Mais de quoi parlent-ils au juste, les Camerounais ?

Il y a une femme dans mon quartier qui prépare du bon wata-fufu. Mais quand je vais manger chez elle, j’entends toujours les autres clients qui sont en train de s’engueuler : « Mouff ! Je te dis que le film-là c’est le trucage. Tu crois que quel homme peut accepter qu’on embrasse sa femme comme ça en public ? »

Et ça bavarde ainsi jusqu’à ce que je termine ma nourriture. En fait, c’est toujours comme ça, que ça bavarde et ça re-bavarde ici chez nous au Cameroun… Continuer la lecture