Un jour, nous serons aussi les enfants de Dieu…

Ce n’est pas parce que des voleurs ont cambriolé dans ta maison que tu vas penser que ta vie est déjà terminée. Ce n’est pas parce que des agresseurs t’avaient poignardé que tu vas penser que tu es déjà mort. Ce n’est pas parce que tu as tout perdu dans la vie que tu vas commencer à imaginer que tu n’es pas aussi un enfant de Dieu…

 

un homme triste sur un banc public

Beaucoup de gens pensent que leur vie est terminée après un coup dur. Photo: medisite.fr /Image reproduite sous autorisation

 

Ce n’est pas parce que tu as perdu ta moto…

Moi j’ai déjà perdu trois motos ici à Douala ! La première fois c’était une Sanili, la deuxième fois je m’étais fait agresser par des bandits dans mon propre quartier ici à Makèpè, et la troisième fois c’était mon tout premier scooter…

La moto c’est rien ! Et même si c’était la voiture, c’est toujours rien. Même si c’était un camion qu’on vient de t’arracher et que tu as quand même eu la chance de t’en sortir avec tes quatre membres, il faudra seulement que tu remercies le Seigneur. Il faudra penser comment tu vas faire pour acheter une nouvelle moto ou bien une nouvelle voiture ou bien un nouveau camion plus grands. Il faudra seulement te dire que ce sont les choses de la Terre. Parce que tous les jours on arrache les motos véhicules des gens ici au Cameroun, mais est-ce que c’est alors la raison pour laquelle nous devons nous arrêter de conduire ?

 

Ce n’est pas parce que tu as été victime d’un accident…

Il y a des gens ici au Cameroun qui ont été victimes des accidents graves, jusqu’à ils ont même perdu l’une de leurs jambes ! Vous pensez que c’est facile ? De te réveiller avec tes quatre membres et de constater à l’hôpital que tu deviendras paraplégique ou à fortiori un tétraplégique ? Hein ? Vous pensez réellement qu’il s’agit là d’un amusement ?

Et pourtant il faut bien continuer à vivre, même si nous savons que ce sera difficile. Car ce n’est pas parce que tu es devenu un handicapé que tu vas penser que ta vie est déjà terminée. Nôôô ! Car si tu es resté en vie hein, c’est déjà énorme. Si tu peux encore respirer et savourer les bonnes douceurs de l’existence (comme la poésie de Pierre La Paix Ndamè), ce serait déjà magnifique. Si tu peux encore re-croire en toi et te dire que tes projets ne sont pas encore terminés, tu vas voir que tu redeviendras une nouvelle fois un enfant de Dieu comme auparavant…

 

accident de train à Eséka en 2016 au Cameroun

L’accident de train à Eséka (en 2016) avait détruit beaucoup de vies camerounaises. Photo: afriquemagazine.com /Image reproduite sous autorisation

 

Ce n’est pas parce que tu avais perdu beaucoup d’argent…

Moi j’ai déjà perdu un cybercafé au mois de décembre 2013. J’avais payé le loyer pour un an, j’avais acheté dix ordinateurs ainsi que tous les équipements informatiques nécessaires, j’avais refait la peinture de la salle, l’électricité, la maçonnerie, la menuiserie, la plomberie, etc. Puis je me suis fait raser complètement ce cybercafé alors que je n’avais même pas encore fait deux semaines d’exploitation !

Mais est-ce que je suis alors mort ? Hein ? Est-ce que ma vie s’était terminée à ce moment-là ? Est-ce que je suis parti me suicider parce que j’avais investi beaucoup-beaucoup d’argent dans ce cybercafé-là ?

Parce que s’il faut bien voir hein, il y a des gens ici qui ont déjà perdu beaucoup-beaucoup de millions. Il y a des gens ici qui avaient perdu le Milliard. Il y a des gens ici qui étaient des chefs d’entreprise et qui aujourd’hui se promènent en sandalettes. Il y a des Camerounais qui étaient des ministres et qui aujourd’hui sont devenus des vauriens. Il y a même notre premier président de la République du Cameroun, Ahmadou Ahidjo, qui était décédé au Sénégal comme un sale chien.

