Cameroun : il ne faut plus condamner les homosexuels !

Samedi dernier, le 20 mai,  pendant le défilé pour célébrer la fête nationale du Cameroun, je rencontre un ancien collègue qui me dit : « sais-tu que le 17 mai c’était la Journée Internationale de la lutte contre l’homophobie ? », quand il m’a dit ça, je lui ai directement répondu que le Cameroun est certainement l’un des pays les plus homophobe au monde…

 

manifestations

Manifestations anti-homophobes lors d’un sommet UE-Afrique. Source: @europolitics

 

On ne choisit pas d’être homosexuel

Ce que les Camerounais ne savent pas, c’est que l’homosexualité ne se choisit pas. Ce n’est pas comme si, à ta naissance, quand on accouche ta mère, la sage-femme t’amenait directement devant tes parents et te demandait « je dis hein, as-tu envie d’être un hétérosexuel, un bisexuel ou alors un homosexuel ? » Nôôô ! Ça ne se passe pas comme ça. Parce que si on demandait à tous nos bébés de choisir leur orientation sexuelle, « personne ne choisirait une sexualité qui lui causerait autant de problèmes » (Desmond Tutu).

L’homosexualité n’est donc pas un choix. L’homosexualité n’est pas un caprice. L’homosexualité n’est pas un luxe. Et avant de savoir ce que c’est, il faut d’abord que je commence par vous expliquer ce que l’homosexualité n’est pas ne sera jamais…

 

L’homosexualité ne donne pas l’argent

Ça c’est encore une idée reçue de la population camerounaise. Parce que, quand tu deviens riche ici, on va directement commencer à raconter que tu es devenu homosexuel…

N’importe quoi ! Donc les gens ne peuvent plus travailler ? Les ministres ne peuvent plus voler normalement ? Les hommes d’affaires feymen ne peuvent plus nous escroquer en paix ? Les chefs d’entreprises ne peuvent plus exploiter leurs employés pendant des années et des années ?

Nôôô ! Il faut qu’on arrête ça. Il faut qu’on arrête avec la malbouche. Il faut qu’on vous informe aussi qu’il y a des homosexuels qui sont correctement pauvres misérables. Il faut qu’on arrête de désinformer nos jeunes étudiants qui sont à la recherche d’un travail. Il faut qu’on arrête de confondre les pratiques sectaires avec les pratiques sexuelles. Parce que si ça donnait vraiment l’argent hein, je vous jure que tous les Camerounais que je connais aujourd’hui seraient déjà automatiquement devenus des milliardaires !

 

Maître Alice Nkom

Maître Alice Nkom est une avocate camerounaise qui milite pour les droits des homosexuels camerounais. Source: Stv

 

L’homosexualité ne se résume pas à la sexualité

C’est même par là que j’aurai dû commencer. Parce que quand on dit « homosexuel », les profanes gens pensent directement au sexe, alors que ça n’est pas une histoire de sexe en réalité !

C’est parce que hein, laissez-moi vous informer que l’homosexualité ne se limite pas seulement à la sexualité. C’est simplement une autre façon d’être. C’est une façon d’être et de penser différente. C’est une sensibilité spécifique. Et c’est pour cela que beaucoup d’homosexuels sont artistes, par exemple de nombreux couturiers de Haute Couture, internationalement connus, sont homosexuels, ceux-là sont particulièrement sensibles à la beauté, aux lignes et aux couleurs.  D’une façon générale, les homosexuels n’aiment pas quand les gens pensent que l’homosexualité se résume exclusivement à la sexualité…

 

Il y a trop de préjugés sur les homosexuels

Le premier préjugé, c’est que les Africains pensent que l’homosexualité a été importée de l’Occident. C’est faux, faux et archi-faux !! Si vous lisez les textes du chercheur camerounais Charles Guebogo (il est encore vivant hein !), vous comprendrez que l’homosexualité existait déjà dans les empires Mandingue et Soudanais, bien longtemps avant l’arrivée des Européens. Et même au Sénégal, il y a un mot ancien (qui se prononce « goor jigeen ») qui désignait les hommes qui couchaient faisaient l’amour avec les personnes appartenant au même sexe…

Autre préjugé, c’est que les gens pensent que l’homosexualité donne le Pouvoir. D’autres personnes pensent aussi que c’est une malédiction qu’on a jeté sur la personne qui est devenue homosexuelle. Ou bien que c’est un fou. Ou bien que c’est une perversion. Ou bien que… Ou bien que… Ou bien que… Mais personne ne s’est jamais approché d’un homosexuel camerounais pour lui demander que « mon frère, pardon explique-moi un peu comment tu vis avec ton homosexualité-là au quotidien »

 

Les homosexuels camerounais vivent dans la persécution

 

Camerounais : il faut arrêter d’augmenter la souffrance des homosexuels !

Donc le mercredi 17 mai 2017, c’était bien la célébration annuelle de l’ « International Day Against Homophobia and Transphobia », ( l’IDAHOT). Et quand mon ami m’a rappelé ça, j’ai directement répondu que les Camerounais sont certainement les plus homophobes sur notre planète…

Il ne faut plus séquestrer les homosexuels ! Simplement parce qu’on a vu deux garçons ou bien deux filles qui sont juste en train de se promener la main dans la main…

Il ne faut plus rejeter les homosexuels ! C’est-à-dire les chasser du domicile familial, les expulser du quartier, ou alors les licencier au travail parce qu’ils ont manifesté un comportement qui vous paraît différent.

