Paul Biya ne nous a pas donné la paix : c’est la bière !

Hum, les Camerounais m’amusent beaucoup. Depuis que l’affaire de Boko Haram-ci a commencé au Nord, c’est tout le monde qui est subitement devenu un stratège militaire. Il y a des gens qui te disent comment est-ce qu’on doit protéger les frontières d’un pays. Il y a des experts qui te décortiquent comment fonctionnent les mouvements terroristes. Il y a des « économes mixtes » qui te démontrent par B+A que cette guéguerre a une incidence directe sur notre économie, parce que c’est à cause de cette guérilla qu’on a par exemple augmenté le prix du carburant…

Moi ça me fait beaucoup rire. Les gens sont là ils parlent de la guerre, de la guerre. Est-ce qu’ils savent même que c’est la bière qui nous a donné la paix ici au Cameroun ?

LES BARS
Les bars camerounais sont de véritables lieux de pèlerinage. L’entrée est gratuite, on peut s’asseoir où on veut ; et en plus on peut tapoter les fesses de la serveuse. Les bars camerounais c’est pour tout le monde. Tu es riche ooh, tu entres. Tu es pauvre ooh, tu entres. Tu as l’argent pour boire ooh, ou tu n’as pas ooh, c’est la même chose. Ce sont des endroits où les chômeurs peuvent venir passer du temps, puisqu’il n’y a pas de jardins publics dans ce pays. C’est là-bas que tu peux aller voir ton match de football ou bien ton film, puisqu’il n’y a plus de salle de cinéma dans cette république…

LES MANIFESTATIONS
Est-ce que tu as déjà imaginé une manifestation au Cameroun sans la bière, hein ? Même dans tes rêves les plus fous ? Que ce soient les anniversaires, les soutenances universitaires, ou les cérémonies villageoises ? Même si c’est le baptême d’une fille de 14 ans, on va sauf que consommer la bière. Même si c’est l’enterrement d’un pasteur qui était vierge, on va sauf que boire tout ce qui mousse. Même si c’est la nomination d’un évêque, tant pis pour Dieu, on va sauf que avaler nos bières jusqu’à-jusqu’à…

LA DRAGUE
Comment draguer une cameruineuse sans l’amener dans nos bons vieux snack-bars ? Pour qu’elle avale ce que tu racontes, il faut aussi qu’elle avale ses 33 Export. Tu ignore quoi ? Combien de couples se sont formés dans les buvettes, autour d’une cuvette ? Grâce à l’alcool, combien de gens timides ont réussi à dire à la personne qu’ils aiment, qu’ils l’aiment très fort ? Et à lui faire de beaux enfants après ?

LES AFFAIRES
Je ne t’apprends rien sur les clients qu’on invite dans les restaurants, sur les fournisseurs qu’on nous présente autour d’un vin ; ni sur les négociations qui se font  dans les minibars des hôtels 4 étoiles…

Alors cessons de dire du n’importe quoi. Cessons de critiquer nos militaires qui font déjà du mieux qu’ils peuvent. On a déjà assez de chance que cette guerre-là soit –pour le moment– marginale. On a de la chance de garder le sourire, de boire notre bière de temps en temps, et de demander aux autres si on les a opérés. On de la chance de pouvoir raconter notre vie au premier venu, qu’il soit Anglophone ou Francophone, qu’il soit du Nord ou du Sud, de lui soumettre tous nos problèmes, et puis qu’il nous dise que ça va aller. Qu’il n’y a pas de problème.
On a de la chance d’avoir nos capsules gagnantes, qui sont parfois plus précieuses que la bouteille elle-même. Et puis, même si Paul Biya passe tout son temps à l’étranger, ça fait quoi ?
Je t’ai déjà dit que ce n’est pas lui qui nous donne la paix ici dehors…

Ecclésiaste DEUDJUI

5 réflexions au sujet de « Paul Biya ne nous a pas donné la paix : c’est la bière ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.