À Souza, c’est un peu comme le reste du Cameroun…

Chaque fois que je retourne à Souza, on m’informe toujours que quelqu’un est mort ! Soit c’est Bakary avec qui je jouais au foot pendant le championnat de vacances, soit c’est mon ancienne petite amie qui s’appelait Sonia. En fait, j’ai constaté que ce qui se passe à Souza est un peu comme ce qui se passe dans le reste du Cameroun. Continuer la lecture