Ils sont différents, et alors ? Il ne faut plus stigmatiser les homosexuels, tout simplement.

 

Parce que, comme je vous ai dit tout à l’heure, aucun individu n’aurait le courage de choisir une sexualité qui lui causerait autant de rejet et de difficultés. Aucun individu n’accepterait de survivre dans la persécution et dans la peur. Aucun Camerounais ne souhaiterait se mettre en marge de la Loi pour le simple plaisir. Aucun hétéro ne voudrait se faire passer pour un homosexuel ici au Cameroun, puisque que cela pourrait lui coûter la vie dans un pays qui vient pourtant de célébrer ce que mon ami Pierre La Paix appelle souvent « l’Unité nationale »…

 

Ecclésiaste DEUDJUI, moi je ne condamne personne

WhatsApp: (+237) 696.469.637

Tous mes articles sur http://achouka.mondoblog.org

14 réflexions au sujet de « Cameroun : il ne faut plus condamner les homosexuels ! »

  1. William dit :

    C’est trop beau pour être vrai ce billet.
    Ecclesiaste qui devient  »gay friendly »!

    Comme tous les Camerounais sont des jongleurs, je me demande si par hasard tu ne calcules pas une subvention quelque part.
    Si ce n’est pas le cas, RESPECT.
    Et passe un mot à ton confrère William Bayiha sur
    journalistepresqu’engagé.mondoblog. org

  2. William, mon homo m’a taggé dans son commentaire (big up). Et il a raison. Et pour cause, je salue avec enthousiasme la qualité du texte et je condamne avec force la qualité de l’argumentation.

    Mais Ecclésiaste, quand tu dis qu’on ne choisit pas d’être homosexuel… qu’est-ce à dire ? Est-on libre de tout faire en société puisqu’on n’a pas choisi de l’être ?

    Et si par hasard quelqu’un naît en n’ayant pas choisi d’être zoophile, pédophile, nécrophile, que fait-on ? On se laisse glisser par nos penchants a-sociaux parce qu’on est né avec ou les rééduque ?

    Et puis sur le pouvoir… C’est toi qui décide que l’homosexualité ne donne pas le pouvoir. Je ne suis pas sûr que si tu interroges la personnalité de Louis Paul aujoulat au Cameroun d’avant l’indépendance, que les anecdotes te donnent raison.

    Pour finir, tu parles de séquestration d’homosexuel. Je ne suis plus au Cameroun, mais j’aimerais bien savoir qui, quel institution et quelle loi autorise qui que ce soit à séquestrer les pires criminels et a fortiori les homosexuel dans ce pays ?

    L’homosexualité est considérée au Cameroun comme une déviance sociale. Elle est légalisée en France, tant mieux pour eux. En tout fair-play des comme moi allons nous mobiliser que la pratique ne soit jamais consacrée au Cameroun. C’est la démocratie.

  3. Article absolument brillant. L’homophobie doit être un comportement d’un autre âge.
    Saviez-vous par exemple, que le plus grand guerrier du monde, le seul à ne pas connaître une seule défaite jusqu’à sa mort, Alexandre le grand était homosexuel. Il n’a jamais eu d’enfant, et il se tapait un de ses officiers.

    Dans le règne animal, Les grands dauphins, les orques, les requins-gris, les lamantins, les phoques, constituent les espèces du règne animal qui n’ont que trop souvent des compagnons du même sexe. Les pingouins ont ceci de particulier qu’ils laissent leurs femelles aller chasser pendant que leurs mâles couvent les œufs ; Les plantes monoïques encore dites, hermaphrodites, portent sur la même fleur, le pistil (organe femelle) et les étamines (organes mâles), une caractéristique que l’on retrouve aussi bien chez les angiospermes (ovaires internes) que chez les gymnospermes (ovaires nus).

    La question de l’homophobie doit être dépassée.

    si gay qu’ils soient, si lesbiennes qu’elles soient, ils ou elles sont ce que nous sommes.

  4. William dit :

    Le salaud,en passant, ton billet intitulé FOODPORN est l’un des meilleurs textes que j’ai lu de toute la decennie.

    Sinon pour revenir sur notre sujet je te recommande la lecture et les commentaires du billet de WILLIAM BAYIHA sur l’homosexualité.
    Il ya vraiment des pepites ….

  5. William dit :

    Cher lecteur,

    Vos opinions fort intéressantes ne vous exonèrent pas du respect règles des de grammaire.

    Une phrase commence par une majuscule et se termine par un point.

  6. soh fotso armand dit :

    Je suis pas content de la manière que vous nous traitez ici au cameroun avec votre regime au pouvoir de puis 32 ans vous nous torturez et nous refuses nos droit comme si nous n étions pas des personne comme vous mais sachiez que êtres homosexuel n est pas un choix mais nous sommes comme ca depuis la naissance .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *