Cameroun : ces pontes qui se prennent pour des dinosaures

Est-ce que vous savez que devant la devanture du gouverneur du Littoral, les voitures n’ont même pas le droit de stationner un peu ? Hein ? Même pas cinq secondes ! Et c’est pour ça que hier j’ai passé presque 45 minutes à stopper le taxi sur la route qui passe devant les bureaux du gouverneur du Littoral, en vain.

C’est un chauffeur qui a été gentil et qui m’a dit que « Mon frère, va là-bas devant je vais te prendre. Tu veux qu’on vienne confisquer ma voiture ici ? » Continuer la lecture

Cameroun : ces compagnies qui nous donnent le macabo

On dit comme ça hein, nous-mêmes ici nous sommes forts ! Parfois on se rend dans un guichet pour payer notre facture exorbitante, et on doit encore se mettre dans un long rang. Parfois tu arrives même jusque devant la guichetière, et elle te dit que c’est déjà l’heure de la fermeture…

Je ne comprends pas. Ou c’est nous qui sommes bêtes oooh ! En tous cas je vais vous dire une chose, ça fait déjà plusieurs années que les Camerounais ont le macabo de toutes ces grosses entreprises… Continuer la lecture

Comment fabrique-t-on les intellectuels au Cameroun ?

L’autre jour j’étais moi tranquillement en train de regarder mes émissions du dimanche. N’est-ce pas ce sont les débats ? Vous ignorez quoi ? Le dimanche si tu captes une chaîne camerounaise, tu vas sauf que voir les gens en costume-cravate. Surtout aux environs de midi. Tu vas tomber sur des gens qui portent des lunettes bien nettoyées, sur des gens qui ont des chemises bien carrelées.

Le dimanche, ce qui me plaît dans nos télévisions, c’est que tous les panélistes sont très intelligents. Ils vont te démontrer qu’ils ont fréquenté jusqu’à-jusqu’à, et qu’ils ont tous les diplômes du monde (Bac+40 en général). Ils peuvent même te prouver par B+A que l’Etat a ajouté le nom « Professeur » dans leur acte de naissance… Continuer la lecture

Bienvenue sur la planète Cameroun…

La planète Cameroun me fait beaucoup rire hein, mais c’est le chez moi.

Je vais commencer par quoi et laisser quoi ? Dire que c’est le Cameroun dans tout son ensemble qui me fait rire ? Ou alors pleurer ? Dire que je le déteste tout autant que je l’adore ? Que, tous ici, nous rêvons parfois d’y partir dans le seul but de pouvoir s’offrir le luxe de « revenir » ? Continuer la lecture

Les prostituées ne sont pas des destituées

Je ne sais pas ce qui m’amène à vous parler de ce sujet, mais c’est parce que j’entends beaucoup de choses qui me font parfois mal aux oreilles. C’est comme quand tu vois un journaliste ventru qui n’a jamais pratiqué aucun sport, et qu’il se permet de dire que Samuel Eto’o est un mouilleur… Tsuip !

Moi j’entends des choses qui me dérangent. J’entends des bien-penseurs camerounais se permettre de juger nos compatriotes. J’entends des gens défendre les droits des homosexuels, et pas celui des homosexuelles. J’entends des gens se battre corps et âme pour les droits de l’homme, et en aucun cas pour les droits de la femme. Mais ce qui me fait le plus mal, c’est quand j’entends une fille dire que le jour où elle aura raté sa vie, c’est quand elle deviendra une prostituée… Continuer la lecture

Paul Biya ne nous a pas donné la paix : c’est la bière !

Hum, les Camerounais m’amusent beaucoup. Depuis que l’affaire de Boko Haram-ci a commencé au Nord, c’est tout le monde qui est subitement devenu un stratège militaire. Il y a des gens qui te disent comment est-ce qu’on doit protéger les frontières d’un pays. Il y a des experts qui te décortiquent comment fonctionnent les mouvements terroristes. Il y a des « économes mixtes » qui te démontrent par B+A que cette guéguerre a une incidence directe sur notre économie, parce que c’est à cause de cette guérilla qu’on a par exemple augmenté le prix du carburant…

Moi ça me fait beaucoup rire. Les gens sont là ils parlent de la guerre, de la guerre. Est-ce qu’ils savent même que c’est la bière qui nous a donné la paix ici au Cameroun ?

LES BARS
Les bars camerounais sont de véritables lieux de pèlerinage. L’entrée est gratuite, on peut s’asseoir où on veut ; et en plus on peut tapoter les fesses de la serveuse. Les bars camerounais c’est pour tout le monde. Tu es riche ooh, tu entres. Tu es pauvre ooh, tu entres. Tu as l’argent pour boire ooh, ou tu n’as pas ooh, c’est la même chose. Ce sont des endroits où les chômeurs peuvent venir passer du temps, puisqu’il n’y a pas de jardins publics dans ce pays. C’est là-bas que tu peux aller voir ton match de football ou bien ton film, puisqu’il n’y a plus de salle de cinéma dans cette république…

LES MANIFESTATIONS
Est-ce que tu as déjà imaginé une manifestation au Cameroun sans la bière, hein ? Même dans tes rêves les plus fous ? Que ce soient les anniversaires, les soutenances universitaires, ou les cérémonies villageoises ? Même si c’est le baptême d’une fille de 14 ans, on va sauf que consommer la bière. Même si c’est l’enterrement d’un pasteur qui était vierge, on va sauf que boire tout ce qui mousse. Même si c’est la nomination d’un évêque, tant pis pour Dieu, on va sauf que avaler nos bières jusqu’à-jusqu’à…

LA DRAGUE
Comment draguer une cameruineuse sans l’amener dans nos bons vieux snack-bars ? Pour qu’elle avale ce que tu racontes, il faut aussi qu’elle avale ses 33 Export. Tu ignore quoi ? Combien de couples se sont formés dans les buvettes, autour d’une cuvette ? Grâce à l’alcool, combien de gens timides ont réussi à dire à la personne qu’ils aiment, qu’ils l’aiment très fort ? Et à lui faire de beaux enfants après ?

LES AFFAIRES
Je ne t’apprends rien sur les clients qu’on invite dans les restaurants, sur les fournisseurs qu’on nous présente autour d’un vin ; ni sur les négociations qui se font  dans les minibars des hôtels 4 étoiles…

Alors cessons de dire du n’importe quoi. Cessons de critiquer nos militaires qui font déjà du mieux qu’ils peuvent. On a déjà assez de chance que cette guerre-là soit –pour le moment– marginale. On a de la chance de garder le sourire, de boire notre bière de temps en temps, et de demander aux autres si on les a opérés. On de la chance de pouvoir raconter notre vie au premier venu, qu’il soit Anglophone ou Francophone, qu’il soit du Nord ou du Sud, de lui soumettre tous nos problèmes, et puis qu’il nous dise que ça va aller. Qu’il n’y a pas de problème.
On a de la chance d’avoir nos capsules gagnantes, qui sont parfois plus précieuses que la bouteille elle-même. Et puis, même si Paul Biya passe tout son temps à l’étranger, ça fait quoi ?
Je t’ai déjà dit que ce n’est pas lui qui nous donne la paix ici dehors…

Ecclésiaste DEUDJUI