Le vrai problème du Cameroun, c’est le long français

Chaque fois que Paul Biya s’adresse aux Camerounais, moi j’ai toujours beaucoup de mal à le suivre. Car en dehors des mots comme « génération Androïd » et « génération d’agriculteurs », tout son discours sonne dans mes oreilles comme un vaste charabia.

En fait, je pense que long français est le véritable problème du Cameroun… Continuer la lecture

Nous sommes Camerounais, on a même quel âge ?

Quand je dis aux gens que j’ai 33 ans, certains pensent que ce sont les blagues ! Il y a même des filles qui disent que j’ai l’air plus petit que mes petits frères, mais je leur réponds toujours que « Nôôô ! Ils ont seulement l’air plus grands que moi ! »

Et puis même si je n’ai pas encore la moustache, est-ce que c’est comme ça qu’on calcule l’âge de quelqu’un ? Hein ? Et est-ce que vous pouvez même d’abord connaître l’âge des Camerounais ?… Continuer la lecture

Vrai, vrai hein, à 77 ans ce n’est plus la jeunesse

Je me suis réveillé ce matin avec un mal de dos pas possible. Qu’est-ce qui m’arrive ? Pourtant je n’ai même pas encore 33 ans !

J’entends souvent les gens dire que la jeunesse c’est de 7 à 77 ans, mais pourquoi moi je me sens vieillir alors ? Hein ? Pourquoi je ne cours plus comme avant, je ne réfléchis plus comme avant, je ne suis plus en santé comme avant ? Hein ?

Mon idée c’est que la vieillesse commence beaucoup plus prématurément qu’on ne le pense…

en Afrique, les vieillards sont souvent considérés comme des personnes sages

En Afrique, les vieillards sont souvent considérés comme des personnes sages

AVANT JE COURAIS COMME UN LAPIN, MAIS ÇA C’ÉTAIT AVANT

Les enfants d’aujourd’hui m’amusent hein, ils pensent qu’ils sont trop forts ! Ils ne savent pas qu’en classe de terminale, je jouais déjà dans Racing de Bafoussam ! Ils ne savent pas qu’en première, j’étais déjà champion départemental du Mbam en tennis de table (ah oui !). Avant ? Ne me teste pas ! Je courais comme un cabri, et j’étais ce qu’on appelle en football un latéral moderne. Mais si je dis ça à un jeunot aujourd’hui, il va penser que je dis ça seulement pour impressionner les filles qui viennent de lire ce paragraphe… Tsuip !

Aujourd’hui, quand je veux courir, je sens comment mon corps ne m’obéit plus. Parfois je crois que je suis en train d’accélérer, avant de me rendre compte que depuis, je ne fais que courir sur place…

Pour mes poumons alors c’est grave ! Dès que je fais une petite remontée, je demande rapidement le remplacement. Et en ce qui concerne ma musculature, la dernière fois que j’ai fait des abdos je crois que Coco argentée n’étais même pas encore bien déviergée…

AVANT JE CALCULAIS COMME UN ORDINATEUR, MAIS ÇA C’EST QUAND J’ÉTAIS ENCORE JEUNE

Quand j’étais en seconde C à Ndiki, je pouvais te résoudre n’importe quel type d’équation paramétrique ; mais ça c’était avant ! Aujourd’hui, si tu me soumets un problème mathématique avec une seule inconnue, je vais aller jusqu’à te demander s’il n’y a pas 4 inconnues par hasard…  Sans blague.

Mon cerveau est devenu un peu rouillé, et je commence déjà à oublier beaucoup de choses. Par exemple quand je drague une fille, je peux passer toute la soirée à lui demander comment elle s’appelle. Et parfois quand elle me dit qu’elle est la mère d’une grande fille, le lendemain je lui demande comment se porte son petit garçon…

AVANT J’ÉTAIS RÉSISTANT JUSQU’À, JUSQU’À, MAIS AUJOURD’HUI J’ACCUSE LE VENTILATEUR

La 1ère fois que je suis monté sur une femme, j’avais presque dix-huit ans. Bon, c’est vrai que mon bangala nageait encore un peu, mais une fois qu’il était entré j’avais lancé le moteur. Une, deux, une, deux, une, deux. Va, vap. Et puis c’était la même chose avec les filles suivantes, je chauffais leur bas-ventre jusqu’ààààààà… Certaines ngas ont même pris leur courage pour me demander où je prenais ma part d’écorce !

