Cameroun : ces fêtes qui sont 100% business !

Je drague une fille le 13 décembre 2016, et elle me parle déjà du pagne du 08 mars ? Hein ? Je drague une autre fille le 21 janvier 2017, et elle me rappelle déjà que bientôt ce sera la fête du 14 février ? C’est simple ?

Il faut même que je vous parle de ces fêtes camerounaises qui sont 100% business… Continuer la lecture

Si j’étais Jésus-Christ, j’aurais quelques soucis à me faire…

J’ai dragué une fille l’autre jour qui portait des bottillons et qui m’avait ensuite invité dans son domicile à Bonabéri. Et comme elle portait aussi une greffe brésilienne, je me suis dit que c’était le genre d’araignée qui ne pense même pas un peu à la religion.

Mais quand on s’est revu le lendemain avec son pasteur, les deux ont commencé à me parler de Jésus-Christ jusqu’à j’ai même commencé à avoir quelques soucis à me faire…

Continuer la lecture

Obama et Donald Trump

Est-ce que Paul Biya a déjà regardé les États-Unis ?

Au lieu de parler des réseaux sociaux jusqu’à ce que ça devienne un sujet parlementaire alors que les Camerounais sont là ils meurent sur les rails, est-ce que Paul Biya a même déjà regardé les élections aux États-Unis ? Hein ? Est-ce que Paul Biya s’est déjà renseigné pour savoir vraiment ce qu’on appelle la Démocratie ? Continuer la lecture

Voici pourquoi les Blancs sont « supérieurs » aux Camerounais

Je suis entré dans un café l’autre jour parce que j’avais trop faim, mais la serveuse m’a dit qu’il n’y a plus rien à manger parce qu’il était en train de pleuvoir dehors (où est le rapport ?). Je suis donc entré dans le bar d’à côté pour pouvoir digérer ma famine avec une bière, mais le barman m’a dit que les boissons n’étaient pas bien congelées. Quoi ? Soi-disant parce que le bon monsieur avait oublié de brancher son réfrigérateur… Tsuip !

J’ai donc directement compris pourquoi les Blancs sont parfois « supérieurs » aux Camerounais.

Continuer la lecture

Immigration : pourquoi les Camerounais partent en aventure ?

Il y a deux ans jour pour jour, mon petit-frère était porté disparu. Ma famille de Yaoundé croyait qu’il était à Douala, et ma famille de Douala croyait qu’il se trouvait à Yaoundé. Mais c’est plutôt un non-membre de la famille qui a appelé depuis Bamenda, pour nous dire que mon petit frère était déjà loin là-bas en Algérie.

Mince alors ! Mes oncles et mes tantes ont commencé à mettre les mains sur la tête, et chacun d’eux regardait mon paternel comme si c’était lui le responsable : « Je dis hein, Pablo ! Pourquoi ton enfant a lui aussi voulu partir en aventure ? »

 

Le Cameroun, territoire de mendicité et de débrouillardise

Le Cameroun, territoire de mendicité et de débrouillardise

 

ILS PARTENT PARCE QUE LE BLANC C’EST LE BLANC

Vous n’avez pas encore remarqué un truc ? Quand tu réalises quelque chose de bien ici au pays, les gens disent que tu « fais comme un Blanc ». Quand tu t’habilles de façon présentable, les gens disent que tu t’habilles comme un Blanc. Quand on veut te parler d’un appareil ultra-sophistiqué qui peut même envoyer un homme sur la Lune, on te parle de « l’appareil du Blanc »… Vous croyez que les jeunes Camerounais ne remarquent pas ça ?

Le Blanc c’est le Blanc, c’est donc ce que nous on croit ici. Et quand tu manges mal, on dit que tu manges comme un Noir. Quand tu gardes ta couleur de peau naturelle, on dit que yich, tu es noire comme le charbon (et on court derrière les filles qui font le maquillage)… Quand tu gardes tes cheveux crépus comme si tu viens d’avoir un deuil bamiléké, on te demande que « C’est quoi ça ? Tu es même normal ? Ton gars n’a pas l’argent pour aller t’acheter les mèches brésiliennes ! » Tsuip !

