Le Cameroun est un pays tellement dangereux…

L’autre jour en rentrant chez moi dans la soirée, je suis tombé sur deux individus qui roulaient sur une moto. J’ai d’abord pensé que c’étaient mes voisins, mais le type qui conduisait m’a dévisagé avec un regard de tueur. Et ensuite son ami est descendu avec un long couteau tranchant et en se dirigeant vers moi, puis il m’a menacé : « Je vais t’assassiner ce soir, imbécile ! »

Et je vous jure que hein, si je ne savais pas courir je serais aujourd’hui en train de me reposer tranquillement dans un cimetière…

Continuer la lecture

Pourquoi personne ne veut parler de Bamenda ?

Depuis plus de trois semaines, les anglophones manifestent à Bamenda. Pourquoi ai-je l’impression que ça ne vous intéresse même pas un peu ? Puisque la CRTV n’en parle pas, le Gouvernement n’en parle pas, et les Francophones vivant à Yaoundé et Douala se comportent comme si rien de tout ça ne s’était jamais passé… Continuer la lecture

Les Camerounais boivent hein, mais ils ne sont pas bêtes

Ça ne fait même pas trois jours, une fille m’a déclaré que je suis un bon salopard ! Seulement parce que quand je l’invite, je suis toujours en possession de quelques bouteilles de bière.

Elle m’a donc traité de mauvais Bamiléké, de garçon sans avenir, et elle est même allée jusqu’à me dire que c’est terminé entre nous deux ! Tout ça parce que dans notre pays-ci, les buveurs de jus ont toujours pensé qu’ils étaient plus responsables que les nous-autres… Continuer la lecture

Je dis hein, vous vous retrouvez même ici au Cameroun ?

Une petite m’avait invité à la veillée de sa grand-mère, mais je n’ai pas pu la rencontrer ! Pourtant la fille m’avait bien dit de marcher tout droit, de traverser une borne fontaine, puis de contourner derrière l’église qui est située net-net en face de la boulangerie…

Après 45 minutes sans me retrouver, j’ai donc décidé de rentrer chez moi. Ensuite j’ai appelé la fille pour lui demander de m’oublier, et de ne plus jamais m’inviter quelque part !

Dis donc ! Vous faites même comment pour vous retrouver ici au Cameroun ? Continuer la lecture

Nous sommes Camerounais, nous mangeons sur le goudron

On a failli me lyncher à Logpom l’autre jour ! J’étais moi entré dans une usine de transformation traditionnelle de la farine (un beignetariat), et j’ai demandé à mamy makala de bien rincer mon assiette avant de me servir. « Quoi ça ? Rincer ton assiette ? Tu veux montrer que tu es propre plus que les qui ? »

Et c’est comme ça que tous les autres mangeurs se sont jetés sur moi et m’ont demandé de disparaître, parce que paraît-il, ici au Cameroun on dit que la saleté n’a jamais tué un homme à la peau noire… Continuer la lecture