mignon garçon black

Est-ce que je suis un garçon ou alors une fille ?

C’est très facile de me regarder et de dire que « Ecclésiaste est un garçon ! ». c’est très facile de dire « Pierre La Paix est un garçon ! » ou « La Miss du Cameroun est une fille ! »

Mais laissez-moi vous expliquer qu’en réalité ce n’est pas aussi facile que cela en a l’air…

Continuer la lecture

On ne peut pas coucher avec toutes les femmes du monde…

Quand je fréquentais encore à Ndikiniméki, j’avais un camarade qui salissait souvent son calendrier presque tous les week-ends ! Parce que quand il couchait avec une fille, il noircissait la date du jour-là.

On disait même qu’il avait envie de coucher avec toutes les femmes qu’il y a ici au monde. Continuer la lecture

Est-ce que je vous ai dit que j’ai un problème ?

Jusqu’à l’âge de vingt-cinq ans, certaines cousines disaient souvent que je suis un mauvais Bamiléké ! Puisque je n’assistais jamais aux réunions de famille, je ne partais jamais dans les mariages et dans les enterrements, et je ne suis jamais venu me plaindre chez elles que « Est-ce que vous savez que j’ai une petite amie et qu’elle est tombée enceinte ? »

Bref, je n’étais jamais parti me placer devant quelqu’un pour lui expliquer que moi j’avais un problème…

Continuer la lecture

Le potentiel amoureux de la Camerounaise

On dit comme ça hein, j’avais perdu une copine ! Parce que quand je vois comment je souffre maintenant pour manger dehors, je me demande pourquoi je l’avais quittée. Quand je vois jusqu’où je trempe mes habits, ça fait même quatre semaines sans que personne ne les frotte regarde, je regrette pourquoi j’étais parti me chamailler avec cette fille.

Parce que vrai hein, il y a encore des Camerounaises qui savent comment on garde un homme ici dehors… Continuer la lecture

Cameroun : bienvenue chez les « ambassadeurs »

J’ai un défaut hein, moi je n’aime aller dormir chez une fille (même si c’est chez la femme de mon père). Pourtant il y a des hommes ici qui habitent chez les femmes jusqu’à ils ronflent même sur le matelas de leur petite amie, pendant des semaines et des semestres.

C’est alors la qualité de gars-là qu’on a surnommés les « ambassadeurs »… Continuer la lecture

Je ne veux plus voir un Camerounais derrière ma sœur !

Quand je faisais Terminale à Bafoussam, un gars nous avait mis à genoux parce qu’on était venu chercher sa petite sœur. Il nous a ensuite bastonnés avec ses uppercuts et ses coups de pied, avant de nous verser une gigantesque marmite qui était pourtant remplie d’eau chaude !

Et même si j’ai eu du beaucoup de mal à lui pardonner, je comprends pourquoi le gars-là ne voulait plus laisser un Camerounais rôder derrière l’une de ses sœurs…

Continuer la lecture