Je suis Camerounais, je vais prier pour Paris

Hier en achetant mes allumettes à la boutique, j’ai entendu un type qui se réjouissait des attentats qui ont eu lieu à Paris ! Le bon monsieur buvait tranquillement sa bière et des gens l’écoutaient, l’applaudissaient sur ses positions anti-Occident.

Parce que dans notre pays, les gens ont toujours pensé que la France était responsable de tous les malheurs du Cameroun…

 

La France est en deuil suite aux attentats du Vendredi 13 novembre 2015

La France est en deuil suite aux attentats du Vendredi 13 novembre 2015

 

J’AI EU DROIT À UN COURS D’HISTOIRE

Pendant que je commandais mes allumettes au boutiquier, j’entendais ce type-là bavarder derrière moi. Je voyais comment de temps en temps, il portait sa bière jusqu’à ses lèvres puis recommencer à discourir.

Il nous a sorti les bons vieux classiques sur l’arrestation « illégitime » de Laurent Gbagbo. Il est revenu en profondeur sur la Guerre du Golfe en 1991, et il nous a longuement parlé de Saddam Hussein. Il nous a expliqué que Ben Laden travaillait d’abord pour les Américains dans les années 1980, avant de se rebeller dans les années 1990.

Et comme les gens ne faisaient que l’écouter, il a terminé en disant que les Africains feraient mieux de se tourner vers la Russie et vers la Chine !

 

J’AI EU DROIT À UNE LEÇON DE GÉOPOLITIQUE

Quand les gens croisent les pieds dans un bar hein, il faut faire très attention ! Surtout lorsqu’ils ont une bouteille de bière entre les phalanges…

Le type s’est donc mis à nous donner des leçons de géostratégie. Selon lui, la France serait bénéficiaire de la déstabilisation de la Libye. Selon lui, il faudrait revenir aux frontières palestiniennes d’avant 1948. Selon lui, ce sont les Français qui auraient « inventé » Boko Haram pour prendre l’uranium du Niger, et l’État Islamique pour contrôler le pétrole de la Syrie.
Selon lui encore, le virus Ebola ne serait qu’une simple fabrication pharmaceutique. Et le génocide rwandais un simple coup d’État orchestré depuis l’Élysée. J’aimerais quand même qu’il m’apporte un peu les preuves de tout ce charabia qu’il était en train de propager…

 

J’AI EU DROIT À DES COMPARAISONS

À peine ai-je oser discuter avec le gars qu’il s’est braqué. Il s’est même énervé, répliquant qu’il n’aimait pas trop les discussions de bar.

Mais il a quand même poursuivi dans sa lancée, il nous a parlé de la fusillade de ce vendredi 13.« Hein ? Pourquoi est-ce que Yayi Boni, président du Bénin, a-t-il décrété un jour de deuil national ? » Ensuite, il est tombé dans des comparaisons grotesques. Il nous a demandé: « Pourquoi quand il y a un attentat à Kolofata, les Blancs ne viennent pas pleurer aussi ? »

Et moi j’avais envie de lui répondre que les Blancs ne viennent pas pleurer parce que nous-mêmes nous ne pleurons pas nos morts. On ne parle jamais de nos victimes à la télévision. Nos ministres préfèrent fêter leur anniversaire plutôt que d’organiser des réunions de crise. Quant à notre chef de l’État, n’en parlons même pas ! Le type-là fait parfois comme si nous n’existions même pas ici au Cameroun…

 

J’AI QUAND MÊME EU L’OCCASION DE LUI RAPPELER LES FAITS

Et quand mon type s’est levé pour aller répondre à un coup de fil, j’en ai profité pour lui confisquer la parole. « Oublions un peu que ce sont des Français qui sont morts ! » J’ai voulu les sensibiliser en prenant le cas d’une personne lamba qui part s’amuser dans un concert quand soudain des gens armés débarquent dans la salle de fête et mitraillent les civils…

« Comment tu peux vivre quand ton enfant est allé voir un match de football, et que tu reçois un appel pour te dire qu’il a été déchiqueté par un kamikaze ?» J’étais en train de leur faire imaginer la détonation d’une explosion, le bruit énorme que ça fait, mais surtout le carnage les dégâts que cela peut occasionner.

Puis je leur ai dit qu’il y a eu plus de 129 morts dans ces attaques de Paris, 352 blessés dont plus de 90 en état « d’urgence absolue », plus de 40 personnes en salle de réanimation, et presque 222 autres victimes de cet acte terroriste…

 

La solidarité est la seule bonne réponse au terrorisme

La solidarité est la seule bonne réponse au terrorisme

 

JE SUIS CAMEROUNAIS ET JE VAIS PRIER POUR LES PARISIENS

Les allumettes que j’ai acheté hier m’ont servies à allumer quelques bougies chez moi. Parce que je suis peut-être vieux jeu, je suis peut-être novice dans les affaires de politique, je suis peut-être naïf et même rêveur, mais j’ai toujours pensé que rien ici sur Terre ne pouvait équivaloir à la moindre existence humaine…

Je suis Camerounais et je condamne les attentats qui ont eu lieu en France, en Angleterre, au Liban, en Espagne, en Turquie, en Irak, au Tchad, et dans tous les autres pays de notre planète.

Je suis Camerounais et je suis contre les gens qui tuent des innocents pour justifier leur idéologie.

Je suis un vrai Camerounais du Cameroun, mais moi je ne ferai jamais de différence entre les morts ! Parce que je sais déjà que nous sommes tous constitués de la même matière…

 

Alors quand j’entre dans une boutique et que je vois des gens qui se réjouissent parce qu’on a assassiné des femmes, des enfants, des êtres humains comme vous et moi, je comprends pourquoi nos pays africains auront vraiment beaucoup de mal à se relever de notre décrépitude mentale !

 

 

Ecclésiaste DEUDJUI, moi je vais prier pour Paris

WhatsApp: (+237) 696.469.637

Tous mes articles sur http://achouka.mondoblog.org

5 réflexions au sujet de « Je suis Camerounais, je vais prier pour Paris »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *