Mon hit-parade des blogueurs camerounais en 2017

Je sais que je vais me faire quelques ennemis à l’issue de la publication de ce hit-parade. Mais il me fallait rendre hommage à ces nombreux blogueurs camerounais qui m’ont marqué en 2017…

 

un dîner entre l'ONU et les blogueurs camerounais

J’ai la chance de côtoyer souvent plusieurs blogueurs camerounais. Crédit photo: René Jackson /CC-BY

 

Atome Le Rapopraticien

Son blog s’appelle « Voilà-moi ! ». Enfin, son blog commercial. Puisqu’il détient un autre blog qui s’appelle « Enfant de Mambanda », mais celui-là n’intéresse pas les gens puisque ça ne concerne pas le kongossa sur nos célébrités…

Bref, Atome le Rapopraticien est un avant-gardiste et je n’ai pas vraiment peur de le dire. Car malgré son jeune âge (si, si, c’est un enfant), il m’impressionne parce qu’il a développé un sens aigu du marketing, du branding, de l’entrepreneuriat, de la communication digitale, bref, du show-business ! Et ce qui m’étonne c’est la capacité qu’il a eue de fédérer toute une équipe autour de lui son projet. Et ce qui me plaît c’est qu’il s’amuse à la provocation dans ses articles et qu’il l’assume. Et ce qui m’a séduit c’est qu’il est généralement assez pertinent –même quand il a tort !– dans ses analyses musicales. Et ce qui me fait prendre le risque de le classer dans mon hit-parade alors que je suis généralement un garçon assez difficile, c’est parce que Youdjeu Alain est demeuré un blogueur qui possède encore les valeurs de la modestie mais également aussi celles du respect…

 

Ecclésiaste Deudjui et Atome

Moi (à gauche) en compagnie du blogueur Atome. crédit photo: Ecclésiaste Deudjui /CC-BY

 

Minette Lontsie

Son blog s’appelle « Le Mobile Au Kamer ». Et même si je le visitais déjà depuis quelques années, j’étais loin de m’imaginer que ce blog était une véritable mine d’or !

Et je soupèse mes mots. Parce que Minette Lontsie, au-delà de sa timidité et de sa pudeur apparentes, est une véritable spécialiste du paysage télécommunicationnel de notre pays. C’est sur son blog que j’ai appris par exemple que Camtel dispose du meilleur débit de connexion Internet au Cameroun. C’est sur son blog que j’ai découvert la plupart des codes USSD de tous nos opérateurs. C’est sur son blog que j’ai appris à utiliser Orange Money et MoMo à bon escient (je sais, les panthères n’avaient pas besoin de son blog), et c’est sur lui que je me réfère également pour vérifier que je ne me suis pas fait embobiner par les différentes « promotions » sur la data…

Bref, c’est une mine(tte) d’or. Surtout que cette fille-là écrit bien, elle est didactique, elle effectue des tests au préalable, elle donne des conseils de grand-mère, elle renseigne, elle donne les prix des articles et elle effectue des comparaisons avec les autres prestataires, etc, etc.

 

Minette Lontsie à l'IFC Douala

Minette Lontsie qui présente son blog à l’IFC de Douala. Crédit photo: Didier Ndengue /CC-BY

 

Didier Ndengue et Carole Leuwé

J’ai hésité entre les deux parce que ce sont deux blogueurs légèrement différents. Et aussi parce que Didier Ndengue est mon vice-président au sein de notre association et donc il pouvait me sanctionner

Non, sérieusement, j’ai franchement hésité entre ces deux activistes. Parce que Didier Ndengue est très prolixe, il est Camerounais et il blogue de temps en temps au sein de l’IFC, mais aussi parce que c’est un auteur qui est capable de faire un billet sur presque tous les sujets (c’est pour ça que son blog n’a pas de thème). Tandis que Carole Leuwé est notre Mama Culture & Traditions, puisqu’elle ne fait pas de distinguo ni de différenciation entre les Arts. Elle écrit pour plusieurs médias et magazines, mais son blog principal c’est « Vision Artistik » même si c’est vrai qu’elle a un autre blog qui s’appelle « Happy Health 237 » et qu’elle avait exclusivement consacré à la santé…

Bref, tous les deux sont des journalistes. Les deux se sont engagés pour des causes sociales. Les deux m’ont déjà reçu à leur radio. Les deux écrivent toujours avec passion. Les deux méritaient de figurer dans mon hit-parade des blogueurs camerounais qui m’ont marqué ici en 2017 !

 

La blogueuse Carole Leuwé

Carole Leuwé est un personnage très respecté dans le milieu des blogueurs camerounais. Source: Voices /CC0

 

Fabrice Larry Nouanga

En réalité hein, il s’appelle Fabrice Hervé Nouanga. Mais comme il voulait séduire certaines de ses lectrices, voilà pourquoi il s’est fabriqué le pseudonyme Larry…

Son blog s’appelle « Les MboAttitudes » (je sais, ça ne veut rien dire). Mais lui il m’a expliqué qu’il voulait passer au scanner les attitudes de notre Mboa. Et pour l’instant, il se débrouille plutôt pas mal. Surtout que si vous êtes ami(e) avec lui sur Facebook, vous aurez remarqué que chaque lundi, comme tous les lundis, il va vous annoncer sa chronique salée et parfois pimentée sur RFI-Mondoblog, et qu’il va la publier le mardi qui va suivre.

Ses thèmes de prédilection sont simples : le concubinage, la pauvreté, les gigolos, les mbenguistes, les Camerounaises préfabriquées, la langue française, le sexe, la longévité de Paul Biya, les Facebookeuses, la bière, etc.

 

Les blogueurs Fabrice Nouanga, Anna Keds, Mérimé Wilson et Tchakounté Kemayou

Fabrice Nouanga (au centre) en discussion avec Anna Kedi Siane (de dos), Mérimé Wilson (souriant) et Tchakounté Kemayou. Crédit photo: Ecclésiaste Deudjui /CC-BY

 

Voici mon coup de cœur des blogueurs camerounais en 2017

Donc même si je sais que Pierre La Paix va me maudire parce que son nom n’a pas figuré dans ce hit-parade, il fallait absolument que je l’établisse. Il fallait que je dise combien je suis admiratif de ces blogueurs camerounais qui m’ont marqué ici en 2017…

 

Il y a eu Elodie Crescence Nguimbus Nonga. Car non seulement c’est une blogueuse charismatique et une entrepreneuse, mais j’ai bien aimé la nouvelle orientation qu’elle venait récemment de consacrer à son blog.

Il y a eu Tchakounté Kemayou. Ce blogueur est un sociologue hors-pair. C’est un comportementaliste de génie. Et même si ses articles sont parfois plus longs que la Bible de Jérusalem, je pense que vous ne lui donnez pas encore suffisamment de reconnaissance.

Il y a eu Aurèle Simo, Henri Lotin et Ulrich D’Pola. Car même si leurs blogs sont différents, le point commun c’est qu’ils sont pédagogiques, éducatifs et surtout très inspirants et très motivateurs pour notre jeunesse.

 

Et si je pouvais encore continuer, j’allais vous parler de Mathias Mouendé Ngamo et de son blog sur la protection notre environnement. J’allais vous parler de Mérimé Wilson et de ses entretiens avec les CEOs. J’allais vous parler des « Mapanes » de Frank William Batchou. J’allais vous casser les oreilles avec Christine Djafa, Fotso Fonkam, Jean-Éric Bitang ou encore Dania Ebonguè (c’est un homme) et Junior Haussin.

Parce que comme me disait Salma Amadore hein, il y a tellement de bons blogueurs au Cameroun que ça ne valait même pas la peine que je commence à vouloir les énumérer ici…

 

Ecclésiaste DEUDJUI, joyeux Noël et bonne année

WhatsApp: (+237) 696.469.637

Tous mes articles sur http://achouka.mondoblog.org

12 réflexions au sujet de « Mon hit-parade des blogueurs camerounais en 2017 »

  1. Etienne talla dit :

    Salut grand frère. Je suis très heureux de te lire en ce jour du seigneur. J’aime ta plume. Elle très fluide. Je viens de découvrir plusieurs sites. Je vais les visiter un an par un dans le but d’apprendre davantage de vous.

  2. William de pointe noire dit :

    Comme il fallait s’y attendre -je sais,je suis dur- les meilleurs blogs ne sont pas cités et la prime est à la cameraderie.

    En terme de qualité les têtes de liste sont
    – kamerkongossa.cm

    -journalduneexmbenguiste.com/ ou .blogspot.com

    • Salut William. Mon article n’est ni un award, ni un concours. J’ai parlé des blog(ueur)s dont je connais la personnalité et qui ont une écriture qui me « parle ». Il ne faut donc pas s’attendre à de l’objectivité puisque c’est purement personnel. Il ne s’agit pas d’un hit-parade mais en réalité de mes coups de coeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *