J’ai hésité entre le Clasíco et la finale de la CAN

Si on m’avait dit un jour que j’allais hésiter entre le Clasíco et un match de football des dames, j’allais dire à la personne-là que « Mon frère, il y aura Chantal Biya sur le terrain ? » Mais voilà alors que j’ai vraiment hésité entre le grand Clasíco et une simple finale de football de la CAN féminine 2016

 

Aboudi Onguéné contre le Ghana en demi-finale

Gabrielle Onguéné était le véritable métronome des Lionnes Indomptables

 

J’AI HÉSITÉ À CAUSE DE PAUL BIYA

Mon frère, le type-là est partout ? Comment est-ce qu’on peut organiser un simple championnat de football dans notre pays, et que ce soit un même homme en cravate qui figure toujours sur toutes les affiches ? Hein ? Il ne pouvait pas aussi porter le short comme toutes les joueuses ?

Surtout que si on veut bien voir, Paul Biya n’a même aucune similitude avec les filles qui nous représentent dans l’équipe des Lionnes Indomptables : 1°) ce sont des femmes et lui il est un homme. 2°) Ce sont des jeunes et lui il est un vieux. 3°) Ce sont des filles qui ne connaissent rien dans la politique et qui ne s’y intéressent même pas un peu, alors que lui il respire la politique jusqu’au bout de sa calvitie… Regardez norr, n’est-ce pas il s’est éloigné de l’équipe masculine depuis dix ans que les salopards-là ne font que multiplier les mauvais résultats catastrophes ?

 

J’AI HÉSITÉ À CAUSE DES DEUX AFFICHES

C’est vrai que d’un côté il y avait la MSN (Messi-Suarez-Neymar) qui affrontait Cristiano Balezema. C’est vrai que dans le Clasíco il y avait plus de 600 millions de personnes qui étaient assises devant leur petit écran large plasma, c’est-à-dire la moitié de la Chine. C’est vrai que les neuf derniers Ballon d’Or (en comptant celui de 2016 qui reviendra à CR7) étaient sur la pelouse du Nou Camp, mais j’ai quand même préféré switcher aussi un peu avec le match de nos Lionnes Indomptables…

Pourquoi ? Parce que c’était quand même le Nigeria qui était en face de nos filles. Pourquoi ? Parce que ce même Nigeria nous avait déjà laminés trois fois en finale (1991, 2004, 2014). Pourquoi ? Parce que malgré tout, nos Lionnes sont quand même très compétitives ; elles n’avaient encaissé aucun but avant cette finale, elles évoluaient à domicile devant le Chef de l’Etat dont je vous ai dit qu’il était un spécialiste de la récupération politique, et en plus il faut dire que le Nigeria et le Cameroun sont simplement les deux meilleures équipes de notre continent…

 

J’AI HÉSITÉ À CAUSE DES LIONS INDOMPTABLES

Ça a l’air un peu anodin comme ça, mais je suis sûr que les Camerounais adorent les Lionnes Indomptables encore plus parce qu’ils détestent les salopards des Lions Indomptables…

La preuve, c’est que l’équipe masculine n’est même plus capable de remplir la moitié de ma chambre (et pourtant j’ai une petite chambre hein) ! La preuve c’est que les Camerounais achètent le maillot de Gaëlle Enganamouit à prix d’or, alors qu’ils boycottent les équipements de Vincent Aboubakar. La preuve c’est que quand les filles jouent les gens remplissent les stades, ils hurlent les noms de Feudjio, Manie, Nchout Hadjara ou Awona, et même celui de notre sélectionneur Ngachu. Alors que les gens ne peuvent même pas te citer trois joueurs qui évoluent dans notre sélection de football masculine !

 

J’AI HÉSITÉ À CAUSE DE MON CÂBLEUR

Quand je disais que j’ai switché entre les deux matches, c’était probablement à cause mon câbleur. Parce que si c’est pour venir me donner ses factures le 28 alors que je dois normalement payer jusqu’au 13, il est très fort ! Mais quand je lui demande que « Pourquoi tu n’as pas aussi beIN sports ? », il monte sur ses poteaux avec ses harnais et il fait semblant de ne m’avoir pas bien entendu…

Résultat : j’ai regardé le Clasíco en langue anglaise ! Pourtant si j’étais comme les Anglophones qui revendiquent la séparation à la moindre faille CAN, je pouvais aussi réclamer la traduction des matches à notre câbleur !… Mais bon, ce n’est pas bien grave. Puisque même quand je basculais sur la CRTV pour regarder le match de nos filles, je tombais sur un mauvais reportage et une énième fois sur la sécurité présidentielle. J’espère que Charles Ndongo va rectifier ça avant la compétition masculine de 2019

 

Messi et Ronaldo

Le Réal de Ronaldo et le Barça de Messi se sont neutralisés (1-1)

 

J’AI VRAIMENT HÉSITÉ ENTRE LE CLASĺCO ET LA FINALE DE LA CAN 2016

Donc le samedi 03 décembre 2016 vers 15h45, j’étais en train de me demander que « Je vais même regarder quel match éééh ? » Alors que si on m’avait dit un jour que j’allais hésiter entre le Clasíco et un simple match de football des femmes –même si ce fût une finale–, j’allais répondre à la personne-là que « Ma sœur, est-ce qu’il y aura Charlotte Dipanda sur le terrain ? »

 

J’ai hésité. Parce que même si d’un côté il y avait Andrès Iniesta, de l’autre côté il y avait Gabrielle Onguéné qui était tout simplement phénoménale !

J’ai vraiment un peu hésité, parce que le Barça et le Réal ont déjà rédigé leur histoire. Alors que le Cameroun et le Nigeria sont en train de faire construire leur propre légende.

J’ai hésité entre ces deux matches parce que la dernière fois que notre pays avait vibré de cette manière, c’était à la Coupe d’Afrique 1972 que nous avions organisée et que nous avons perdue contre le Congo.

 

Alors quand je vois comment tout un peuple était derrière nos filles, quand je vois comment on les a encouragées malgré la mafia de la Fécafoot et de son Ministère de tutelle, quand je vois comment elles ont redoré le blason du label « Lions Indomptables » malgré que les garçons ne font que l’avilir tous les jours, j’ai quand même un peu honte d’avoir hésité entre cette finale et d’avoir basculé avec un match qui ne me concernait même pas.

Parce qu’en fait hein, même si elles ont perdu (0-1) j’aurai normalement dû tranquillement regarder les Lionnes Indomptables !

 

Ecclésiaste DEUDJUI, je remercie les « Lionnes »

WhatsApp: (+237) 696.469.637

Tous mes articles sur http://achouka.mondoblog.org

2 réflexions au sujet de « J’ai hésité entre le Clasíco et la finale de la CAN »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *