Musique camerounaise : il faut sauver le soldat copyright

Vraiment de Dieu ! Quand quelqu’un va encore parler, n’est-ce pas on va dire que les Camerounais bavardent beaucoup ?
L’autre jour sur Equinoxe télé, j’écoutais Raymond Tcheunga se plaindre de la condition des artistes Camerounais.

  • –    Il paraît qu’on a offert 102 guitares à 102 artistes du terroir, comme si tous nos musiciens étaient des guitaristes. Et comme s’il n’y avait que 102 guitaristes au Cameroun…
  • –    Il paraît que pour leur payer leurs droits, on les aligne en rang comme des enfants de l’école primaire. Et que les répartitions n’obéissent à aucune logique.
  • –    Il paraît que de temps en temps on les embarque dans les meetings du chef de l’état, et qu’on leur balance de l’argent pour qu’ils chantent jusqu’à-jusqu’à… comme des griots…

Continuer la lecture