Hélas, ce n’est plus du tout la même chose. J’ai compris des choses que mes reins refusent de comprendre. Je suis maintenant dans le na’yor-na’yor. Est-ce que c’est la course ? Est-ce que je suis à la Coupe du monde ? Et les nombreuses fois où mon Bic marron refuse d’écrire, j’accuse tout simplement mon ventilateur. Je dis à la fille que c’est parce qu’on a coupé la lumière que Dagobert n’arrive plus à rester debout normalement. Lui aussi, dis donc ! Ou bien j’accuse les gens qui bavardent à la télévision, parce qu’ils sont en train de me déconcentrer et après ça je baisse le volume. Mais à la longue j’ai fini par me rendre à l’évidence : il faut que je commence aussi à manger ma part de mbitakola !

AVANT JE POUVAIS PASSER DIX ANS SANS ALLER VOIR LE DOCTEUR. MAIS AUJOURD’HUI ?

Vrai,  hein, j’ai déjà vécu plus de dix ans sans visite médicale. C’était de 2001 à 2011. Il y a des moments où je me demandais même si le palu-là existait vraiment. Je ne connaissais pas la fièvre, la fatigue, le mal de dos comme à présent. Mais depuis un certain temps, si je me réveille un matin sans ressentir aucune douleur, ça voudra dire que je suis déjà cadavéré !

Quand j’essaie de m’étirer, je sens comment mon genou fait crac-crac-crac. Et mes articulations sont devenues raides, je ne peux même plus faire la moitié de la moitié d’un grand écart… Il arrive que mon oreille me chauffe à l’intérieur, comme si j’allais bientôt devenir sourd. Souvent ce sont mes dents qui refusent que je mange n’importe quelle sucrerie (même le Mambo ? dis donc !). Par moments j’ai plutôt un mal de cœur terrible. Le genre que tu as les palpitations, alors que tu ne vois même pas une Camerounaise qui va te faire tomber amoureux un jour… Tsuip ! Et je ne vous parle même pas de toutes ces maladies de civilisation qui m’attendent : éjaculation précoce, hypertension, diabète, AVC, cancer de la prostate, maladie de Parkinson, Alzheimer, etc. D’ici peu je crois que j’aurai même déjà les démangeaisons testiculaires.

Samuel Eto'o, se moquant de Mourinho qui l'avait traité de vieillard

Samuel Eto’o, se moquant de Mourinho qui l’avait traité de vieillard

VRAI, VRAI HEIN, AVANT 77 ANS ÇA N’A JAMAIS ÉTÉ LA JEUNESSE…

Je m’adresse comme ça à tous les jeunes qui vont me lire, et qui pensent que leur jeunesse restera éternelle. Je m’adresse aussi à tous les vieux qui nous dirigent, pour qu’ils apprennent aussi à laisser le pouvoir. Car si moi je souffre comme ça alors que je n’ai même pas encore 33 ans, combien de fois pour les gens qui ont presque 50 ans de plus que moi ? Hein ? Vous voyez même de qui je parle ? […]

Donc c’est comme ça, les jeunes d’aujourd’hui seront les vieillards de demain.

Un jour, un enfant va t’appeler « Le Père », et c’est là que tu vas comprendre que tu es vraiment devenu vieux.

Un jour tu auras 18 ans, et le lendemain tu vas te retrouver dans le club des vétérans.

Un autre jour, une fille va te dire qu’elle est enceinte, et quand tu vas ouvrir les yeux, tu vas voir que votre enfant a déjà presque 40 ans !

Un jour, toutes tes phrases vont commencer par commencer par « À notre époque », parce que tu vas sentir toi-même que le nouveau monde-ci, avec toutes ses technologies, est déjà en train de vous échapper vrai-vrai…

Vrai, vrai hein, avant 77 ans ça n’a jamais été la jeunesse ! La vie va devenir de plus en plus pénible. Tu ne vas plus te précipiter pour changer le monde. Tu vas voir tous tes amis mourir un à un, et c’est comme ça que la mort ne va même plus t’impressionner. Et quand tu vas entendre les enfants dire que la jeunesse c’est de 7 à 77 ans, tu auras seulement envie de rire jusqu’ààààààà…

Parce que ces enfants-là ne savent même pas un peu ce qui est en train de les attendre.

