Au Cameroun, on a forcément un ami qui boit la bière…

J’ai déjà remarqué que quand je tombe sur un ami que je n’avais pas rencontré depuis quelques temps, il va forcément me dire que « Ecclésiaste ! Tu ne viens pas prendre une bière ? » Et ensuite je vais partager un verre avec lui pour lui faire plaisir, parce que c’est parfois un ami de bières.

Et d’ailleurs on a forcément des amis qui ont de nombreux vices ici au Cameroun…

 

bières sur la table

Les Camerounais sont de très grands consommateurs d’alcools. Crédit photo: Thierry Didier Kuicheu /image reproduite avec l’expresse autorisation de l’auteur

 

On a toujours un ami qui fume la cigarette

Qui parmi vous va me mentir qu’il n’a jamais gouté à une cigarette ? Hein ? Même un mégot ? Parce que quand moi j’étais petit à Nkongsamba par exemple, on déchirait les pages de notre cahier et on enroulait ça comme un bâton de cigarette. Puis on allumait notre feu dessus, et ensuite on fumait-nous tranquillement notre « cigare »…

Le premier camarade que j’ai eu dans ma vie et qui consommait déjà bien la nicotine, c’était ma mère ! Elle m’envoyait acheter ses paquets de Marlboro quand je venais d’avoir mes cinq ans, et je revenais aussi avec les L&B bleu de mon paternel !

Bref, je suis né dans la cigarette. J’ai aussi plein d’amis qui sont des afficionados de la chicha. J’ai aussi déjà senti l’odeur de la cocaïne à cause d’une fille que je baratinais quand j’habitais à Déido. J’avais ouvert son sac à main pour voir si elle avait acheté mes friandises, mais j’étais plutôt tombé sur le chanvre !

Elle m’a raconté par la suite qu’elle avait commencé à se droguer à cause du père de son enfant…

 

On a parfois un ami qui cherche les bordels

Parfois c’est même plus ! Parce que quand tu as déjà soûlé ta bière avec tes complices, c’est là que tu découvres leurs vrais-vrais goûts. C’est là que tu constates qu’il y en a qui flirtent encore avec les filles du Cours Moyen 2. C’est là que certains commencent à te dire que « J’ai une bordelle qui va venir mais pardon ne la dérangez pas hein ! » Malchance !! Tu nous dis ça maintenant pourquoi ? Tu ne pouvais pas la faire venir depuis le début ?

Et le pire c’est qu’on a même des amis qui draguent les vrais-vrais bordelles hein ! Je parle des wakas. C’est-à-dire une fille qui est placée devant un vieux poteau de la Sonel Eneo, et que quand tu dis « Psitt ! » elle te répond « On part ! » Le pire c’est que parfois on embarque ces belles-de-nuit en boîte de nuit alors qu’elles ne sont même pas belles de jour hein, et on négocie le tarif avec elles quand on est déjà dans le taxi.

Ça vous étonne ? Eh beh ça ne devrait pas puisque vous avez déjà forcément fait pareil !

 

C3T cameroun

La Coalition camerounaise contre le tabac lutte tant bien que mal contre la cigarette au Cameroun. Source: www.c3tcameroun.org

 

On a aussi des amis qui sont des voleurs

Même dans notre propre famille ! Parce que moi par exemple, j’ai des cousins que quand ils veulent s’approcher de ma devanture, je barricade toutes mes portes avec la clé ! Sérieux ! Parce qu’on a parfois des amis qui sont des cleptomanes, des chapardeurs et des pickpockets, et généralement ils complètent cette filouterie avec la mythomanie.

Mais ça ne veut pas dire qu’on les déteste hein, au contraire ! On les apprécie bien. On est même toujours parfois content de les revoir. Mais le truc c’est que si un objet disparaît (ou bien l’argent) pendant une réunion familiale ou alors pendant un enterrement, on ne réfléchit même pas : on sait déjà que c’est forcément l’enfant de tel !

 

On a naturellement des camarades de bières

Donc en dehors de mes amis qui me demandent si je ne « viens pas prendre une bière », j’ai aussi beaucoup d’amis qui m’appellent seulement lorsqu’ils veulent déjà avaler les alcools : « Tu es où ? », « Tu fais quoi ? », « Tu peux me retrouver avec Pierre La Paix devant le bar qui est en face de la boulangerie Coaf ? »

Et ce qui me gêne dans tout ça, c’est parce que la bière finit souvent par devenir votre seul point commun. Vous n’avez même plus rien à vous dire ! Vous n’êtes plus capables de vous entraider dans la vraie vie. Vous passez seulement votre temps à vous saouler la gueule, et vous vous méprenez en pensant que vous êtes de bons amis.

Alors que vous êtes tout simplement des alcooliques qui se sont retrouvés…

 

prostituée au bord de la route

On a forcément une amie qui est une prostituée. Source: malinet.net

 

Au Cameroun, on a forcément des amis qui sont malhonnêtes…

Donc comme je vous racontais, mon père et ma mère ont été des inconditionnels de la cigarette ! Ma mère buvait la Beaufort ordinaire et mon père consommait encore les bonnes bouteilles de Whisky Black.

Vous voyez ? On a forcément aussi des parents qui ont eu de nombreux vices ici au Cameroun…

 

On a forcément un ami qui est devenu un bandit ! De près ou de loin, dans la famille ou alors à l’extérieur. Et même si on ne sait pas qu’il est un braqueur, parfois on se balade main dans la main avec ce cambrioleur.

On a forcément un parent qui est déjà corrompu ! Ça peut être un proviseur, un Directeur, un ministre ou alors le Président de la République lui-même. On sait qu’il vole mais on veut qu’il soit réélu jusqu’en 2025 !

On a forcément une cousine qui a déjà avorté au moins trois fois dans sa courte vie ! Et même si ce n’est pas ta sœur, ça peut être ta petite amie. Et même si ce n’est pas ta petite amie ça peut aussi être ta propre fille…

 

Parce que dans un pays où l’improbité va inéluctablement se substituer à la chasteté, on connaît forcément autour de nous des Camerounais qui pratiquent de mauvaises choses. On connaît tous les Camerounais qui sont incompétents et médiocres. On connaît les dirigeants camerounais qui soutiennent Boko Haram et la crise anglophone. On connaît les panthères Camerounaises avec leur vénalité et leur froideur sentimentale. On a même déjà identifié tous les maux qui existent dans notre pays-ci, mais personne ne veut absolument les résoudre.

Parce qu’on a surtout des amis qui ne veulent pas forcément le bien de notre Cameroun.

 

Ecclésiaste DEUDJUI, je ne suis plus un ami de bières

WhatsApp: (+237) 696.469.637

Tous mes articles sur http://achouka.mondoblog.org

4 réflexions au sujet de « Au Cameroun, on a forcément un ami qui boit la bière… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *