On dit « Voir bébé », mais c’est la mère que nous on regarde…

J’ai assisté à un « Voir bébé » l’autre jour. Pas pour voir le bébé hein, mais c’est parce que sa mère m’avait téléphoné en disant que « Ecclésiaste, J’espère que tu vas venir voir le bébé que j’avais accouché la semaine surpassée ! »

Et voilà comment je me suis retrouvé à Ndogpassi 3 un vendredi soir aux environs de 19h30… Continuer la lecture

Mon chien a failli entraîner les Lions Indomptables

La semaine passée quand je jouais aux cartes, j’ai entendu dire que la Fécafoot recherchait un nouveau sélectionneur. Et comme moi je joue souvent au Parifoot, je me suis dit « Pourquoi pas ? »

Je suis même allé jusqu’à envoyer aussi la candidature de mon bouledogue… Continuer la lecture

Au Cameroun, le spectacle commence par la Justice…

 

Quand je regarde l’actualité dans notre pays, j’ai souvent beaucoup de mal à me retrouver ! Que ce soit en football, je n’y comprends pas grand-chose. Que ce soit en musique, je suis complètement déconnecté.

En fait, j’ai compris qu’il faudrait que je me reconvertisse en juriste. Car croyez-moi, c’est le seul moyen de comprendre les divertissements qui se passent au Cameroun… Continuer la lecture

Nous sommes Camerounais, nous mangeons sur le goudron

On a failli me lyncher à Logpom l’autre jour ! J’étais moi entré dans une usine de transformation traditionnelle de la farine (un beignetariat), et j’ai demandé à mamy makala de bien rincer mon assiette avant de me servir. « Quoi ça ? Rincer ton assiette ? Tu veux montrer que tu es propre plus que les qui ? »

Et c’est comme ça que tous les autres mangeurs se sont jetés sur moi et m’ont demandé de disparaître, parce que paraît-il, ici au Cameroun on dit que la saleté n’a jamais tué un homme à la peau noire… Continuer la lecture

Au Cameroun de Paul Biya, les borgnes sont des ministres

Je viens de lire la biographie de notre chef de l’État (Le code Biya, de François Mattéi). J’y ai appris beaucoup de choses. Par exemple, que notre cher président a eu son premier enfant à l’âge de 38 ans (pourquoi les gens me mettent alors la pression ?). J’ai aussi appris qu’il a toujours été le meilleur élève de sa classe, le fonctionnaire le plus discipliné, et que « à moins un », il allait même devenir prêtre.

Pau Biya n’est pas si incompétent que vous pensez; il faut plutôt chercher le problème du côté de ses ministres… Continuer la lecture