Pourquoi personne ne veut parler de Bamenda ?

Depuis plus de trois semaines, les anglophones manifestent à Bamenda. Pourquoi ai-je l’impression que ça ne vous intéresse même pas un peu ? Puisque la CRTV n’en parle pas, le Gouvernement n’en parle pas, et les Francophones vivant à Yaoundé et Douala se comportent comme si rien de tout ça ne s’était jamais passé… Continuer la lecture

Mais de quoi parlent-ils au juste, les Camerounais ?

Il y a une femme dans mon quartier qui prépare du bon wata-fufu. Mais quand je vais manger chez elle, j’entends toujours les autres clients qui sont en train de s’engueuler : « Mouff ! Je te dis que le film-là c’est le trucage. Tu crois que quel homme peut accepter qu’on embrasse sa femme comme ça en public ? »

Et ça bavarde ainsi jusqu’à ce que je termine ma nourriture. En fait, c’est toujours comme ça, que ça bavarde et ça re-bavarde ici chez nous au Cameroun… Continuer la lecture

4 novembre 1982 : et si Ahidjo n’avait pas démissionné…

Le mois dernier j’ai fait un papier sur les Camerounais de ma génération, c’est-à-dire ceux qui ont presque trente ans (Cf. Le Renouveau des trentenaires). C’était parce que je sentais poindre ce fameux 6 Novembre, qui marque à la fois les 32 ans de gouvernance de l’Homme-Lion, les 29 ans de folklores RDPCistes, mais surtout, surtout, le départ du tout premier président du Cameroun… Continuer la lecture

Paul Biya 1982-2014 : le renouveau des trentenaires

Aujourd’hui j’ai trente ans. Enfin, disons un peu plus. En tous cas je suis trentenaire. Bientôt j’aurais l’âge où mon âge me complexe. Je suis de ceux qu’on appelle « les enfants de Paul Biya ».

Nous sommes nés quand le RDPC et la CRTV n’existaient pas encore, mais à vrai dire, qu’est-ce qui existait même vraiment dans ce pays ? Continuer la lecture