5 bonnes raisons d’épouser une Camerounaise

Je connais un informaticien camerounais qui vit en Angleterre. Avant de quitter le pays, il avait déjà une petite amie ici. Mais depuis trois mois il ne fait que me chauffer les oreilles, comme quoi il serait tombé amoureux d’une jolie fille de Manchester.

Je ne lui ai pas interdit de continuer ses amourettes là-bas en Grande-Bretagne, mais je lui recommande une seule chose : « Quand tu auras déjà envie de te marier, il faudra à tout prix choisir la Camerounaise ! »

 

le rêve ultime de toutes les Camerounaises, c'est le mariage

le rêve ultime de toutes les Camerounaises, c’est le mariage

 

1- AVEC LA CAMEROUNAISE, TU POURRAS FAIRE DES ENFANTS AVANT DE VOIR SI TU PEUX L’ÉPOUSER

Je ne sais pas comment on fait là-bas en Angleterre, mais ici au Cameroun c’est beaucoup plus simple : tu dragues une fille, tu la mets chez toi avec le « viens on reste », et puis tu lui pompes des enfants alors que tu n’as même pas encore mis la bague sur son annulaire…

Ce qui est encore bien, c’est que tu peux même lui demander d’élever les enfants que tu avais déjà pondus auparavant… Ce qui est encore-encore bien, c’est que même si tu as déjà fait 50 enfants avec elle, rien ne t’obligera jamais à l’épouser !

 

2- AVEC LA CAMEROUNAISE, TU N’AURAS PAS DE PRESSION POUR RATIONNER À MIDI

Il ne voit pas comment les Camerounais font dans les ménages ? Le jour où tu n’as pas l’argent, tu sors-toi de la maison sans donner aucune explication. Et même si tu as l’argent, c’est obligé ?

Il y a des gens ici qui jettent 1.200 FCFA par terre pour que leur femme ramasse, et pour qu’elle parte préparer la nourriture de 2 jours avec ! Il y en a d’autres qui te bastonnent correctement, avant de te donner 750.

Mais les champions du monde ce sont ces types qui te donnent 500 FCFA le matin, mais qui exigent que tu leur réserves un gros plat de mbongo tchobi avec le plantain mûr. Les superchampions ce sont ceux-là qui ne te rationnent même pas pendant 10 jours, 3 semaines, 2 mois, 6 ans, etc…

Croyez-moi, ça existe !

 

3- AVEC LA CAMEROUNAISE, SI TU ES STÉRILE ON VA DIRE QUE C’EST PLUTÔT ELLE QUI EST STÉRILE

On n’est pas en Europe ici hein, mon gars ! Là-bas en Angleterre si tu n’as pas d’enfant avec une femme, on va mener les enquêtes sur vous deux. Alors qu’ici chez nous c’est clair comme l’eau de roche : c’est de la faute de la fille !

Et donc tu n’auras pas de pression si tu épouses une Camerounaise, tout ton travail sera de la déshabiller dans la nuit […]. Et tu pourras même la répudier quand tu voudras, sous prétexte qu’elle n’a pas encore réussi à te concevoir un digne successeur.

 

4- AVEC LA CAMEROUNAISE, PAS BESOIN DE MAGISTRAT POUR PASSER PAR LA CASE DIVORCE

Est-ce que vous savez que dans notre code civil, l’infidélité de l’homme c’est dans le lit conjugal, alors que l’infidélité de la femme c’est partout dans la nature ? (y compris sur simple soupçon ?).

C’est pour dire que si tu veux te séparer d’une Camerounaise ici chez nous, ce sera facile comme bonjour. Tu peux même te lever un beau matin et tu jettes toutes ses valises dehors ! On ne va rien te faire. Tu peux dire que tu ne veux plus la voir dans ta chambre. Tu peux lui verser l’eau chaude. Tu peux même prendre les voisins à témoin pour leur dire que « Vous voyez norr, vous voyez comment la sorcière-là me dérange ? ».

Et, sans même connaître le fond du problème, tous vont se mettre là avec leur serviette et leur brosse à dents, pour dire que c’est certainement toi qui as raison dans cette histoire…

 

5- AVEC LA CAMEROUNAISE, NE T’INQUIÈTE PAS POUR LA BELLE-FAMILLE

Dans une société sérieuse, c’est la belle-famille qui protège sa fille qu’elle a envoyée en mariage. Mais ici chez nous, niètt !

On amadoue les beaux-frères en leur donnant une ou deux bières, et ils ferment leur grande gueule. On assagit la belle-mère en lui envoyant le pagne du 08 mars, et elle ferme les yeux sur les multiples souffrances de sa petite fille… On refait la toiture du beau-père, et puis on lui offre quelques paquets de cigarette, et c’est comme ça qu’il vous concède son enfant cadeau pour de bon.

J’allais oublier : on peut même coucher avec les sœurs et les cousines de notre propre épouse !

 

au Cameroun, la femme devient parfois la bonne à tout faire

au Cameroun, la femme devient parfois la bonne à tout faire

 

55 BONNES RAISONS D’ÉPOUSER UNE FILLE CAMEROUNAISE

J’ai commencé à parler à mon ami d’Angleterre en souriant, mais là je vois que ce n’est pas du tout une histoire amusante.

 

Les hommes mariés utilisent leurs femmes comme des punching-balls, et c’est sur elles qu’ils font leurs entraînements de boxe chaque fois qu’ils ont des difficultés dans l’existence.

Les hommes mariés utilisent leurs femmes comme des poupées gonflables, et ils ont tout le temps envie de leur monter dessus comme des bestioles sauvages.

Les hommes mariés utilisent leurs femmes comme des ménagères sans ménagement, et c’est comme ça qu’ils les esclavagisent dans les domiciles camerounais.

 

Et puis ils trompent ces femmes mariées, et puis ils les humilient en public, et puis ils les répudient quand ça leur chante. Et nous-nous serons toujours là pour applaudir, parce qu’on a déjà mis dans notre tête que l’aboutissement de la vie d’une Camerounaise, eh bien ça restera toujours le mariage !

 

Ecclésiaste DEUDJUI

WhatsApp: (+237) 696.469.637

Tous mes articles sur http://achouka.mondoblog.org

23 réflexions au sujet de « 5 bonnes raisons d’épouser une Camerounaise »

  1. charlotte obi dit :

    Et voilà un plaidoyer qui ne dit pas son nom! mais non! il faut être mariée! vaille que vaille! quitte à en perdre sa vie! même morte, ce sera toujours la femme qui aura tort! tsuiiip

  2. RENE RODA dit :

    tu ne sais rien du mariage Deudjui, vraiment rien. Si je dois bien comprendre, la bague sur l’annulaire est une grosse preuve même de cette union entre un hoe et une femme. Mensonge à la française. nos parents ou du moins nos ancêtres n’ont pas connu de bagues encore moins cette histoire de M. le Maire. et le divorce n’avait pas existé, aussi papi ne pouvait pas balancer sa concubine puisque c’est comme que tu vois les choses à la porte. suis désolé. l’Afrique est en perte d’identité. pour ma part, l’agression culturelle est aussi grave que l’agression physique. l’Europe avec le temps a réussi à détruire complètement l’identité culturelle de tout un peuple. il faut cesser de confondre la cause à la conséquence. aujourd’hui, si le peuple colonisé ou les pays colonisés ont des problèmes, c’est certainement à cause de tout ça […]

  3. drusilla dit :

    Bien vu de plus en plus d’homme au Cameroun pense qu’ils font une faveur à une femme quand ils l’épousent alors conséquence ils chosifient la femme et dès que tu ne cadre pas à cette vision femme soumise et reconnaissante ils te mènent la vie « dur ». Les droit des femmes sont bafouées sous le regard silencieux et complice de la société (ta propre famille et le voisinage) et du gouvernement. Merci pour cette article très révélateur de la vie de couple à la camerounaise il yba des exceptions mais bon….

  4. Pas amusante du tout, j’allais même laisser tomber dès les premières lignes. Quand tout d’in coup, je comprends! Et là tu réussis à capter mon attention jusqu’au dernier mot. Peut-être faut-il aborder certains sujets, si sérieux si tristes soient-ils, d’une maniëre plutôt ironique. J’ai beaucoup apprécié ce billet. J’espère que les mentalités vont changer petit à petit. Enfin, si plusieurs se mettent à réfléchir ensemble comme toi, il y a sans aucun doute moyen de faire évoluer les mentalités.

  5. Les femmes camerounaises sont les premiers jouets. Elles ne se battent pas assez, acceptent tout. L’homme est mauvais mais chacun doit commencer sa libération individuellement. Les NK ne nous aident pas sur ce chemin.
    Mais comme te l’a dit quelqu’un, il ne faut pas non plus diaboliser le mariage. Je pense que c’est ce qui me dérange un peu dans ton utilisation de l’ironie, tu pointes juste mais avec de la généralisation qui donne toujours l’impression qu’il n’y a pas d’autre option et que tout le monde fait ainsi.
    Il ne faut pas oublier que tes lecteurs sont mondiaux et il voit le Cameroun par ta fenêtre. Ecrire ainsi c’est reconnaitre les souffrances des femmes mais c’est aussi renier les combats de toutes celles qui essaient de se libérer avec succès de ce joug, et renier tous les hommes qui comme toi je le suppose, s’efforcent de respecter les femmes.

    • merci pour ta contribution Anna. mais il me paraît évident que je suffoque de ces situations que vivent nos sœurs camerounaises. ce n’est évidemment pas général, mais au moins il me semblait indispensable de dire à nos hommes qu’il faille cesser cette esclavagisation de la femme…

  6. Je ne suis pas certaine que ce soit à eux que tu parles sur une plate-forme telle que celles-ci car combien d’eux la liront. Par contre, beaucoup d’autres la liront pour savoir comment on vit au Cameroun et ils ne retiendront que cela. Parce que comme je dis, tu mets la lumière sur le négatif qui t’écoeure, c’est cool, tu te libères, tu fais ta B.A. mais pendant ce temps d’autres luttent pour changer les choses et auraient bien besoin que ceux d’entre nous qui ont des plate-formes ouvertes sur le monde, puissions les aider à faire entendre leur voix. Une ONG mis en exergue ici, serait peut-être plus à même de récolter des financements, etc, etc. Je dis ça, je dis rien.

  7. Sébastien dit :

    Habitant en France, je soutiens totalement le contenu de ton post. Par chez nous, sous prétexte de mauvaise conscience coloniale, on accepte de plus en plus ( pour tout dire, on en arrive à tomber sous le coup de la loi si on dénonce ou moque!) de tels comportements au nom du ‘multiculturalisme’.
    C’est rafraîchissant de lire que dans le reste du monde on garde les yeux ouverts!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.