Au Cameroun de Paul Biya, les borgnes sont des ministres

Je viens de lire la biographie de notre chef de l’État (Le code Biya, de François Mattéi). J’y ai appris beaucoup de choses. Par exemple, que notre cher président a eu son premier enfant à l’âge de 38 ans (pourquoi les gens me mettent alors la pression ?). J’ai aussi appris qu’il a toujours été le meilleur élève de sa classe, le fonctionnaire le plus discipliné, et que « à moins un », il allait même devenir prêtre.

Pau Biya n’est pas si incompétent que vous pensez; il faut plutôt chercher le problème du côté de ses ministres… Continuer la lecture

La polygamie, ce n’est pas une bonne chose pour les femmes

J’ai un ami qui a épousé ses deux femmes au même moment. Allah, je vous jure que c’est vrai ! Le maire a demandé aux deux dames si elles acceptent leur homme, si elles promettent de l’encadrer et de le nourrir, et elles ont répondu à l’unisson : « Oui, nous le voulons ! » Continuer la lecture

Les prostituées ne sont pas des destituées

Je ne sais pas ce qui m’amène à vous parler de ce sujet, mais c’est parce que j’entends beaucoup de choses qui me font parfois mal aux oreilles. C’est comme quand tu vois un journaliste ventru qui n’a jamais pratiqué aucun sport, et qu’il se permet de dire que Samuel Eto’o est un mouilleur… Tsuip !

Moi j’entends des choses qui me dérangent. J’entends des bien-penseurs camerounais se permettre de juger nos compatriotes. J’entends des gens défendre les droits des homosexuels, et pas celui des homosexuelles. J’entends des gens se battre corps et âme pour les droits de l’homme, et en aucun cas pour les droits de la femme. Mais ce qui me fait le plus mal, c’est quand j’entends une fille dire que le jour où elle aura raté sa vie, c’est quand elle deviendra une prostituée… Continuer la lecture