Richard Bona, moi je ne te félicite pas !

Tous mes amis adorent la musique de Richard Bona, y compris moi-même. Je dis bien tous mes amis ! Puisque quand on fréquentait encore à Ngoa-Ekellé en 2001, c’étaient ses morceaux qu’on écoutait chaque matin et chaque soir ; et c’est toujours sa musique que moi j’écoute encore jusqu’aujourd’hui en 2016…

Mais. Je ne félicite pas Richard Bona lorsqu’il s’attaque à la République du Cameroun !

 

Richard Bona insulte Paul Biya via son compte Facebook

Richard Bona insulte Paul Biya via son compte Facebook

 

QUI EST RICHARD BONA ?

Pour ceux qui viennent d’une autre planète, Richard Bona est un musicien camerounais né le 28 octobre 1967 à Minta (c’est dans la Haute-Sanaga). La 1ère fois que je l’ai vu, c’était à un concert estudiantin en plein air. Il avait une voix suave, il chantait bien, il secouait ses rastas et il manipulait extrêmement bien sa guitare, en nous dédicaçant son 1er album qui s’intitulait Scenes from My Life (1999).

Depuis cet album il a fait sortir Révérence (2001), Munia The Tale (2003), Tiki (2006), The Ten Shades of Blues (2009) et Bonafied en 2013. Entre-temps en 2004, il avait fait un featuring jazzistique avec Gérald Toto et Lokua Kanza, dans une anthologie épique qu’ils ont tout simplement intitulée Toto Bona Lokua

 

UNE SIMPLE AFFAIRE DE VISA

Richard Bona est très respecté de tous les Camerounais ! Alors quand nous avons appris qu’il est devenu Américain du jour au lendemain, ça nous a un peu foutu les boules. Surtout que notre Constitution ne reconnaît pas la double-nationalité. Et ainsi quand il a voulu revenir au Cameroun, on lui demandé d’abord le visa parce qu’on le considérait déjà comme un Yankee. Et d’après ce qu’on me raconte, il s’est fâché à l’ambassade et il a tapé du poing sur la table. Il a même haussé le ton en disant que « Je demande hein, vous voulez d’abord que je paye de l’argent avant de rentrer dans mon propre pays ? Hein ? Vous voulez que je magouille fasse comme Roger Milla ou Ndedi Eyango qui possèdent également la double nationalité ? Hein ? En tous cas je ne reviendrai plus dans ce pays de m**** tant que vous me demanderez encore de négocier un visa !… »

 

ON NE T’ATTEND PAS DANS LA POLITIQUE

Je ne suis pas là pour juger Richard Bona hein, puisque nous sommes dans un pays libre. Mais tant qu’à l’écouter, j’aurai mille fois préféré qu’il se prononçât sur les multiples problèmes de la culture camerounaise. J’aurai préféré qu’il réfléchît sur une école des Beaux-Arts au Cameroun, sur les difficultés de nos droits d’auteur, sur la piraterie musicale qui nous tue les talents qu’il y a ici au Cameroun…

Parce que quand je l’entends s’attaquer à l’âge de notre Chef de l’Etat, je me dis que ce n’est pas très judicieux. Quand le Cameroun lui accorde une médaille du mérite et qu’il refuse de la recevoir, je suis un peu décontenancé. Quand Richard Bona demande à nos jeunes de ne plus faire confiance à Paul Biya, je me demande où est le rapport. Et même si je sais qu’il est libre de s’exprimer puisque nous sommes dans un pays de bavardage Droit, moi je pense qu’il n’a pas le droit d’insulter les membres du RDPC ni d’insulter les institutions de notre République !

 

LES ESCLANDRES AVEC MARCO MBELLA

Tout ça aurait même pu passer sous silence, si le « grand » Richard Bona ne s’était pas montré légèrement minuscule. Puisque quand Marco Mbella a voulu le « recadrer » sur ses positions un peu extrémistes, le bassiste s’est immédiatement mis en colère. Hein ? Il a commencé à nous dire comment lui il remplit les salles, comment il fait le tour du monde, comment Marco Mbella est un cadavre que le RDPC est allé retirer d’un vieux sarcophage, etc.

Pourtant même si Marco Mbella n’a jamais fait trois accords de toute sa vie, ni jamais effectué un concert comme il dit, est-ce que c’est à Richard Bona de se quereller de cette manière ? Hein ? Franchement ! Quand les gens savent que tu es l’un des meilleurs bassistes et l’un des meilleurs guitaristes du monde, est-ce que tu as encore besoin de te rabaisser dans ce genre de bisbilles ?

 

 Marco Mbella, l'artiste musicien avec qui Richard Bona se querelle

Marco Mbella, l’artiste musicien avec qui Richard Bona se querelle

 

RICHARD BONA, JE TE JURE QUE JE NE TE FÉLICITE PAS !

Et donc comme je disais, tous mes amis adorent la musique de Richard Bona ! À commencer par Pierre La Paix Ndamè, qui est certainement son plus grand fan. Mais moi aussi je suis un grand fan, puisque j’écoutais déjà ses chansons lorsque je fréquentais à l’université en 2001-2002…

 

Richard Bona, je ne te félicite pas ! Tu n’as pas le droit de dire que notre Président est plus dangereux que les terroristes de Boko Haram.

Richard Bona, je ne te supporte pas ! Ce n’est pas parce que tu es un excellent artiste que tu vas penser que tu es au-dessus de la Constitution camerounaise.