Ne cherchez plus, c’est pour cela que nos enfants veulent partir en aventure ! Parce que quand notre chef de l’Etat est malade, c’est là-bas que lui-même il part se soigner. Quand les enfants de nos députés obtiennent leur baccalauréat A4 espagnol, c’est là-bas qu’ils partent pour continuer leurs études […]

Ne cherchez plus, le Blanc, c’est le Blanc ! Et donc nous on copie bêtement tout ce qu’ils font l’autre côté, jusqu’à s’approprier même leurs religions monothéistes. Alors que Mahomet est blanc avec la peau satinée, Bouddha est blanc avec les yeux bridés, Jésus-Christ est blanc avec les yeux complètement bleus comme le logo de Facebook.

Le seul Noir qui joue un rôle majeur dans les Saintes Écritures, n’est-ce pas c’est notre pauvre cousin Lucifer ?

ILS PARTENT PARCE QUE CEUX QUI SONT LÀ-BAS NE VEULENT PLUS REVENIR

Vous n’avez pas encore remarqué un truc ? Quand c’est un Noir qui part s’installer en Europe, on dit que c’est un immigrant ou bien un immigré. Quand c’est maintenant un Blanc qui vient s’installer en Afrique noire, on dit que c’est un « expatrié » ! Vous ne voyez pas qu’il y a quelque chose qui cloche ?

C’est donc pour cela que nos frères partent en aventure. Parce que ceux qui sont partis avant eux ne font même pas semblant de vouloir tenter d’essayer de revenir… Oui, norr, on voit seulement leurs photos sur Instagram. Sur WhatsApp, ils se filment sur les Champs-Elysées. Et quand ils (re) viennent ici au pays, ils mettent des bottillons qui sont tellement costauds que hein, hum, toi le gars qui vit au mboa tu ne peux même pas supporter la qualité-là !

Et puis parfois, ils nous narguent sans le savoir, et ils nous font rêver même sans le vouloir. Ils te parlent de l’avion en « whitisant » comme s’ils étaient des Blancs, ils ne mangent même plus n’importe quoi… Ils ne marchent plus avec n’importe qui, et ils nous disent qu’ils vont résoudre tous les problèmes de la famille avec les euros claquants. Mais dans toutes ces choses-là qu’ils nous racontent, ils ne vont jamais nous raconter comment ils vivent !

ILS PARTENT PARCE QUE DANS NOTRE PAYS-CI TU NE PEUX MÊME PAS T’ÉPANOUIR

Quand tu veux ouvrir ton petit commerce, il y a tout de suite 3 agents des impôts qui vont venir te demander où est ta patente (et avec la nouvelle loi de finances, ça va être grave seulement). Quand tu vas perdre tous tes biens dans un incendie ou bien dans une inondation, aucune agence d’assurance ne va assumer de te dédommager (tu es en France ?). Quand tu vas te faire cambrioler et que tu vas aller te plaindre chez le commissaire, il ne va même pas attendre que tu termines ton bavardage : « Je demande hein, tu sais même qui avait gagné la Copa America ? » Quand tu vas travailler quelque part et qu’on va te licencier sans préavis, tu vas d’abord commencer par où pour pleurnicher ? Hein ? Et même si on te paye tous tes droits, ton salaire d’abord c’était combien ?

Au Cameroun, ils ont de bonnes raisons de partir en aventure ! Ce sont les mêmes qui sont au pouvoir depuis presque 40 ans, parce qu’ils ne font que faire des ratures sur notre pauvre Constitution. Et pendant ce temps-là, nous on galère, nous les Camerounais du bas peuple. Pendant ce temps-là le chômage ne fait que grandir et s’agrandir. Les étudiants ont vu leurs bourses multipliées par le chiffre zéro. Nos parents qui ont été limogés dans les années 1980, jusqu’aujourd’hui ils réclament toujours leurs indemnités. Et puis si tu es un enfant de cultivateur ici chez nous, on va effacer ton nom quand tu vas vouloir entrer à l’ESSTIC, à l’IRIC, ou encore à la Magistrature…

ILS PARTENT PARCE QU’IL N’Y A PAS DE RÊVE ICI CHEZ NOUS

Lecteur, les gens ne rêvent pas au Cameroun. Ce n’est pas comme aux États-Unis où, du jour au lendemain, tu peux te retrouver multimilliardaire !

Ici au Cameroun, les gens ne rêvent pas. Si tu es bendskineur, les gens ne vont jamais t’imaginer au volant d’une grosse voiture ! Si tu es call-boxeuse, les gens vont chuchoter qu’on va t’enterrer avec le parapluie-là dans ton cercueil. Si tu gères un petit bar, les gens vont toujours prendre le crédit en disant que : « Barman ! Dépêche-toi de me donner une bière glacée rapidement ! » Sans savoir que si on était dans un pays qui se respecte, le petit barman-là pouvait même devenir votre président de la République un jour…

Au Cameroun, les gens ne rêvent même pas un peu. Si tu es amoureux d’une Camerounaise, il n’y a pas un jardin public où tu peux aller lui dire que tu l’aimes de tout ton cœur. Il n’y a pas de salle de cinéma dans notre République, où tu peux aller manger les pop-corn avec tes meilleurs amis. Il n’y a pas de salle de représentation pour les pièces de théâtre, les grands opéras, et les comédies musicales. Il n’y a même pas de sensations fortes, quand tu pars t’asseoir dans un stade pour regarder un match de notre championnat dans n’importe quelle discipline […]

Rien n’est fait pour que les Camerounais rêvent de rester ici. Les artistes que tu admires à la télé, tu les vois en train de discuter le prix des sandalettes au marché central. Les ministres que tu prenais pour des modèles, tu vois comment ils entrent en prison chacun, chacun avec des menottes sur les poignets. Et puis les gens comme Charles Ateba Eyené qui se sont battu pour notre postérité, tu vois comment leur mémoire s’étiole chaque jour dans l’indifférence la plus généralisée.

Aux âmes bien nées, la patrie camerounaise est non reconnaissante !

 

Le sport camerounais ne fait plus rêver grand-monde

Le sport camerounais ne fait plus rêver grand monde

 

CAMEROUN : POURQUOI PARTIRONT-ILS TOUJOURS EN AVENTURE ?

On a tout fait pour que mon petit-frère retourne vivre ici au Cameroun, mais je vous assure que ça n’a pas été chose facile. Surtout que le gars considérait l’Algérie comme une escale avant de continuer pour l’Italie…

En aventure, les Camerounais risquent leur vie sur les fils barbelés qu’il y a dans les polices d’immigration frontalières.

Quand ils partent en aventure, ils se jettent sur les trains qui roulent à très très grande vitesse à l’entrée des tunnels électriques.

Là-bas dans la chaleur du désert, ils marchent jusqu’à ce qu’ils ne sentent même plus la plante de leurs jambes.

Mais ils préfèrent continuer jusqu’à la mer, parce qu’ils sont à la recherche d’une vie meilleure. Ils préfèrent manger dans la même assiette que les chameaux de leurs passeurs touaregs, parce que c’est tout ce qu’on leur propose comme nourriture. Ils préfèrent supporter les nuits blanches, s’entasser dans des grottes obscures, risquer leur vie sur les embarcations de fortune qui peuvent les balancer dans l’océan à n’importe quel moment.

Tout ça parce que dans leur propre pays, les dirigeants ont passé le temps à ne leur faire subir rien que des mésaventures !

Ecclésiaste DEUDJUI

WhatsApp: (+237) 696.469.637

Tous mes articles sur http://achouka.mondoblog.org

Christianisme : ces questions qui vont rester sans réponse

J’ai rencontré le Seigneur Jésus quand j’avais presque quatre ans. Enfin rencontré !… façon de parler. Nous étions autour du feu de bois avec mon oncle Justin, à Foumban, et il nous racontait comment « un jour viendra » où « le royaume des cieux serait bientôt à nous ». Il ajoutait qu’il nous suffisait de « demander pour recevoir », car la « volonté de Dieu » était toujours la bonne.

Mais j’avoue que jusqu’aujourd’hui, je n’ai toujours pas compris ce que Tonton Justin voulait nous dire… Continuer la lecture

Quoi que les Camerounais te disent, il ne faut pas les écouter

Hum ! Quand je dis souvent que la langue camerounaise est l’une des plus complexes au monde, les gens pensent toujours que je blague. N’est-ce pas voilà un Français qui s’est fait escroquer l’autre jour, à cause d’une erreur de sémantique ? Les arnaqueurs lui ont dit : « On est ensemble, attends-nous là, on arrive. »

Et l’imbécile s’est mis à les attendre sur place comme un idiot… Continuer la lecture