Cameroun: mais que veut le MRC en réalité ?

Samedi dernier dans les villes de Yaoundé, Douala, Bafoussam et aussi un peu la ville de Mbouda, il y a eu des manifestations populaires qui ont abouti à des affrontements avec les forces de l’ordre. Et ce n’est pas la première fois que le MRC organise ce genre de violences…

Maurice Kamto

Maurice Kamto, le leader du parti politique MRC. Source: africatopsuccess.com /image reproduite sous autorisation

Les faits

Samedi dernier dans les villes de Yaoundé, Douala, Bafoussam et aussi à l’ambassade du Cameroun à Paris, il y a eu des manifestions violentes. On a vu des militants du MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun) qui sont montés au créneau, et qui ont organisé des marches en masse. Ces marches avaient pour objectif ꟷofficiel !ꟷ de protester contre le retrait de la CAN 2019 au Cameroun, mais aussi d’exiger les têtes des détourneurs de fonds publics. Mais personne n’est dupe ! Il s’agissait d’un prolongement de l’opération « Non au hold-up électoral », mouvement initié par le MRC depuis les élections présidentielles de 2018 dont les résultats ont été fortement contestés par les thuriféraires de ce parti d’opposition…

La réalité

Sur les réseaux sociaux, ça allait dans tous les sens ! Des images ont circulé sur la toile et sur ces clichés on voyait des manifestants blessés, molestés, couchés par terre, et on accusait les forces de l’ordre de tirer sur les populations avec des balles réelles… C’est faux !

Car si c’étaient de vraies balles, ceux qui les auraient reçues ne seraient plus là pour le dire (ils seraient morts). Et puis c’est bien connu que dans tous les pays du monde, la Police utilise toujours des balles en caoutchouc pour calmer les émeutes. Elle a aussi utilisé du gaz lacrymogène et des canons à eau, avec quelques coups de matraque bien sûr, mais c’était surtout pour préserver l’ordre public. Car dans tous les pays du monde également, aucun Gouvernement ne peut rester tranquille lorsqu’il constate qu’il y a des citoyens rebelles qui organisent des manifestions violentes avec pour seule intention de vouloir le renverser…

Célestin Djamen, militant du MRC, blessé

Le militant du MRC Célestin Djamen, blessé lors des manifestations du 26 janvier 2019. Photo: icicemac.com /photo reproduite sous autorisation

Il faut laisser Paul Biya

Si le but du MRC c’est de renverser Paul Biya par tous les moyens, eh bien moi je pense que ce serait peine perdue. Car l’expérience a démontré que Paul Biya peut tout donner à n’importe quel Camerounais, sauf son pouvoir ! L’expérience a déjà montré que Paul Biya adore son fauteuil présidentiel plus que tout au monde. L’expérience nous a révélé que la seule chose qui va enlever Paul Biya de la présidence de notre République, eh bien ce sera la mort ou bien la maladie, tout simplement !

Et puis je ne sais même pas pourquoi les gens le MRC s’agite beaucoup comme ça, alors que notre président est déjà assez vieillissant. Il faut le laisser tranquille ! Il faut laisser Paul Biya terminer ce qu’il n’a même pas encore commencé. Il faut laisser le père-là tranquille. Il ne faut plus sacrifier la vie de nos enfants pour qu’il s’en aille, car il ne s’en ira jamais. Il faut plutôt réfléchir comment est-ce que nous allons faire quand ce catéchiste-là ne sera plus là, car oui, il y aura effectivement un Cameroun après le règne interminable de Son Excellence Paul Biya.

Il faut préparer les futures échéances

C’est ce que je viens de dire. Car si on veut se baser sur les chiffres, le MRC ne détient qu’un seul représentant sur les 280 que comporte notre Parlement (100 sénateurs + 180 députés) ! Il ne revendique que 19 conseillers municipaux sur près de trois milles. Il n’existe que depuis l’année 2012, et jusqu’ici il n’a participé qu’à une seule élection présidentielle…

Le MRC gagnerait donc à se concentrer sur les futures élections législatives qui arrivent en fin d’année, ainsi que sur les prochaines Municipales. Il gagnerait à améliorer son image car les Camerounais le considèrent déjà comme un parti tribaliste. Il ferait mieux de surfer sur sa nouvelle popularité, sur le charisme de son leader bamiléké Maurice Kamto, et sur le fait qu’il soit désormais le premier parti d’opposition pour essayer de s’installer politiquement.

Le mouvement pour la renaissance du Cameroun n’a pas besoin de se faire respecter par la violence.

le président Paul Biya

Le président Paul Biya, lors de son discours de fin d’année en 2018. Source: actucameroun.com /CC-BY

Cameroun : mais que réclame le MRC en réalité ?

Donc le samedi 26 janvier 2019 dans les plus grandes villes du Cameroun (à l’exception de Mbouda), il y a eu des manifestations de foules qui ont abouti à des affrontements avec les forces de l’ordre. Mais ce n’est pas la première fois que le MRC organise ce genre de pogromes…

Mais que veut le MRC en réalité ? Le MRC veut fragiliser le pouvoir, il veut déstabiliser notre Gouvernement, et il veut sûrement s’accaparer de notre palais présidentiel par la violence.

Mais que veulent les cadres du MRC comme Célestin Djamen et Maître Ndoki ? Ils veulent le départ de monsieur Biya sans condition, et ils veulent renverser le RDPC puis mettre en prison tous les barons qui ont fait partie de cette Administration.

Mais que veut le président du MRC Maurice Kamto en réalité ? Puisque nous ne comprenons pas pourquoi il n’a jamais condamné les nombreux débordements de ses milliers de militants.