Ecclésiaste DEUDJUI

WhatsApp: (+237) 696.469.637

Tous mes articles sur http://achouka.mondoblog.org

Au Cameroun, l’espérance de vie est de 90 minutes

Tant pis pour ceux qui n’aiment pas le football ! Moi j’ai fait un constat qui est clair, c’est que la vie d’un Camerounais ressemble de plus en plus à un match du championnat français. Mais c’est vrai ! Il y a la période d’observation, il y a les interruptions intempestives, il y a les coups de pieds arrêtés, il y a les hors-jeu et tout le tralala. Il y a même les prolongations, quand notre chef de l’Etat tente de s’éterniser au pouvoir… Continuer la lecture

Lettre ouverte d’un préservatif à la population camerounaise

Bonjour oooh les gens-ci ! Je me présente, moi c’est SUPER ALEX. Je suis en latex. J’ai entendu beaucoup de mauvaises choses sur votre pays-ci, alors je viens en renfort. Par exemple, on m’a fait savoir que vos filles tombent enceintes à chaque saison de pluie. C’est vrai ça ? Parce que jusqu’ici je ne vois pas le rapport.

On m’a aussi fait comprendre que vos adolescents sont devenus amis intimes avec les maladies sexuellement transmissibles, au point qu’ils leur donnent même des petits noms : la chaude-pisse devient « la chopale », la syphilis devient « le syphilo », et la blennorragie devient « la blennale ». Paapa ! N’en parlons même pas du SIDA qui n’est qu’un syndrome inventé pour décourager les amoureux…

Les gars, moi je n’ai rien contre vous hein, chacun fait ce qu’il veut. Mais si je peux donner un petit coup de main…
Je suis seulement vexé parce que j’entends certaines légendes que mes détracteurs propagent, et qui intoxiquent votre jeunesse : « est-ce qu’on mange la banane avec la peau ? »
Qu’est-ce c’est que ce genre de connerie ?

Moi je ne suis pas compliqué, je suis en latex. Tu m’enfiles et puis c’est tout. Je suis aussi disponible en version féminine. Dès que je suis là, toi le gars tu n’as plus à t’inquiéter si la fille est en période ou pas, et toi la go tu n’as plus à te tourmenter sur l’état de santé de ton partenaire…
Moi je m’appelle Super Alex. C’est vrai que je coûte un peu cher en pharmacie, mais quand même ! Quand c’est la bière que vous voulez acheter, est-ce que vous vous posez même ce genre de question ? Et puis si vous êtes pingre ou radin, vous pouvez aussi me trouver au coin de la rue, chez le vendeur de cigarette. A 100 francs seulement le trio.

L’autre jour j’entendais les gens fustiger ma présence, comme quoi ma fabrication est une industrie juteuse. Je ne refuse pas. Mais est-ce que je ne sauve pas alors des vies ? Hein ? Même si c’est le business qu’on fait avec mon nom, et que ça te permet de régenter ton planning familial, où est le problème là-dedans ? Wèèè’kè !

La jeunesse camerounaise est en déperdition, c’est pourquoi moi je viens en renfort. J’ai déjà vu vos jeunes-là faire ça dans les toilettes des bars, en plein 16h, avec des inconnus. Je connais la mentalité de vos adolescentes, qui tournent déjà des sex-tape. Dis-donc, vos universitaires-là on les connaît, ce sont eux qui postent les vidéos de leurs ébats sexuels sur YouTube ou sur DailyMotion. Sans parler de vos bordelles, de vos pervers en cravate blanche, de vos femmes de ménage qui sont des esclaves sexuels dans les domiciles…

S’il vous plait les gens-ci, utilisez-moi. Je sais que si je vous demande l’abstinence, vous allez sauf que m’envoyer au champ. Alors, même si je ne suis pas biodégradable, au moins je peux vous éviter d’avoir un enfant alors que vous faites à peine la quatrième. Je peux vous éviter d’avoir à avorter. Je peux vous éviter de récolter un enfant dehors et puis de venir dire que c’est celui de votre compagnon.
Alors je suis là, appelez-moi, n’écoutez pas ce que mes nombreux détracteurs vous racontent…

Ecclésiaste DEUDJUI