Si je suis fiancé et j’ai un terrain, je serai un bon Camerounais

Jusqu’aujourd’hui, ma famille maternelle pense que je suis un raté. Chaque fois que je vais voir mon père à Souza, il me demande d’abord que « Je demande hein, tu as déjà acheté un terrain ? » Et comme il sait que je ne réponds pas, il me demande ensuite si j’ai déjà même pensé à me marier un jour…

Pour ma famille, je suis un mauvais Camerounais. Surtout que quand je fréquentais encore, ils avaient vainement insisté pour que j’accepte de faire les concours de la Fonction Publique… Continuer la lecture

Les Camerounais boivent hein, mais ils ne sont pas bêtes

Ça ne fait même pas trois jours, une fille m’a déclaré que je suis un bon salopard ! Seulement parce que quand je l’invite, je suis toujours en possession de quelques bouteilles de bière.

Elle m’a donc traité de mauvais Bamiléké, de garçon sans avenir, et elle est même allée jusqu’à me dire que c’est terminé entre nous deux ! Tout ça parce que dans notre pays-ci, les buveurs de jus ont toujours pensé qu’ils étaient plus responsables que les nous-autres… Continuer la lecture

Radioscopie du tribalisme à la camerounaise

Je discutais avec un étudiant de Ngoa-Ekellé l’autre jour. Je crois qu’il doit faire sociologie. Il m’expliquait comment le Cameroun est un pays qui ne connaît même pas la xénophobie (ah bon ?). Je n’ai pas eu besoin d’un laser pour lui prouver que nous sommes un vrai peuple de tribalistes.

J’ai juste eu besoin de quelques rayons X. Continuer la lecture

Mes 4 règles d’or avec l’argent

Vrai-vrai hein, les Camerounais exagèrent. Partout où tu passes, tu entends seulement parler de problèmes d’argent. Tu dragues une fille, elle te soumet immédiatement ses problèmes de cotisation. Tu invites quelqu’un chez toi, il te dit qu’il a beaucoup de problèmes d’argent dans sa réunion. Tu veux même recruter un gars dans ton entreprise, mais la seule chose qui l’intéresse c’est « Mon premier salaire va passer quand ? »
Wèè’kè ! Cameroonian ! Est-ce que vous savez même que l’argent n’a jamais été un problème ? Continuer la lecture

Rituels funéraires : les Bamilékés ont tout compris

Les Bamilékés ont compris la mort !

Cette idée m’est venue toute seule, comme un miracle. Ça m’est venu aux funérailles de ma belle-sœur. Les gens dansaient tout autour de moi, et d’autres battaient dans un tam-tam qui ne leur avait pourtant jamais rien fait de mal…

Sérieusement, ça m’est apparu comme la Vierge Marie apparaît souvent à certains esprits lubriques ! Il y avait des ténors qui tapaient dans le tam-tam, donc, et puis il y avait un rang qui était en réalité un cercle. Les gens entraient dans ce cercle en désordre, et puis en ressortaient. De temps en temps ils reprenaient en chœur les paroles des animateurs, en patois, et puis ils accéléraient la cadence de leur danse qui consistait à taper les pieds dans la terre, et qu’on appelle au Cameroun le bend-skin.

Il était minuit trente. Continuer la lecture