Faits d’hiver

C’est vrai qu’il n’y a pas beaucoup d’hivers ici en Afrique hein, mais il y a quand même certains événements qui me font froid dans le dos !

Comme les faits divers qui ont eu lieu ici au Cameroun durant cette dernière semaine…

 

manifestation devant l'hôpital Laquintinie de Douala

Manifestations de mars 2016 pour protester contre l’affaire Monique Koumatékel. Source: www.cameroonpeoplesparty.com

 

Il y a eu le match Orange Cameroun vs Camtel

Ça a commencé dans la soirée du samedi 14 octobre 2017 vers 20h. Parce que comme Orange Cameroun n’avait pas payé sa dette de 1,6 milliards de FCFA qu’il devait à Camtel, ce dernier lui a donc suspendu sa ligne ! Et c’est pour ça que nos appels ne passaient plus bien vers Orange, il y a même deux filles qui se sont tamponnées chez Pierre La Paix parce qu’il n’a pas pu dire à la deuxième que « Béé’é, s’il te plaît je ne suis pas à la maison. »

Mais Dieu merci hein, tout est revenu dans l’ordre. Car après avoir nié cette dette et après avoir subi plusieurs coupures de son réseau téléphonique ainsi que quelques plaintes au Tribunal, Orange Cameroun a finalement fini par payer cette obligation. Et ils ont voulu s’excuser en m’envoyant 2 000 francs de crédit pour deux jours, mais j’ai refusé de les utiliser ! Parce que quand les gens-là t’envoient souvent leurs bonus hein, c’est aussi comme ça que ça va correctement dévaliser tout ton crédit principal…

 

Il y a eu la marche annulée du SDF le 21 octobre

Moi j’appelle ça le « banditisme » ! Parce que quand Jean-Michel Nintcheu avait déclaré sa marche auprès des autorités de Douala 1er, il avait dit que « Nous voulons juste commémorer les événements du 21 octobre 2016 » (on va y revenir). Mais dès qu’on lui en a donné le feu vert, ils (les gens du SDF) ont commencé à raconter du n’importe quoi sur les réseaux sociaux !

On les a entendus parler de sécessionnisme. On les a entendus parler de retour au fédéralisme. On les a entendus proclamer qu’ils soutenaient ouvertement les revendications anglophones ambazoniennes. Et c’est pour cela que quand le sous-préfet a finalement annulé cette manifestation qu’il avait pourtant autorisée au départ, les thuriféraires de l’opposition camerounaise se sont mis en colère. Puisque leur vrai objectif c’était de semer le désordre urbain ainsi que la zizanie dans la capitale économique de notre Cameroun…

 

camion anti-émeute de la Gendarmerie camerounaise

Douala était quadrillée par la Police et la Gendarmerie ce samedi 21 octobre 2017. Crédit: actucameroun.com

 

Il y a eu l’agression de Chantal Roger Tuilé

Ça encore c’est un fait divers qui m’a fait froid dans le dos ! Puisque dans la nuit du jeudi 19 octobre 2017 à 3h du matin, il y a deux individus gangsters qui sont entrés dans le domicile du journaliste Chantal Roger Tuilé, et qui ont mis le feu à sa voiture ! Ils l’ont même mis en joue lui-même, et l’un deux l’a cravaté en disant que « La prochaine fois c’est pour te tuer. Tu crois que tu dépasses les évêques ? »

Fort heureusement, M. Tuilé n’a pas été blessé. Mais il est convoqué au Parquet pour l’affaire qui l’oppose au DG de la CNPS qu’il avait accusé de gabegie financière. Il soupçonne d’ailleurs ce dernier d’être le commanditaire de ses bourreaux. Il se plaint déjà de ne pas bénéficier d’une garde rapprochée. Il se demande comment dans un pays sérieux (c’est lui qui croit que nous sommes sérieux hein) on peut menacer quelqu’un de mort en plein jour et en plein air, et que cela n’empêche pas notre chef de l’État de continuer ses navettes entre le Cameroun et un hôtel continental là-bas à Genève !

 

Il y a eu la commémoration d’Eséka

Le samedi 21 octobre 2017, cela faisait exactement un an qu’il y avait eu la catastrophe ferroviaire d’Eséka. Et après 365 jours, rien n’a changé !

Les enquêtes ne nous ont pas toujours révélé les noms des principaux responsables coupables. On ne connaît toujours pas exactement le nombre de décès qu’il y a eu. Plusieurs familles endeuillées n’ont même pas encore été indemnisées. On nous a dit qu’il y aura bientôt une stèle là-bas à Eséka pour aller commémorer nos disparus, mais personne ne peut nous dire si on va (enfin !) arranger nos routes pour que ce genre de tragédie ne se reproduise plus ici.

Hein, mon ami Koppo ! Je sais que tu avais particulièrement apprécié ce voyage avec Camrail, et c’est pour ça que tu m’avais rappelé que « La vie est belle mais la réalité est parfois laide… » Ebotan.

 

La voiture calcinée de Chantal Roger Tuilé

La voiture de Chantal Roger Tuilé qui a été calcinée. Image: camer.be

 

Méfaits divers

Donc comme je disais hein, il n’y a pas encore la saison hivernale ici au Cameroun (sauf peut-être à Dschang). Mais quand moi je regarde certains événements qui ont souvent lieu ici dans notre pays, je vous jure que j’ai des frissons et que ça me donne parfois la chair de poule…

 

Fait divers : le samedi 12 mars 2016 à midi, il y a une jeune femme qui a ouvert le ventre de sa tante Monique Koumatékel avec une lame de rasoir.

2ème fait divers : dans la nuit du mardi 30 au mercredi 31 mai 2017, il y a un évêque qui a été assassiné mais jusqu’aujourd’hui les résultats de l’enquête sont restés dans l’obscurité.

3ème fait divers : dans la journée du jeudi 21 septembre 2017 vers midi, j’ai vu un couple qui pleurait devant le CHU de Yaoundé ; parce qu’il disait que cet hôpital avait volé son nouveau-né depuis le mois de juin dernier…

 

Et c’est comme cela presque tous les jours ici, avec nos innombrables méfaits et mésaventures. Il y a les bandits qu’on tabasse et qu’on lynche en public. Il y a les sempiternels accidents de la circulation. Il y a les mouvements de vandalisme là-bas à Bamenda. Il y a les problèmes de succession et de terrain dans les familles. Il y a les gens qui piratent les comptes Facebook des filles et qui demandent de l’argent pour ne pas publier leurs vidéos. Il y a les femmes qui trompent leur mari avec une autre panthère (les lesbiennes), et il y a les neveux du président qui peuvent écraser leurs adversaires sans que cela ne dérange personne ici chez nous, puisque nous sommes dans un pays où tous les événements qui sont dramatiques sont tout simplement classifiés et archivés dans la volumineuse catégorie des faits divers.

 

Ecclésiaste DEUDJUI, fait en octobre

WhatsApp: (+237) 696.469.637

Tous mes articles sur http://achouka.mondoblog.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *