À Souza, c’est un peu comme le reste du Cameroun…

Chaque fois que je retourne à Souza, on m’informe toujours que quelqu’un est mort ! Soit c’est Bakary avec qui je jouais au foot pendant le championnat de vacances, soit c’est mon ancienne petite amie qui s’appelait Sonia. En fait, j’ai constaté que ce qui se passe à Souza est un peu comme ce qui se passe dans le reste du Cameroun. Continuer la lecture

Qu’est-ce qu’il y a dans le sac d’une Camerounaise ?

J’ai un ami à Yaoundé qui aime trop coucher dormir avec les femmes ! Quand il t’invite à son rendez-vous, il ne fait que te mettre la pression : « On rentre ! On rentre ! »

L’autre jour ça a énervé la fille avec qui on était sorti, et elle s’est mise à le rabrouer en plein cabaret : « Je demande hein, c’est la guerre ? » Puis elle a ouvert son sac à main, elle nous a montré sa brosse à dents et un minuscule caleçon marron, et ensuite elle s’est levée et elle nous a abandonnés sur place à Kondengui.

Vous n’y comprenez rien ? Eh bien laissez-moi vous expliquer… Continuer la lecture

Cameroun : ces pontes qui se prennent pour des dinosaures

Est-ce que vous savez que devant la devanture du gouverneur du Littoral, les voitures n’ont même pas le droit de stationner un peu ? Hein ? Même pas cinq secondes ! Et c’est pour ça que hier j’ai passé presque 45 minutes à stopper le taxi sur la route qui passe devant les bureaux du gouverneur du Littoral, en vain.

C’est un chauffeur qui a été gentil et qui m’a dit que « Mon frère, va là-bas devant je vais te prendre. Tu veux qu’on vienne confisquer ma voiture ici ? » Continuer la lecture

Je dis hein, vous vous retrouvez même ici au Cameroun ?

Une petite m’avait invité à la veillée de sa grand-mère, mais je n’ai pas pu la rencontrer ! Pourtant la fille m’avait bien dit de marcher tout droit, de traverser une borne fontaine, puis de contourner derrière l’église qui est située net-net en face de la boulangerie…

Après 45 minutes sans me retrouver, j’ai donc décidé de rentrer chez moi. Ensuite j’ai appelé la fille pour lui demander de m’oublier, et de ne plus jamais m’inviter quelque part !

Dis donc ! Vous faites même comment pour vous retrouver ici au Cameroun ? Continuer la lecture

Nous sommes Camerounais, nous sommes chiches jusqu’ààààà

N’est-ce pas que si tu viens d’arriver au Cameroun, tu vas penser que les Camerounais sont très généreux ? Hein ? N’est-ce pas que quand tu vas les voir faire des tournées dans les bars, tu vas te dire qu’ils ne sont même pas un peu calculateurs ? N’est-ce pas ?

N’est-ce pas que lorsque tu vas les voir offrir des chawarmas aux filles qu’ils sont en train de re-draguer, tu vas te dire que tu aimerais aussi rencontrer un Camerounais dans ta vie ? Norr ?

Et pourtant laisse-moi te dire une chose, il n’y a pas plus radins que les gens qui habitent ici où 5 francs CFA ne cherchent même pas son petit-frère… Continuer la lecture

Douala, la ville où on te « frappe » sans te toucher

Le 27 mai 2009, j’ai voulu jouer au bon samaritain. Pendant que le Barça était en train de remporter la Champions League, moi j’étais dehors en train de discuter avec deux gars qui me disaient qu’ils venaient du Mali.

Ils m’ont présenté un sac rempli de « dollars », qu’il fallait convertir en francs CFA. Et quand j’ai voulu les aider, je me suis retrouvé sans argent, sans téléphone, sans portefeuille, sans ordinateur portable.

Et après ça, ils ont disparu dans la nature… Continuer la lecture

Kit de survie de l’étudiant camerounais

J’étais à la soutenance d’une de mes petites l’autre jour, elle venait d’obtenir son doctorat. Après les longs discours et les cérémonies cérémonieuses, elle est venue me remercier pour tout le matériel que je lui avais fourni pendant ces dures années de labeur.

Voici le matériel en question : Continuer la lecture