Mais. Mais est-ce que c’est alors pour ça qu’on va penser que tous ces gens-là n’étaient pas aussi des enfants de Dieu ?

 

Ce n’est pas parce que tu as été déçu en amour…

Les déceptions en amour, ça se passe tous les jours. Donc si ce n’était que pour ça hein, on allait seulement dire que la vie de toutes les Camerounaises est déjà irrécupérable…

Moi-même-ci j’allais partir me jeter dans le fleuve Wouri si on ne se basait que sur les déceptions amoureuses pour continuer à vivre. Car j’ai réellement aimé Barbara, Marguerite, Catherine et aussi ma princesse Divine Laure, même si ensuite je me suis régulièrement retrouvé tout seul… Tsuip ! Mais est-ce que je suis alors mort pour autant ? Hein ? Est-ce que ça veut dire que je ne pourrai plus jamais aimer une autre fille comme j’avais aimé ces Camerounaises auparavant ?

Parce que ce qui tue souvent les gens qui sont en instance de rupture, c’est parce qu’ils n’ont pas suffisamment de confiance en eux-mêmes. C’est parce qu’ils pensent que l’amour est un truc qui est déjà préréglé à l’avance. C’est parce qu’ils ne sont pas suffisamment forts mentalement. C’est parce que quand quelqu’un te quitte comme ma dulcinée qui m’avait abandonné en décembre 1999 (je parle de toi, Donatella), il faut te dire que vous n’étiez pas faits pour rester ensemble. Et ensuite il faut réapprendre à vivre normalement comme tu le faisais auparavant lorsque tu ne l’avais même pas encore rencontrée…

 

une homme qui embrasse amoureusement une femme

La déception est souvent douloureuse après une rupture amoureuse. Source: rougeframboise.com /Image reproduite sous autorisation

 

Un jour, un jour, tous les Camerounais seront aussi les enfants de Dieu…

Donc comme je vous racontais, j’ai déjà perdu plusieurs motos neuves ici à Douala. J’ai déjà été cambriolé chez moi quand j’habitais à Déido. J’ai déjà été saccagé dans mon magasin à Bépanda. J’ai déjà été poignardé par des malfrats à plusieurs reprises. J’ai déjà été licencié dans une entreprise. J’ai déjà été sérieusement déçu en amour alors que je croyais que c’étaient les femmes de ma vie.

Mais… Mais est-ce que ça veut donc dire que ma vie est déjà en train de vouloir se terminer ?

 

Ce n’est pas parce que tu as attrapé le VIH-Sida que tu es déjà mort ! Car si tu suis ton traitement régulièrement, tu vivras normalement et tu seras beaucoup plus heureux que les gens qui te stigmatisent.

Ce n’est pas parce que tu as perdu ton emploi que tu es déjà mort ! Nôôô, n’insiste pas. Prends un peu du bon temps comme moi j’avais fait, et après tu vas voir comment de nouvelles autres opportunités vont s’offrir.

Ce n’est pas parce que tu n’as pas fréquenté que tu vas penser que ton avis ne compte pas.

 

Ou bien parce que tu es dans la galère pour le moment. Ou bien parce que tu es déjà en train de vieillir. Ou bien parce que tu es devenue une femme stérile. Puisque comme mon papa me disait souvent, « Les problèmes c’est pour les hommes ». Et comme ma maman aime à me le rappeler, « La vie n’est qu’une succession de hauts et de bas ».

Alors cessons de nous lamenter, et recommençons à garder espoir. Puisque nous sommes aussi les enfants de Dieu, donc ce n’est pas parce que nous sommes nés au Cameroun que nous allons penser que notre combat ici sur la Terre est déjà perdu à l’avance…

 

Ecclésiaste DEUDJUI, moi je suis un enfant de Dieu

WhatsApp: (+237) 696.469.637

Tous mes articles sur http://achouka.mondoblog.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.