Parce que pour vous dire la vérité hein, moi-même je ne suis pas un grand fanatique du président Paul Biya. J’en suis même un contestataire ! Mais quand je vois comment les adhérents du MRC organisent des marches de violence et que cela se multiplie au fil des semaines, j’avoue que j’en deviens quelque peu perturbé. Et je vais demander à Pierre La Paix Ndamè si ce « parti politique » n’est pas déjà en train de vouloir traverser la ligne rouge…

Ecclésiaste DEUDJUI, je soutiens l’ordre public

WhatsApp: (+237) 696.469.637

Tous mes articles sur http://achouka.mondoblog.org

5 réflexions au sujet de « Cameroun: mais que veut le MRC en réalité ? »

  1. Minette dit :

    Organisent des violences? Des marches de violence? A quel moment les leaders du MRC ont ils usés de violence? On a plutôt vu la violence venir d’en face, comme d ‘habitude…

    Pour ma part,rien ne justifie la violence policière vis à vis des citoyens qui manifestent pacifiquement. Qu’on les arrete pour trouble à l’ordre public mais de grâce qud la police evite de salir davantage l’image de ce pays et le tirer vers le bas avec de tels actes.

    • Bonsoir Minette,
      Le MRC n’organise pas des violences mais ils organisent des manifestations « interdites » en sachant pertinemment que cela aboutira à des affrontements avec les forces de l’ordre.
      Le Cameroun demeurant un État de droit, il est inadmissible qu’on laisse faire des manifestants dont les agissements risquent de fragiliser l’ordre public.
      Le MRC peut très bien passer par d’autres moyens moins bellicistes pour faire passer ses idées ou alors pour conquérir le pouvoir. Mais de grâce, que cela se fasse dans la Paix.

  2. NjoyaKnoli dit :

    Ecclesiaste:
    Quand tu parle de ‘notre gouvernement’, stp, parles à ton seul non. Ce monsieur n’est ni mon président ni celui là mon gouvernement. Ces élections ont été pleine de fraudes et es résultats sont plus que discutables, sans compter qu’elles sont inconstitutionnelle de facto, car 20% de la population était ne guere et n’a pu voter. Mais, pour quelques un, peu importe. Il faut tout simplement accepter et se taire, continuer dans la zombification et la miserabilité sans fin que ce dictateur nous habitue a observer.
    Tu parles de Etat de droit? Tu es sûr de ce que tu dis là? Le pouvoir judiciare n’est nullement indépendant dans ce pays. Paul biya nomme tous les magistrats des tribunaux supérieurs, ainsi que ceux qui dirigent Elecam. Il maintient tout un système taillé sur sa mesure. Il semble que tu n’a pas vu les jugements du Conseil Constitutionnel? Ces magistrats là étaient vraiment neutres? Dis moi, sincerement. Alors, ces élections sont une manigance de plus, une farce de plus.
    Les vrais résultats, nous n’en saurons jamais. Je ne supporte pas Kamto parce qu’il est bamileké ou n’importe quoi, mais il faudrait eviter d’entrer dans ces débats là. C’est une propagande qui vise a le tenir de tribaliste. Qui a dit qu’un bamileké ne peut présider notre pays? N’est-il pas Camerounais?
    Moi je suis bamileké, mais je ne l’ai pas voté pour deux raisons:
    – Son age. Nous avons besoin des visages fraîches, le plus proche possible de la moyenne d’âge des Camerounais.
    Ce monsieur a fait parti du gouvernement de Biya, il fait parti du système qu’il veut remplacer.
    – Ils n’ont pas aussi présenté les PV devant le Conseil, et en plus, il s’est proclamé président le lendemain des élections… provocateur.

    Je soutien Joshua ou encore Cabral, mais il faut un changement.

    Mais il, et nous tous, avons le droit de manifester pour demander un état véritablement de droit, sans fraudes, sans corruptions et sans repression, et surtout, sans assassinats des disidents. La vie de tous les Camerounais est précieux, c’est ce que le système nécropolitique de Biya ne comprend pas, et vous avez l’air de le justifier.

    Pourquoi la manifestation n’a pas été autorisée? Ils sont qui pour interdire à des millions de camerounais de marcher dans notre pays? Quand c’est pour crier ni francophone ni anglophone, juste camerounais contre les anglophones, il permet, mais toute manifestation d’une autre idéologie est toujours interdite par ce régime. C’est quel genre d’état de droit ça? Quel genre.

    Quand à votre comentaire de laissez le père là mourir, comme ci avec lui le RDPC et ses bourreaux mouraient aussi, c’est vraiment pathétique. Il va mourir avec tout son système en même temps?

    36 ans de léthargie, corruption, incompétence et meutres politiques. Si on continue à tout accepter par la terreur dans laquelle nous vivons, ça ne finira jamais. La liberté n’a jamais eté cadeautée, mais arrachée. Partout. Regardez les livres d’histoires. Toutes ces négociations ne sont que des mascarades. Tous ces gens qui sont morts dans les mains de ces bourreaux, qui va consoler leurs familles? Ce régime est assassin et ne mérite aucune considération.
    J’attends toujours les excuses et le deuil nationale pour les femmes et les bebés assassinés devant la camera par ses bourreaux au Nord. Chiroma n’a plus rien dit à propos… Tsuipp.

  3. Locka Maurice dit :

    Le mrc est un parti rebelle qui prône le tribalisme. Tous ceux qui disent Paul Biya n’est pas leur président me font tout simplement rire. Il y’a eu élection présidentielle tous les candidats savaient déjà comme elle allait se terminer mais, ils ont accepté d’y participer kamto est un rebelle, un déstabilisateur au même titre que Jean ping au Gabon fayulu au Congo. En utilisant toujours le même système un jour après les élections ils se déclarent toujours vainqueur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.