Monsieur Bona Pinder Yayumayalolo alias Richard Bona, moi je ne te félicite pas ! Mais ça n’enlève rien à la virtuosité de tes inspirations, car j’ai toujours considéré que toi tu fais la musique pour les experts et pour les esprits.

 

Alors je préfère écouter tes chansons Esukuku, Kurumalete, La Fille d’à Côté ou encore Mbenba Mama. Je préfère quand tu joues au cow-boy dans African Cow-Boy, ou quand tu joues du saxophone dans Yara’s Blues. Je préfère quand tu t’essayes avec brio à la country music ou à la musique classique ; ou quand tu te transformes en salsero et parfois même en hindouiste avec des compositions comme Shiva Mantra

Mais. Je ne peux pas féliciter quelqu’un qui fait le bras de fer avec son propre pays !

 

Ecclésiaste DEUDJUI, moi je félicite les patriotes

WhatsApp: (+237) 696.469.637

Tous mes articles sur http://achouka.mondoblog.org

3 réflexions au sujet de « Richard Bona, moi je ne te félicite pas ! »

  1. Et moi je ne te félicite pas pour ce billet…Simplement parce que celui ou celle qui te lira et ne connait pas le Cameroun pensera que Bona est antipatriote, ce qui est loin d’être le cas. Tu sais, AMOBE MEVEGUE a été refoulé il y’a deux ans de l’Ambassade du Cameroun en France, parce qu’il portait un Boubou et non un costard le 20 Mai…AMOBE n’a jamais renoncé à sa nationalité camerounaise, méritait-il un tel affront ? Et ce n’est qu’un exemple que je t’ai pris.

  2. Camerouniaiseries dit :

    Achouka, tu es libre d’écrire ce que tu veux sur qui tu veux, d’aimer ou de pas aimer, d’écouter la musik de Bona ou celle de Marco Mbella ou meme celle de Tamnen Pius, c’est ton choix mais de venir prendre un blog pour dire aux gens ce qu’ils doivent faire ou ne pas faire, tu n’as ce droit. Tu t’arroges le droit de censurer à quelqu’1 la même liberté d’expression dont tu jouis. Et puis qui t’a dit que les artistes ne doivent s’occuper que d’art? Que fais-tu de l’art engagé? Weah Georges le footeux, fait politique, Romario est maire ou député, Youssou N’dour a été ministre, Abedi Pelé a fait de la politique. Y a qu’au Cameroun qu’on entend les énormités du genre , les politiciens à la politique, les footeux au foot et les musiciens à la musique…et les résultats sont là. Depuis que nos politiciens nous gèrent, quel progrès avons-nous accompli? Nous vivons dans l’obscurité tant littérale, mentale que physique, pas de lumière, pas d’eau, pas de santé, soins etc… tu as écrit quel blog pour blâmer ces gens là qui sont eux responsables?
    Tu parles de constitution kmer, tu devrais commencer par demander à tous les membres de notre gouvernement qui ont eux aussi la double nationalité d’abord de Démissionner. Ils sont nombreux, même le big katika. Sous l’administration française et les territoires conquis/ coloniaux obtenaient la citoyenneté.. Bongo, Houphouet, Senghor etcc etaient Français.. Cela n’a pas changé récemment. Nous avons des ministres qui ont la double citoyenneté et cela ne vous pose pas problème sauf quand il faut s’en prendre aux artistes » Ndedi Eyango, qui n’a pas dansé aux rythmes de ce monsieur? Levez la main voir bande de menteurs…. Bona? et alors? Appliquez la loi à tout le monde. Tous nos sportifs professionnels ont la double citoyenneté, le grand Manu est Francais, FRancis BB etait français aussi, YannicK Noah, Etoo, Matip, Lauren Etame, JP Tokoto, Milla Roger, Nkono et consort. Quand il faut vilipender 1 individu qui n’a pas de pouvoir le petit camerounais est trop fort. Ton post est vide, tu donnes un avis personnel qui ne s’applique pas à la réalité. Pas question de 2 poids, 2 mesures. L’artiste n’est pas que là pour te faire danser, tu pourrais battre tes propres tambours au village et danser, il est là aussi pour te permettre de réfléchir, l’art engagé c’est cela aussi. Il y a 1 budget alloué pour construire des salles de spectacles, le gouvernement doit le faire, les individus s’ils le veulent peuvent mettre la main à la pâte mais ne sont en RIEN tenus de la faire. Etoo a construit des oeuvres dans pays, vous l’avez insulté et honni, il ne faisait pas de politique et pourtant le résultat est le même.. Faut arrêter de s’auto Haïr parce que vous autres vous êtes incapables peut être mais surtout, vous avez choisi d’être zombifié, écrasé ou alors votre voix, voie, celle du bas ventre. Soyez des griots respectables et sensés. Le Cameroun n’est pas une propriété privée. T’aurais dû dire à ce Marco Mbella qui prétend être ingénieur que nos routes ont besoin de ses services, que la question de l’electricité, il devrait parler la-bas avec ses « diplômes », tu ne l’as pas fait: serait-ce que tu prennes son parti? C’est quoi son background musical lui? éphémère. De quel droit répond -t-il à Bona? Il veut participer à la mangeoire? Lui il donne son avis et Bona ne devrait pas peut-être? Allons allons soyons sensés. Regardons-nous dans une glace, notre pays se meurt et nous perdons en conjectures inutiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.