lecture