J’ai participé à l’événement « Goût de France »

C’est quand le 1er conseiller de l’ambassadeur de France m’avait écrit pour me demander que « Bonjour monsieur Deudjui ! Ça vous dirait de venir déguster la cuisine française ? » que j’ai pris contact avec la Résidence de France au Cameroun. Et c’est comme ça qu’ils m’ont téléphoné pour me demander de venir participer à l’événement « Goût de France »…

 

dîner chez l'ambassadeur de France au Cameroun

L’ambiance était bon enfant – Crédit photos: Ecclésiaste Deudjui

 

C’EST QUOI « GOÛT DE FRANCE » ?

D’après ce que l’ambassadeur nous a dit et d’après mes propres recherches sur Google, l’événement « Goût de France » est une cérémonie qui a lieu tous les 21 mars de chaque année. Et d’après ce que j’ai lu sur le site internet de Cameroun-Tribune (je ne savais même pas qu’ils ont un site web), l’année 2017 ne représentait que la 3ème édition de ce nouveau concept culinaire hexagonal !

En fait, il est question pendant cette « fête du printemps », de célébrer la gastronomie française à travers le monde entier. Et c’est ainsi que toutes les ambassades de France de la planète ont pour mission de mettre en valeur la créativité de la cuisine française. D’ailleurs cette année, l’événement a vu la participation de 2 000 chefs qui proposaient 2 000 menus sur toute l’étendue de tous les cinq continents…

 

logo goût de france

Logo de l’événement Goût de France

 

J’AI DÉCOUVERT LA PONCTUALITÉ

Comme la cérémonie était prévue pour 19h00, je suis arrivé devant le portail vers les 19h15 (n’est-ce pas je pensais que c’étaient nos camerounaiseries ?) ! Et subitement il y a un policier Français qui est apparu devant moi avec une grosse matraque et qui m’a demandé que « Vous êtes venu pour la cérémonie ? Eh beh dépêchez-vous parce que vous êtes déjà vachement en retard ! »

Et c’est comme ça que j’ai présenté ma carte d’identité et ensuite mon passeport et ensuite mon permis de conduire B. J’ai présenté mon billet d’invitation en dernière position. J’ai commencé à courir dans le jardin de l’ambassadeur parce que son jardin est plus spacieux que le stade omnisports de Mfandena. Je suis arrivé devant un agent de sécurité camerounais qui était habillé en jaune-jaune, et c’est avec sa torche qu’il m’a indiqué la porte d’entrée où j’ai été accueilli par la gouvernante qui a tôt fait de me répéter que j’étais déjà sacrément vachement en retard…

 

Ecclésiaste Deudjui, Tchakounté Kemayou et Gilles Thibault

En compagnie de Tchakounté Kemayou et Son Excellence Monsieur l’ambassadeur

 

J’AI DÉCOUVERT LES AUTRES INVITÉS

Après avoir discuté quelques secondes avec Mr Gilles Thibault qui est actuellement l’ambassadeur de France au Cameroun, je me suis directement dirigé vers madame l’ambassadrice. Et puis j’ai salué mes amis blogueurs qui étaient déjà assis en train de se préparer pour faire les selfies. Je me suis dirigé vers l’apéro, et j’ai commandé un bon verre d’une bouteille d’un bon vin que je ne connaissais même pas ! Puis il y a une jolie Blanche qui s’appelait Gaëlle et qui est venue me poser quelques questions sur la restauration au Cameroun. Puis il y a un autre conseiller de l’ambassadeur qui s’appelle Philippe Larrieu qui est venu nous rejoindre, et avec lui on a un peu échangé sur la politique françafricaine. Entre-temps il y avait deux ministres camerounais en fonction parmi les invités : le ministre de la formation professionnelle, mais moi je bavardais surtout avec l’actuel ministre du Tourisme. Il y a aussi une fille qui m’a reconnu parce que j’ai fréquenté avec elle en 1997 à Edéa, et aujourd’hui elle est devenue une extraordinaire restauratrice.

