J’ai cherché le réseau du Ramadan avec la torche…

Le mardi dernier vers 19 heures, j’étais assis dans un jardin public en train de regarder vers le ciel, et ma petite amie m’a demandé que « Chérie, ce sont les étoiles que tu regardes ? » Je lui ai répondu que « Mouff ! Est-ce que c’est seulement les étoiles qu’il y a dans le ciel ? »

En fait, j’étais en train de rechercher la Lune parce que j’ai deux amis musulmans qui m’avaient déjà promis le mouton avec la sauce d’arachides…

 

On égorge beaucoup de moutons le jour du Ramadan. Source_ img.over-blog-kiwi.com

On égorge beaucoup de moutons le jour du Ramadan. Source_ img.over-blog-kiwi.com

 

J’AI ATTENDU LA LUNE-LÀ JUSQU’ÀÀÀÀÀÀÀ…

Je ne suis pas islamiste hein, mais j’ai attendu la Lune-là jusqu’ààààààà… Parce que le lundi dernier vers 19h45, j’ai deux amis musulmans qui m’avaient promis de manger la viande du mouton avec la sauce d’arachides…

Pourtant je les ai appelés au hasard hein ! J’ai retrouvé le numéro d’Aboubakar parce qu’il est le tout premier contact dans mon répertoire. Je suis tombé sur Youssoufa parce que je voulais appeler un autre ami qui s’appelle Yohan, et leurs deux noms se trouvaient juste côte-à-côte… Tsuip !

De toute façon depuis lundi soir je marchais avec la tête en l’air, à la recherche de la Lune perdue. C’est pourquoi je me suis fâché quand ma petite amie a pensé que je cherchais la constellation de la Grande Ours.

 

JE ME SUIS HABILLÉ EN GANDOURA

Quand on m’a annoncé qu’on avait enfin aperçu la Lune à Ngaoundéré, j’ai directement crié « Yess ! » J’ai illico appelé Aboubakar et Youssoufa (cette fois-ci c’est vraiment eux que je recherchais), et ils ont commencé à me raconter l’arabe l’espagnol. Bref, ils m’ont quand même demandé de passer chez eux le soir.

Je me suis donc habillé en gandoura pour me fondre dans le collectif, parce que tout le monde dans mon quartier était habillé en gandoura. Même quand j’ai quitté Makèpè pour aller voir mon ami Olivier Guemne, j’ai vu qu’il avait aussi porté une vieille djellaba qu’il n’avait plus enfilée depuis les années 1990. Et quand il a demandé à sa petite si elle voulait manger le maquereau, elle a arrangé son foulard et elle nous a répondu que « Mouff ! Je mange le poisson le jour du Ramadan ? Vous êtes fous ? Vous n’avez pas vu les maguidas qui vendent le bon mouton rôti ? »

 

J’AI CHERCHÉ COMMENT MANGER LE MOUTON

Pendant que nous on buvait nos Mützig là-bas à Bonamoussadi, moi j’attendais seulement le coup de fil de mes deux amis musulmans qui m’avaient pourtant promis qu’ils allaient bientôt me rappeler. Mais jusqu’à 19h10, rien ! J’ai donc téléphoné à Aboubakar pour lui demander que c’est comment ? Il m’a dit qu’il ne m’entendait pas très bien parce que le réseau téléphonique dérangeait. J’ai raccroché et j’ai appelé Youssoufa pour lui demander s’il y avait déjà la position. Lui aussi il m’a bien menti : il m’a dit qu’il se trouvait dans un bus pour se rendre à Foumban !

Je me suis énervé, et j’ai quitté le bar sans même dire au revoir ni à Olivier, ni à sa fille qui portait le voile. J’ai toqué chez mes voisins d’en face, et ils m’ont dit que le mouton était déjà fini. Je suis allé chez un autre voisin que je ne salue pas beaucoup, et sa femme m’a dit qu’il ne restait plus que la viande pour ses enfants… J’ai donc pris un taxi en course, et je me suis rendu directement à New-Bell. Il y a un carrefour là-bas où on distribue la viande de mouton aux passants le jour du Ramadan, gratuitement. Surtout à ceux qui n’ont pas pu se dégoter un vrai réseau…

 

J’AI FINI MA SOIRÉE EN BOÎTE DE NUIT

Après avoir bien mangé aux « Restos du Cœur », j’étais quand même encore un peu en colère parce que eux ils avaient pensé au mouton, mais pas à la sauce d’arachides. Mais je me suis quand même bien rassasié à vrai dire…

Arrivé en boîte de nuit, j’ai constaté que la majorité des gens qui se trémoussaient étaient des musulmans chiites. Ou sunnites, je ne me rappelle plus. En tous cas ils avaient tous des bouteilles de jus sur la table…

Il y avait des filles qui étaient habillées en burqa des pieds jusqu’à la tête, donc je ne peux pas vous dire si elles étaient jolies ou pas. Il y avait le DJ qui s’amusait à balancer des morceaux qui provenaient du Sénégal, de la Mauritanie, ou encore du Tchad (on l’avait envoyé ?). Il y avait des jeunes dehors qui accéléraient sur leurs motos avec leurs tuniques d’Almoravides, et qui produisaient des bruits de moteur insoutenables. Bref, il y avait toute une foultitude de fidèles qui voulaient se défouler en achevant leur fin de Ramadan en apothéose.

 

Il y a des endroits où il fallait d'abord montrer patte blanche. Source: Lalas Vargas

Il y a des endroits où il fallait d’abord montrer patte blanche. Source: Lalas Vargas

 

J’AI RECHERCHÉ LE RÉSEAU DU RAMADAN-LÀ AVEC LA TORCHE

Donc le mardi 05 juillet 2016 vers 18h45, j’avais emmené ma petite amie dans un jardin public une forêt pour qu’on observe le ciel, mais elle elle pensait que c’était par romantisme. Pourtant moi je voulais seulement voir la Lune, parce que j’ai j’avais deux amis musulmans qui m’avaient promis la chair du mouton avec la bonne sauce d’arachides…

 

Le jour du Ramadan, tous les Camerounais sont ravis parce que ça donne un autre férié sur notre calendrier.

Le soir du Ramadan, tous les hommes qui ont jeûné se rattrapent sur leurs épouses avec la rage.

Le mercredi dernier pendant la fête du Ramadan, j’ai constaté que c’était une festivité qui concernait toutes les obédiences…

 

Parce que devant toutes les mosquées du Cameroun, il y avait des chrétiens qui se réjouissaient. Il y avait des animistes et des athées qui se régalaient. Il y avait des gens du Nord, des gens du Sud, des gens de l’Ouest, des gens l’Est. Il y avait la communauté musulmane qui cohabitait en parfaite harmonie avec le reste de la population camerounaise, et cela était tellement extraordinaire à regarder… Je vous assure !

C’est en réalité pour voir ça que je recherchais le réseau du Ramadan avec la torche.

 

Ecclésiaste DEUDJUI, je suis musulman

WhatsApp: (+237) 696.469.637

Tous mes articles sur http://achouka.mondoblog.org

8 réflexions au sujet de « J’ai cherché le réseau du Ramadan avec la torche… »

  1. William dit :

    Donc tu es à dans mon kwat bonamoussadi hein.
    Au cas où tu me ferais lhonneur d’accepter mon invitation,tu bois au max combien de mutzig?

    lol…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *