Mon hit-parade des blogueurs africains en 2018

Je ne vais pas vous parler des blogueurs camerounais parce que j’en ai déjà plein la vue comme ça ici à Douala. Mais je dois vous présenter ces quelques blogueuses et blogueurs africains qui m’ont marqué durant l’année 2018.

 

Dieretou Diallo et Manon Mella

La blogueuse guinéenne Dieretou Diallo (à gauche) lors de la Mondoformation 2015 Crédit: Ecclésiaste Deudjui /CC0

 

Dieretou Diallo

Son petit nom c’est Dina. Je l’ai connue en 2014 mais je l’ai rencontrée pour la première fois au Sénégal en novembre-décembre 2015.

C’est certainement la plus jolie blogueuse que je connaisse (à égalité avec Samantha Tracy). C’est également la Guinéenne la plus dynamique du 21ème siècle, à égalité avec sa consœur Fatoumata Chérif.

Dieretou Diallo a suivi un brillantissime parcours en journalisme, et je n’oublie pas qu’elle m’avait interviewé lorsqu’elle effectuait son stage au magazine Jeune Afrique. Je n’oublie pas aussi qu’elle m’avait inspiré en janvier 2017, à travers la campagne qu’elle avait initiée en 2016 pour la revalorisation de la femme guinéenne. Mais avant toute chose, je n’oublie pas que c’est d’abord et avant tout une excellente blogueuse. Car le 18 novembre 2015, Dieretou Diallo a rédigé un article qui était si poignant et si touchant, « Papa est parti », que jusqu’aujourd’hui j’ai l’impression que je ne vais plus jamais rencontrer un témoignage d’aussi percutant !

 

Roger Mawulolo

Lui, c’est le « monsieur anniversaire » de tous les blogueurs. Il enregistre nos dates de naissance (y compris celle de Renaud Dossavi) derrière ses lunettes d’intello, mais disons quand même que Facebook lui facilite la tâche un tout petit peu…

Roger Mawulolo est connu pour être le président du comité d’accueil de tous les blogueurs qui arrivent à Dakar. Il est aussi connu pour ses nombreux voyages à travers l’Afrique le monde. Il est aussi remarqué pour son éternelle barbe toujours parfaitement rasée. Il est aussi identifié par son slogan « Ici c’est Paris », puisque c’est un inconditionnel et fervent supporter du Paris Saint-Germain et du Qatar…

Mais, c’est d’abord un bon blogueur ! Ses carnets de voyage sont d’un délice, mais alors d’un délice… Ses observations sur le poisson braisé du Cameroun, sur le langage incompréhensible des Béninois, sur les aspérités de sa propre nationalité togolaise qu’il a parfois du mal à assumer, me fascinent toujours passionnément. Et je pense que Roger Mawulolo est déjà devenu comme mon grand-frère. Je l’avais connu en 2014 à travers son article « Sans vocation, le travail n’est rien », mais depuis lors je l’ai déjà rencontré à plusieurs reprises et je crois que cette belle histoire n’est pas bientôt près de se terminer…

 

Ecclésiaste Deudjui et Roger Mawulolo lors de la formation Mondoblog en 2015

Je suis encompagnie de Mélissa Barra (à ma gauche), Manon Mella (à ma droite) et Roger Mawulolo (derrière). Copyright: Ecclésiaste Deudjui /CC-BY

 

Guy Muyembè

J’admire sa personne. Et avant de parler de son écriture, je crois que c’est certainement l’un des blogueurs les plus humbles et les plus sympathiques que je connaisse ici en Afrique (à égalité avec Benjamin Yobouet et Cypriano Lawson).

Lui, je l’ai connu en 2014 mais c’est en 2015 que j’avais finalement rencontré sa grosse valise (elle est énorme !).  À l’époque il avait créé un blog pour parler de la restauration et de la cuisine congolaises (« Les plats préférés des Lushois »), mais curieusement il s’est retrouvé en train de parler de la politique, du sport, de la géographie de la Moldavie, de l’économie luxembourgeoise, etc…

Guy Muyembè est un Congolais démocratique fantastique ! Il lit presque tous les blogueurs, il pose toujours des questions pour se renseigner, il me donne des conseils de temps en temps, il observe la blogosphère et il a une vision panoramique sur ce qui se passe dans les autres pays de notre continent.

