Prochainement nous serons tous morts…

J’ai perdu un ami la semaine dernière et il s’appelait Régis Talla Kamga. Mais ce n’est pas bien grave puisque prochainement nous serons tous morts…

 

Régis Talla devant sa caméra

Régis Talla était l’un des meilleurs réalisateurs camerounais de sa génération. Crédit: R. Talla Films /CC0

 

Prochainement la vie continuera

Régis Talla est décédé le mardi 4 juin 2019 vers 5h du matin, à l’hôpital de district de Déido. Mais depuis qu’il a rendu l’âme, le monde continue de tourner normalement comme si rien de tout ça ne s’était jamais passé.

Bien sûr qu’il y a eu quelques « Rip » sur son mur Facebook. Mais ce matin j’ai acheté mon pain comme d’habitude, ma voisine a séché ses perruques comme d’habitude et les Camerounais ont vaqué à leurs occupations comme à l’accoutumée.

Prochainement la vie continuera ! Puisque ça a toujours été comme ça depuis la nuit des temps. Puisque les gens continueront de mourir pendant que d’autres personnes continueront de venir au monde. Mais ce n’est pas parce que la vie continuera que ça voudra dire qu’on aura déjà oublié tous ceux qui nous avaient précédés…

 

Prochainement nous perdrons un proche

Peut-être même ce soir ou alors demain matin ! Car ce qu’il y a de pire avec la mort, c’est qu’elle ne nous avertira jamais lorsqu’elle viendra nous enlever l’une de nos personnes les plus importantissimes !

Prochainement ce sera comme moi quand j’ai revu Régis Kamga il y a environ deux semaines, dans mon nouveau quartier ici à Logpom. Ce sera comme le signe de main qu’il m’avait envoyé en souriant, et que moi j’avais bien capté et pourtant je ne pouvais même pas imaginer que c’était la dernière fois que moi je le voyais

Que c’est triste !

Parce que quand nous marchons souvent avec nos proches, avec nos amis ou alors avec les membres de notre fratrie, nous ne savons pas exactement à quel moment le ciel va nous les arracher pour toujours. Mais nous soupçonnons qu’un jour ou l’autre on nous annoncera la mauvaise nouvelle, et que ce sera comme ça régulièrement avec la disparition de Célestin Kengoum, Javis Nana, Charles Ateba Eyené, Koulibaly System, Régis Talla Kamga qui était mon ami d’enfance, etc.

 

Me Célestin Kengoum

Me Célestin Kengoum, décédé le 16 mai 2019 de maladie. Source: lebledparle.com /CC0

 

Prochainement ce sera notre tour

Je sais que je vais bientôt mourir, mais je ne sais pas encore quand. Je sais que ça viendra probablement d’un accident de la circulation ou alors d’un empoisonnement. Je sais que ça pourrait aussi provenir d’une maladie, d’une malabsorption ou tout simplement d’un malencontreux malaise cardiaque…

Régis Talla Kamga est officiellement décédé d’un AVC ! Mais avant de s’en offusquer, il faudrait qu’on attende notre tour. Peut-être bien que nous lui survivrons encore pendant longtemps, mais peut-être aussi que nous le suivrons bientôt dans les prochains jours ou au plus tard dans les toutes prochaines semaines […]

Je sais que vous allez bientôt mourir ! Mais j’ignore seulement quand. Et je ne souhaiterais même pas le savoir. Mais tôt ou tard des gens écriront « Rip » sur votre fil d’actualités Facebook, et quand vous regarderez de près vous constaterez qu’il s’agit de la disparition de mon ami Pierre La Paix Ndamè.

 

Prochainement la mort continuera

De même que la vie continuera de suivre son cours, de même la mort continuera de perpétuer ses ravages. Et tandis que les morts seront déjà morts et que les vivants seront encore vivants, il y aura ceux qui ne sont pas encore nés et qui naîtront bientôt, mais qui ne survivront que quelques années avant de définitivement disparaître…

La mort est une imbécile qui s’est chargée de nous importuner durant toute notre existence, mais peut-être aussi que c’est à cause d’elle que la vie est probablement la plus belle chose qui nous soit jamais arrivée. Parce que malgré les nombreuses gens qu’elle nous aura enlevées, la mort ne nous retirera jamais les bons moments qu’on avait passés en leur compagnie.

Et elle n’empêchera pas à Régis Talla de continuer à exister dans mon imagination et dans mon esprit !

 

Maahlox LeVibeur et Régis Talla

Régis Talla a réalisé de nombreux clips vidéo pour le chanteur Maahlox. Crédit: R. Talla Films /CC0

 

Prochainement nous serons tous partis !

La semaine dernière j’ai perdu un génie qui s’appelait Régis Talla Kamga, et avec qui j’avais fréquenté au lycée bilingue d’Edéa entre 1993 et 1997.

Mais ce n’est pas très grave puisque prochainement nous serons tous morts…

 

Prochainement nous aurons disparu ! Notre durée de vie est limitée ici sur la Terre, et on commence à profiter de nos amis quand on a compris que nous ne serons pas éternels ici au Cameroun.

Prochainement nous serons des cadavres ! Quelle que soit notre place dans la société. Quel que soit notre talent. Quelle que soit notre grandeur ou alors notre petitesse, nous reposerons inéluctablement dans un cimetière.

Prochainement nous ne serons plus parmi vivants, alors à quoi ça sert de se chamailler avec le MRC ou alors de se disputailler avec les sécessionnistes ?

 

Parce que quand moi je regarde la vie de mon camarade Régis, je me dis qu’il n’a pas vécu longtemps (il était né le 14 juin 1981) mais qu’il a quand même pu accomplir des choses intéressantes. Il avait remporté de nombreuses récompenses dans le milieu du cinéma africain, et il a aussi réalisé de supers clips vidéo (notamment pour Maahlox) qui ont porté en lumière la musique urbaine camerounaise.

Et voilà que je me retrouve déjà en train de parler de ses funérailles et de son enterrement…

 

Ecclésiaste DEUDJUI, repose en paix Régis !

WhatsApp: (+237) 696.469.637

Tous mes articles sur http://achouka.mondoblog.org

4 réflexions au sujet de « Prochainement nous serons tous morts… »

  1. Issey dit :

    Moi j’ai perdu mon ami Jacques B. , un homme cultivé, d’une finesse et d’une richesse d’âme rares, mort seul dans une chambre d’hôtel il y a une douzaine d’années, , d’étouffement. De temps en temps j’évoque sa mémoire.
    Toi quand ce sera ton tour tu ne disparaîtras pas sans traces. et tes mots seront ton legs aux autres générations. Ton ami n’est pas mort bêtement, comme tu dis, il a vécu et il a créé. Seulement évoquer leur mémoire nous apaise et on le leur doit bien.

    • Mes condoléances pour ce Jacques qui devait être, comme tu le dis, quelqu’un de bien. Et c’est le faire revivre que de reparler de lui 12 ans plus tard.
      Un jour ou l’autre nous serons tous morts mais nous continuerons à vivre dans le coeur de ceux qui nous auront aimés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.