Pourvu que 2017 ne soit pas comme 2016 au Cameroun

L’année dernière à la même période, les gens que je rencontrais me disaient que « Je te souhaite une bonne année 2016 ». Certains me promettaient la santé, d’autres me promettaient le mariage avec beaucoup-beaucoup de bonheur à la clé, et mon horoscope est même allé jusqu’à me faire miroiter la prospérité… Tsuip !

Pourtant 2016 n’a pas vraiment été une bonne année pour le Cameroun.

Continuer la lecture

J’ai participé au challenge de Bidoung Kpwatt

Un fonctionnaire de la République qui se courbe comme un vieux papayer avant de saluer son chef d’Etat, cela se voit presque partout en Afrique. Donc je ne comprends pas pourquoi notre ministre est devenu la star risée de la toile. Jusqu’à ce que je décide moi-même de participer à ce fameux #BidoungKpwattChallenge… Continuer la lecture

Pourquoi personne ne veut parler de Bamenda ?

Depuis plus de trois semaines, les anglophones manifestent à Bamenda. Pourquoi ai-je l’impression que ça ne vous intéresse même pas un peu ? Puisque la CRTV n’en parle pas, le Gouvernement n’en parle pas, et les Francophones vivant à Yaoundé et Douala se comportent comme si rien de tout ça ne s’était jamais passé… Continuer la lecture

duels de fottballeuses entre le Cameroun et le Nigeria

Je n’aime pas l’organisation de la CAN 2016 !

Comme vous le savez tous peut-être, le Cameroun abritera la 10ème édition de la Coupe d’Afrique féminine de football. Mais ce qui m’énerve, c’est que les organisateurs ne font que multiplier les bêtises sur d’autres bêtises.

Jusqu’à j’ai même commencé à détester l’organisation de la CAN 2016… Continuer la lecture

Chers Camerounais, prenez soin de votre vie!

Le dimanche 23 août 2015 à Bépanda, j’ai assisté au décès d’un jeune footballeur. Il évoluait à la Dynamo de Douala, et une crise cardiaque l’a foudroyé à la 33ème minute de la rencontre.

Pour tout vous dire, ça fait déjà quatre joueurs qui meurent de cette manière dans notre championnat en 2015… Continuer la lecture

Au Cameroun, on préfère les « Lionnes indomptables »

J’ai dragué Madeleine Mani Ngono en 2005, à Yaoundé. Elle sortait d’un entraînement avec son club de l’époque. Je me suis approché de la fille, et je lui ai dit : « Tu dribbles bien, hein ! » (Je sais, ce n’est pas terrible).

Toujours est-il que la fille m’avait repoussé au bout de quatre phrases seulement, mais cette histoire-là n’a plus d’importance ! Parce que c’est grâce à Mani que je suis tombé amoureux du football féminin camerounais. Continuer la lecture