Mais que se passe-t-il avec les directs de Facebook au Cameroun ?

Depuis que Longuè Longuè a rencontré le buzz sur Facebook, on dirait que tous les Camerounais sont devenus des chaînes de télévision. Je vous jure ! À tel point que tu peux même zapper entre plusieurs directs, parce que je ne sais même plus vraiment ce qui se passe avec les réseaux sociaux ici au Cameroun…

 

Facebook pour mobile

Diffuser une vidéo en direct n’a jamais été aussi facile qu’avec Facebook. Crédit image: Les trucs du Net (c)

 

Il y a les directs règlements de comptes

Ça, c’est la grande majorité. Et d’ailleurs, c’est même pour cela que Longuè Longuè est devenu populaire. Parce que les gens savent que quand tu te connectes à l’un de ses directs, il va forcément insulter le cul de la mère du président Tchop Tchop. Il va réclamer « ses » 2 000 euros à Lady Ponce. Il va s’attaquer à Fingon Tralala parce que ce dernier lui aurait prétendument subtilisé sa chaîne en or… Tsuip !

Les règlements de compte sur Facebook, c’est la mort des directs ! Tu laisses ton voisin qui est à côté de toi pour aller le vilipender sur les réseaux sociaux ? Hein ? C’est quoi le projet ? Surtout que les gens qui font les directs pour régler leurs problèmes personnels sont généralement très énervés mal élevés. Ils sont seuls dans leur chambrette avec leur smartphone 3G en main hein, mais il faut venir les écouter comment ils parlent fort !

 

Il y a les directs sur la beauté

Est-ce que ça pouvait manquer ? Si déjà il y a les émissions de beauté à la radio alors qu’on ne voit même pas les images, combien de fois pour les vidéos en direct qu’on diffuse sur notre Facebook ?

Parce que depuis que l’affaire-là existe, il y a des femmes ici qui se sont métamorphosées en spécialistes de la cosmétique. Et donc quand tu te connectes pour la regarder, elle va te donner tous les secrets du bonheur : comment devenir Michael Jackson à l’aide du ndjansang ; comment faire sa toilette intime avec le savon de Marseille ; comment utiliser le cube Maggi – que nous on utilise pour la cuisine pour obtenir un popotin qui sera aussi volumineux que celui des sœurs Kardashian…

Et le pire hein, c’est que ce sont surtout les hommes qui sont connectés pour mater les directs sur la beauté féminine. Ou ils cherchent même quoi là-bas dedans oooh ? Mais ce qui est sûr c’est que moi je ne vais plus jamais regarder ça ! Sauf si une « spécialiste » se décide enfin à nous révéler le secret qui se trouve derrière (ou dedans ?) les soutiens-gorge rembourrés.

 

mot de scrabble facebook

Facebook fait désormais partie du quotidien des Camerounais. Crédit: Pixabay_com (c)

 

Il y a les directs-selfies

Wèè’èkè ! Encore les femmes ! Parce que sur dix directs-selfies qu’on retrouve sur Facebook, il y en a douze qui sont effectués par les femmes. Sérieux !

Surtout qu’elles aiment bien faire leurs retransmissions pour nous présenter leurs nouvelles paupières, afin que leurs internautes puissent cliquer simultanément sur « J’aime » et « J’adore ». Elles aiment aussi quand on commente en disant qu’elles sont « les plus jolies femmes de l’Univers ». Et c’est pour cela que dans les vidéos en direct qui sont en réalité des sel-filles, les Camerounaises ne disent même souvent rien de bon. Elles sont plutôt là pour se mirer devant des téléspectateurs assidus comme Pierre La Paix Ndamè, et elles vous demandent s’il n’y a rien pour les pauvres. Et c’est comme ça que vos mégas disparaissent pour les bêtises hein, et après vous allez partir vous plaindre que c’est la data-spéculation qui vient de changer avec Orange…

 

Il y a les directs événementiels

Généralement, c’est pour les gens qui viennent de découvrir les directs de Facebook comme Longuè Longuè. Ou bien pour les parvenus. Ou bien pour les apprentis-reporters. Ou bien pour les gens qui s’ennuient gravement à un anniversaire organisé là-bas à Dibombari…

Parce que normalement hein, je ne vois pas comment quelqu’un peut assister à une cérémonie et qu’il passe son temps à filmer les gens en direct, alors que ce n’est même pas lui le photographe officiel ! Hein ? On te paye pour ça ? On te paye pour filmer la voiture de ton patron ? On te paye pour filmer le mariage des gens sans leur autorisation ? On te paye pour nous montrer que tu viens de découvrir les morceaux de poulet ? Hein ? On te paye pour que tu t’improvises journaliston, et que partout où tu passes tu commences à interviewer les gens alors qu’ils ne savent même pas comment tu as fait pour te retrouver à l’intérieur de leur domicile ?

 

Longuè Longuè vs Lady Ponce

Les musiciens Longuè Longuè (à gauche) et Lady Ponce se sont clashés par vidéos interposées. Cette illustration est publiée avec l’aimable autorisation de www.voila-moi.com (c)

 

Mais que se passe-t-il au juste avec les directs sur Facebook au Cameroun ?

Depuis que Longuè Longuè a clashé Petit-Pays dans ses toutes premières vidéos, il a immédiatement rencontré le buzz. Et voilà comment les Camerounais sont devenus des chaînes de télévision, à tel point que tu peux même déjà te balader entre plusieurs diffusions en simultané…

 

Mais que se passe-t-il avec les live ? Il se passe que les Camerounais s’ennuient quand ils sont tout seuls, autant les diffuseurs de ces streamings que les « regardeurs » de ces télé-réalités.

Que se passe-t-il au juste avec les directs ? Il se passe que les Camerounais sont des voyeurs et des kongosseurs ! Et quand ils regardent ta vidéo, c’est pour aller déformer tout ce que tu as dit dans ton plan séquence.

Mais que se passe-t-il avec les enregistrements de Facebook ici au Cameroun, puisque c’est tout le monde qui veut désormais se positionner au centre du monde.

 

C’est tout le monde qui veut nous montrer comment il danse. C’est tout le monde qui nous demande de nous connecter pour nous décortiquer sa vie privée. C’est tout le monde qui veut nous présenter sa nouvelle église ou bien son nouveau parti politique. C’est tout le monde qui veut s’adresser à des inconnus en prime time, sans même nous connaître.

Ils sont seuls devant leur caméra hein, mais il faut voir comment ils insultent les autres Camerounais pendant leurs longs-longs directs qu’ils multiplient à longueur de journées sur Facebook.

 

Ecclésiaste DEUDJUI, en différé

WhatsApp: (+237) 696.469.637

Tous mes articles sur http://achouka.mondoblog.org

3 réflexions au sujet de « Mais que se passe-t-il avec les directs de Facebook au Cameroun ? »

  1. Il a fallu la curiosité d’un grand observateur pour nous accoucher un billet d’une telle originalité. Entre l’humour décapant et la triste réalité, j’ai pris un bon plaisir à dévorer le texte. Tu sais, le constat général de ta réflexion n’est pas si différent de ce qui se passe dans certaines communautés haïtiennes, où les usagers font rarement bonne utilisation des directs Facebook. Par ailleurs, cette fonctionnalité de Facebook est profitable à l’expansion d’un nouvel espace de strip-tease où des filles, au grand dam de la pudeur, se donnent en spectacle gratuit devant les caméras de leurs appareils. Pathétique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *