Imbécile, la mort !

Ce n’est pas parce que je viens de perdre Pascaline que je suis en colère contre la mort. Mais c’est parce que cette mort ne veut jamais cesser de se comporter comme une imbécile !

 

Ecclésiaste Deudjui et Pascaline avant sa mort

Rencontre en 2013 avec Fabrice Nouanga (à gauche), Marlyse Boueko (à droite) et Pascaline (à ma droite). Crédit photo: Eric Bertrand /CC-BY

 

La mort est une lâche !

Dans la majorité des cas, la mort nous frappe par surprise. Et c’est cela qui nous fait de la peine, en réalité. Parce que si l’on avait au moins une occasion de dire « Au revoir » ou bien « Adieu » à tous ces gens qui nous ont quittés subitement, on aurait peut-être eu un peu moins de souffrance.

Bref, la mort est une vraie lâche ! Elle nous fauche sans distinction de sexe, de race, d’âge ou d’obédience religieuse. Elle ne veut même pas savoir si nous nourrissons des projets ou des rêves. Elle est une briseuse de vies, parce qu’elle fait surtout du mal à ces vivants qui vont devoir survivre après le décès de leur regrettée personne défunte…

 

La mort est une opportuniste

Parce qu’elle profite de la moindre faille tout. Elle n’a besoin que d’un prétexte, en réalité. Elle ne recherche que le motif qu’on va proclamer à la radio, lorsqu’on dira par exemple que tu es mort « des suites de longue maladie », comme on l’a fait pour ma Pascaline.

La mort est vraiment cruelle et méchante. Elle se frotte les mains lorsqu’il y a des guerres. Elle est souvent au rendez-vous lorsqu’il y a des séditions à la Boko Haram ou bien des cambriolages dans nos sous-quartiers. Elle s’invite aussi lorsqu’il y a des crises anglophones ou bien de simples petites bagarres. Elle est toujours là dans les hôpitaux, à tout moment, en train de sillonner les couloirs et de renifler les corps. Elle est à la fenêtre des personnes âgées chaque matin et chaque soir, lorsque ces personnes se réveillent mais aussi aussi lorsqu’elles veulent se rendormir…

 

Ecclésiaste Deudjui et Pascaline Assiémé en 2013

Pascaline était devenue une amie personnelle pour moi. Crédit Photo: Eric Bertrand /CC-BY

 

La mort est irréparable

Ce qui me fait mal avec la mort, et qui me fait la traiter d’imbécile, c’est surtout parce qu’elle est irréparable. Elle ne s’amuse pas, si on peut dire. Car on ne meurt jamais par erreur. On ne meurt jamais deux fois. On ne meurt jamais par essai. Et c’est pour cela que quand la mort frappe à votre porte, tout le monde se met à pleurer. Parce que quand la mort vient et nous prend quelqu’un comme notre Pascaline, ce n’est pour ne plus nous la remettre. Car quand la mort vient pour te prendre un être très cher (la mort se fiche de vos sentiments), elle ne veut même pas regarder les conséquences. Elle ne veut même pas regarder la suite. Elle ne veut même pas regarder les circonstances. Elle est tout simplement comme un verre cassé, c’est-à-dire qu’elle est à la fois irréversible et irréparable !

 

La mort est très mystérieuse

Je ne vous apprends rien si je vous dis que la mort concerne tout le monde. Y compris vous-mêmes, parce que vous allez bientôt mourir. Et je suis vraiment navré de vous le répéter de cette façon…

Nous allons forcément disparaître, évidemment, mais ce n’est pas cela le pire. Le pire c’est que nous ne savons même pas quand cela aura lieu, ni comment. Ni où, ni avec qui, ni pourquoi. Nous ne savons même pas où est-ce que nous irons, si tant est que nous soyons prédestinés à nous rendre quelque part après notre disparition

Bref, la mort est tout simplement cynique. Elle est narquoise et elle est présomptueuse. Elle est condescendante. Elle a rendu tous les Hommes égaux. Elle anéantit tous les efforts que nous faisons sur la Terre parce que ça sert à quoi d’avoir des vies différentes si nous aurons finalement tous le même sort la même mort ? Hein ? Ça sert à quoi de vivre longtemps si nous ne savons même pas pourquoi est-ce que nous devons obligatoirement mourir ? Ça sert même d’abord à quoi de vivre et d’exister, tout simplement ?

Hein, mon ami Pierre La Paix Ndamè ?

 

faire-part Pascaline Assiémé

Pascaline sera inhumée ce samedi 21 avril 2018. Photo: Degros /CC-BY

 

La mort est une imbécile !

Donc ce n’est pas parce que je viens de perdre ma Pascaline hein, mais je suis sérieusement fâché contre la mort. Parce que je ne comprends pas pourquoi elle ne veut jamais cesser de se comporter comme une vraie imbécile…

Machiavélique, la mort ! Comment peux-tu prendre la vie d’une femme qui vient de donner la vie par accouchement, et comment peux-tu prendre la vie d’un nouveau-né qui n’a même pas encore respiré l’air de la nature ?

Injuste, la mort ! Parce que si tu étais impartiale raisonnable, tu commencerais d’abord par les gens qui font du mal et tu continuerais après par les gens qui sont de bonne moralité.

Criminelle et dévastatrice, la mort ! Parce que tu viens de nous prendre notre Pascaline alors qu’elle venait à peine de célébrer ses quarante ans !

 

Puisque quand je l’avais connue entre 2001 et 2002, elle venait de devenir la femme de mon oncle. Et ensuite elle était devenue la mère de mes cousins. Puis elle est devenue mon amie intime. Puis elle était devenue l’amie personnelle de toute ma famille, et voilà que je parle d’elle à l’imparfait de l’indicatif alors que je n’ai même pas eu l’occasion de lui glisser un tout petit au revoir…

Et tout ceci c’est à cause d’une imbécile !

 

Ecclésiaste DEUDJUI, à la mémoire de Pascaline Assiémé

WhatsApp: (+237) 696.469.637

Tous mes articles sur http://achouka.mondoblog.org

6 réflexions au sujet de « Imbécile, la mort ! »

  1. Fabrice NOUANGA dit :

    Je l’ai particulièrement connue Pascaline…et ton article en sa mémoire, ne peut que faire couler quelques larmes froides. C’est le chemin de tous malheureusement. Il faut juste comprendre avec l’imbécilité de la mort décrite dans ton article, que la vie en fait, ne sert même à rien. Toutes mes condoléances et vivement que son âme repose en paix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.