deux jeunes filles Noires qui sourient

Au secours, les Camerounaises me poursuivent à cause des fêtes

Depuis que le 1er décembre a sonné, il y a plein de filles qui me téléphonent pour me demander que « Bonjour mon chéri, comment tu vas ? » Et pourtant elles m’avaient déjà abandonné hein ! Mais je pense que c’est à cause des fêtes que beaucoup de Camerounaises ont récemment recommencé à me poursuivre… Continuer la lecture