C’est également un « voyageur » qui a déjà fait la moitié de la moitié du tour du monde. Il est le président de Habari RDC qui est un site projet d’information et de sensibilisation de la société congolaise. Je ne sais plus si Guy Muyembè écrit encore des histoires personnelles sur son blog de cuisine, mais ce gars fait partie de ces personnages qui m’ont irrémédiablement marqué depuis que je suis entré dans l’univers du blogging.

Ecclésiaste Deudjui et Guy Muyembè

Je suis en compagnie du blogueur congolais Guy Muyembè lors de la Mondoformation 2015. Crédit: Ecclésiaste Deudjui /CC0

Annadjib

Désolé si je ne peux pas vous donner son prénom. Ou son nom, je ne sais plus trop. Mais Annadjib est le seul blogueur personnage tchadien que je connaisse et qui possède plus de dix mille followers sur Twitter !

Donc, c’est un tchadien. Donc, il a un peu vécu au Cameroun mais ensuite il est rapidement retourné vivre à N’Djamena. C’est un grand fanatique de bandes dessinées et particulièrement des personnages de mangas. C’est également un geek hors-pair et un passionné des innovations Androïd au même titre que mon ami Pierre La Paix Ndamè.

Mais il ne faut pas croire ! Car sur son blog aux allures de journal touareg, il nous décrypte tout ce qui concerne la population de son pays : la politique, le blanchiment de la peau, les dessins animés, la connexion internet, la pauvreté, les dessins animés encore, l’intégration sous-régionale, etc.

 

Mon hit-parade des blogueurs panafricains en 2018

Donc je vous avais déjà parlé des blogueurs camerounais en 2017 et j’en ai déjà plein la vue comme ça ici à Yaoundé. Voilà pourquoi je vous ai présenté ces blogueurs africains qui m’ont marqué personnellement en 2018.

 

Émile Bela de la Côte-d’Ivoire. Lui aussi c’est un Magellan car il a déjà fait le tour du monde à plusieurs reprises. Je l’avais connu le 15 juillet 2013 à travers son article « Sur internet, personne ne sait que tu es un chien ».

Sally Bilaly de la Guinée Conakry. C’est mon collègue blogueur mais pas seulement. Nous avons participé au projet « Connexions citoyennes » en 2016 et nous avons ensuite intégré le Réseau des Haut-Parleurs au même moment en juin 2017.

Obed Logos de la République du Togo. Car même si ce gars n’a pas encore atteint la reconnaissance d’un David Kpelly par exemple, je pense sincèrement qu’il s’agit là d’un des tout meilleurs blogueurs de notre continent.

 

Et pourtant ces blogueurs sont si nombreux qu’on ne saurait tous les citer sans en oublier, mais il fallait absolument que je leur déclare que je les aime et que je les respecte. Car il y a eu énormément de bons blogueurs qui m’ont marqué ici en Afrique durant cette année 2018.

 

Ecclésiaste DEUDJUI, bonne année 2019 !

WhatsApp: (+237) 696.469.637

Tous mes articles sur http://achouka.mondoblog.org

8 réflexions au sujet de « Mon hit-parade des blogueurs africains en 2018 »

  1. Tu as oublié d’ajouté que j’ai été pendant longtemps ton Premier Ministre avant d’être forcé à la démission par l’opposition 🙂

    Merci pour le clin d’œil gentil mon Président!
    N’shallah en 2019, j’écrirai encore plus d’article. D’ici là, sache que tu m’a/m’impressionne autant par ton style de blogging si particulier, si éloquent. Nous avons beaucoup de choses à Se/raconter…

    Amitiés,

    • Ahahahahaha tu es quand meme un premier ministre qui démissionne. C’est rare en Afrique krkrkrkrkrkrkrkr
      À part ca, c’est vrai quon a encore beaucoup de choses à se dire, et je voudrai que tu recommences à prendre soin de ton blog mon frère

  2. Merci molla…
    Sauf que j’assume totalement ma nationalité togolaise et ses aspérités. Je les relève juste par lucidité sans me renier.
    Je reviendrai à Douala, c’est sûr…
    Merci beaucoup pour m’avoir cité dans ta liste. J’espère vraiment que je le mérite…

  3. Kevin dit :

    Coucou,
    Parmi tous les blogueurs que tu présentes, j’ai une petite préférence pour Roger Mawulolo. Tout comme toi, j’aime bien ses carnets de voyage qui me font rêver et me donnent envie de découvrir de nouveaux horizons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.