28 mars 2022

Je ne suis pas fait de la même matière que les anges…

Je reviens de Yaoundé où j’ai passé un court séjour extraordinaire. Mais je n’ai pas rendu visite à ma grand-mère, ce que je regrette un peu. Parce que pour dire vrai je ne suis pas vraiment fait de la même matière que les bons Camerounais…


Je ne suis pas le fils idéal

Bien avant sa mort, mon père avait déjà remarqué que je n’étais pas le genre de fils qui lui ressemblerait un jour. Parce que je n’ai jamais rêvé de devenir un électricien comme lui, je ne suis pas vraiment un passionné des chantiers de construction et la pire des choses, selon lui, c’est que je simplifie beaucoup la valeur de l’argent.
Et pourtant mon papa m’aimait indiscutablement et à la folie, même s’il savait qu’il ne réussirait jamais à me changer. Idem pour ma mère qui a fini par m’accepter tel que je suis, malgré mes nombreuses bizarreries. Elle ne comprend pas pourquoi je m’éloigne souvent d’elle par moments, pourquoi je n’exécute pas systématiquement tout ce qu’elle me recommande de faire, et elle se demande même parfois si c’est elle qui m’a réellement accouché ! Sans parler de ma nourrice qui n’arrive même plus à me voir, et pourtant elle est la mère de mes enfants et j’en profite pour lui demander de m’excuser pour mes mauvais comportements…


Je ne suis pas le meilleur des frères

Mes frères ont fini par m’accepter tel que je suis. Et quand je parle de mes frères, je parle également de mes sœurs, de mes cousins, de mes oncles, de mes tantes, de mes neveux et nièces, de mes cousines et surtout de ma grand-mère. Ma grand-mère a fini par m’accepter tel que je suis, et pourtant cela fait plusieurs années que je ne lui ai plus rendu la moindre petite visite. Je sais qu’elle me regardera toujours comme le gros bébé qui était né dans ses bras à Foumban, et auquel elle avait donné le doux prénom de Salvador…
Je ne suis pas le meilleur des beaux-frères ! Ma belle-sœur m’invite tous les jours à manger chez elle, et pourtant je ne décroche même pas le téléphone. J’ai des beaux-frères et des belles-sœurs qui ont accouché des jumeaux récemment, et je ne suis même pas parti regarder ces enfants. Je suis le genre de Camerounais qui ne se rend pas à l’enterrement de sa propre grand-tante, la petite sœur de ma grand-mère. Je n’assiste presque jamais aux réunions familiales, je ne pars pas dans les mariages ni les voir-bébé de mes grands-cousins, et je reçois très difficilement un membre de ma famille à mon domicile.
Je sais, je ne suis pas un bon frère.


Ecclésiaste Deudjui avec ses amis de Siantou en 2004
De gauche à droite, de vieux amis de mon époque Siantou que j’ai perdus de vue: Ghomsu Cyrille, Florian Ngimbis et Nguemaleu Yannick. Crédit: Amos Sendè /CC-BY

Je ne suis pas un bon petit ami

Si j’étais un bon petit ami ça se saurait ! D’ailleurs je serais déjà marié à l’heure où je vous parle. Parce que les femmes qui m’ont aimé il y en a eu à foison, et les femmes que j’ai aimées sont encore beaucoup plus innombrables…
Disons que je ne suis pas un méchant petit ami hein, mais je suis maladroit. Je suis parfois abrupte dans ma façon de concrétiser une nouvelle relation. Je suis souvent trop pressé, souvent trop distant, souvent trop collant et souvent trop rancunier. Je peux parfois quitter une fille pour un petit détail de rien du tout, presque sans importance. Je peux parfois donner de fausses espérances à une femme qui m’aime de tout son cœur, et pourtant je sais parfaitement que je n’envisage pas de l’épouser. Je peux parfois coucher avec une femme et puis disparaître le lendemain comme par miracle, et pourtant je n’avais jamais prévu de lui causer autant de mal au départ…
Je suis un mauvais petit ami, mais j’ai aussi été déçu en amour. Parfois je me comporte désagréablement avec une femme que j’aime pourtant naturellement, tout simplement parce que je suis devenu précautionneux. Et parfois aussi je laisse volontairement partir une femme alors que je souhaiterais rester avec elle, tout simplement parce que j’ai eu le sentiment que je ne serai pas forcément à sa hauteur.


Je suis le genre d’ami qu’il ne faut pas avoir

Honnêtement hein, j’ai eu plus d’amis dans ma vie qu’il ne m’en fallait. Puisque j’ai vécu à Nkongsamba, à Edéa, à Ndikiniméki, à Bafoussam, à Yaoundé, à Souza et dorénavant dans la ville de Douala. J’ai fréquenté dans plusieurs établissements différents, ce qui m’a donné un nombre de connaissances incontrôlable. Mais… je n’ai pas toujours été le meilleur des amis au monde !
Je ne suis pas réellement ce qu’on pourrait appeler un camarade fiable, et d’ailleurs je perds des amis presque tout le temps. J’ai des anciens meilleurs amis avec qui on ne se parle même plus au téléphone. J’ai des anciens complices que désormais je refuse systématiquement de voir ! J’ai des amis d’enfance que j’ai retrouvés avec grand plaisir ici à Douala, mais c’est à peine si j’accepte de les rencontrer lorsqu’ils demandent à me voir…
Je vous demande pardon, car ce n’est pas entièrement de ma faute. Je suis un individu hyper susceptible et ultra solitaire. Je suis un esprit tortueux et très capricieux. Je commets toujours l’erreur de croire que tous mes amis vont raisonner de la même manière que moi, et dès qu’ils ne le font pas je brise immédiatement la relation. C’est injuste, mais heureusement qu’il me reste encore mon meilleur ami Pierre La Paix Ndamè


En réalité hein, je ne suis pas fait de la même matière que les anges…

Donc je reviens de Yaoundé où j’ai passé un court séjour vraiment fantastique. Mais je n’ai pas rendu visite à ma grand-mère, ce que je regrette énormément. Parce que pour vous dire vrai je ne suis pas fait de la même nature que les bons Camerounais…

Je ne suis pas fait de la même matière que les anges ! Je suis toujours souriant en public, mais ceux qui me connaissent savent que je suis totalement différent à l’intérieur.
Je ne suis pas fait de la même matière que les samaritains ! Je ne suis pas l’homme le plus généreux de la planète, et d’ailleurs j’ai toujours l’impression que je n’en ai pas suffisamment pour pouvoir redistribuer.
Je ne suis pas fait de la même matière que vous autres, même si je suis persuadé que je ne deviendrai jamais un mauvais Camerounais.

Parce que même si je ne suis pas un chérubin, je ne suis pas encore un démon non plus. J’aime ma famille de tout mon cœur et je sais qu’ils le savent, même s’ils n’ont pas encore fini de digérer mes excentricités. Je suis un bon petit ami lorsque je suis réellement amoureux d’une bonne fille, et je suis probablement le meilleur ami de beaucoup de personnes ici au Cameroun.
Mais pourtant croyez-moi, je ne suis pas du tout fait de la même matière que les anges !


Ecclésiaste DEUDJUI, je ne suis pas un agneau
WhatsApp: (+237) 696.469.637
Tous mes articles sur https://achouka.mondoblog.org

Partagez

Commentaires