Il y avait probablement une trentaine d’invités au total, avec près de 20 Camerounais pour 10 Français. Il y avait aussi beaucoup de jolies filles parmi les hôtesses qui nous servaient, mais je n’ai pas eu assez de courage pour commencer à les baratiner dans la résidence d’un représentant diplomatique…

 

deux ministres camerounais chez l'ambassadeur de France au Cameroun

On pouvait noter la présence de deux ministres camerounais et celle de la restauratrice Onana Armelle (en robe noire) – Crédit photos: Ecclésiaste Deudjui

 

J’AI DÉCOUVERT LA CUISINE FRANÇAISE

Quand nous sommes passés à table après le premier discours de Son Excellence, on nous a d’abord servi une soupe glacée de concombre au yaourt. Beurkkk ! J’ai failli vomir, mais heureusement que je n’avais pas encore avalé plus d’une demie-cuillère…

Ensuite on nous a servi un croustillant de gambas de Kribi. Hmmmm, qu’est-ce que c’est bon ! Et puis ils nous ont donné le dos du capitaine à l’orange et ses deux purées, mais moi je n’ai consommé que le capitaine et je n’ai même pas osé toucher au bas-ventre de ses deux adjudants…

Enfin, ils nous ont servi une charlotte au chocolat. Hmmmm, qu’est-ce que les gens l’attendaient ! J’ai même vu ma voisine de droite en train de se frotter les deux fourchettes, et j’ai vu comment certains journalistes étaient déjà en train de chanter « Charlotte ! Charlotte ! Charlotte ! ». Jusqu’à j’ai même pensé que c’était la fille de l’ambassadeur avant de me rendre compte que c’était simplement le nom d’un gâteau !

 

cuisine française

Le dos du capitaine à l’orange et ses deux purées – Crédit photos: Ecclésiaste Deudjui

 

J’AI PARTICIPÉ À L’ÉVÉNEMENT « GOÛT DE FRANCE » AU CAMEROUN…

Donc franchement, c’est quand Mr Léopold Stefanini m’avait écrit pour me demander que « Bonjour monsieur Deudjui ! Ça vous dirait de monter sur Yaoundé pour venir assister à notre cérémonie ? » que je suis allé faire mes recherches sur Google. Et c’est comme ça que j’ai décidé de participer à l’événement « Goût de France »…

 

J’ai découvert la gastronomie camerounaise. Parce que parmi tout ce que nous mangions ce jour-là, tout le menu avait été composé à partir des ingrédients d’origine camerounaise.

J’ai redécouvert le blogging camerounais. Parce que quand je discutais avec Gaëlle, je me suis rendu compte que nous n’avons pas assez de bons blogs sur les arts de vivre, sur la cuisine, sur le tourisme et sur notre culture.

J’ai découvert une partie de la jeunesse proactive camerounaise, parce qu’il faut que nous aussi on organise un jour un événement qui s’appellera « Good Cameroun ».

 

Alors les Fotso Fonkam, les Dania Ebonguè, les Salma Amadore et les intrépides Tchakounté Kemayou ou encore mon ami Pierre la Paix Ndamè, j’espère que vous avez bien regardé. J’espère que Rose Munjonguè a bien observé comment ça s’est passé là-bas. J’espère que Didier Ndengué a tout noté. J’espère que Meyo Onana Armelle Babette qui était ma camarade de classe en Troisième et qui est aujourd’hui une extraordinaire restauratrice, va nous reproduire cette festivité-ci un jour.

Parce que vrai hein, c’est à travers des rassemblements comme celui-là que le Cameroun pourra mesurer le degré de sympathie qui peut exister entre sa population et le reste du Monde

 

Ecclésiaste DEUDJUI, j’ai goûté à la France

WhatsApp: (+237) 696.469.637

Tous mes articles sur http://achouka.mondoblog.org

5 réflexions au sujet de « J’ai participé à l’événement « Goût de France » »

  1. William de Pointe-Noire dit :

    Ecclé
    Je croyais qu’on s’était mis d’accord hier sur la non présence de Pierre la paix. Tsuiiipppp.

    Donc si j’ai bien compris, les français là, ils font la promotion de leur cuisine avec des ingrédients 100% locaux c’est ça ?
    Je regrette juste que tu aies escamoté le passage où tu emballes soigneusement un morceau de gâteau pour garder à paapy…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *