Cameroun : le top 4 des décisions impopulaires

Depuis que le préfet de la Mifi a interdit la chanson de Franko, je suis sûr que lui-même il a eu honte ! Parce que quand nos dirigeants prennent souvent des décisions parce qu’ils veulent seulement coller séduire leurs petites, ils ne se rendent même pas compte que ça va les rendre bien ridicules. Tsuip !

Voici même quelques-unes de leurs décisions impopulaires…

 

La lutte contre les accidents commence d'abord par de bonnes routes. Crédit: Ecclésiaste Deudjui

La lutte contre les accidents commence d’abord par de bonnes routes. Crédit: Ecclésiaste Deudjui

 

1°) FIN JUILLET 2015 : FERMETURE DES BARS À 19 HEURES

Hum ! C’est vrai que Boko Haram multipliait les actions kamikazes. Et pour éviter les regroupements propices aux attentats, le gouvernement avait jugé bon de fermer les bars aux alentours de 18h30.

La mesure s’est même étendue jusqu’aux boîtes de nuit et aux snacks. Et c’est comme ça qu’un jour j’étais au Dreams avec le Professeur Ndjasso, quand la Police est venue vider les lieux vers les 3h du matin. Massa ! Depuis quand on nous demande la carte d’identité ici à Douala ?

Et dans tout ça, ils oublient que dans la nuit il n’y a pas seulement les barmans qui se débrouillent. Il y a aussi les vendeurs de soya, de cigarette et de poisson braisé. Il y a des commerces nocturnes qui ne peuvent pas fonctionner sans le bon fonctionnement des bars. Et puis je vais vous dire, si on ne peut plus boire notre bière tranquillement au Cameroun, ça voudra dire que les terroristes ont un peu gagné la « guerre » norr ? Vous voyez ça comment ?

 

2°) 24 OCTOBRE 2013 : INTERDICTION DES EMBALLAGES PLASTIQUES NON-BIODÉGRADABLES

Je demande hein, « biodégradable » veut d’abord dire que quoi ? Hein, franchement ! Quand les ministres-là se retrouvent dans leurs bureaux climatisés, il ne faut pas qu’ils sortent de là pour venir nous turlupiner après.

Le 24 avril 2014, leur Loi est donc passée à la phase répressive. On venait dans les marchés arrêter les commerçants qui utilisent encore les plastiques de moins de 60 microns (60 mi-quoi ??). Et il y a des magasins qui ont été verbalisés, scellés, voire même sanctionnés définitivement…

Franchement, je ne sais pas ce que nos autorités cherchent ! Au lieu de réfléchir sur les vrais problèmes du Cameroun, eux ils sont toujours là pour faire le dilatoire. Ils veulent que quand tu réclames ton emballage chez le boutiquier, ce dernier te dise que « Va là-bas dis-donc ! C’est moi le ministre ? Si tu ne peux pas arrêter ça avec tes mains tu sors de ma boutique ! »

 

3°) NOVEMBRE 2013 : INTERDICTION (DU PORT) DES MINI-JUPES

Regardez alors la magie ! Au début de novembre 2013, pas moins de six (06) ministres de notre République (dont René Sadi, alors ministre de l’Administration Territoriale !) se sont constitués en coalition, pour aller à l’assaut contre les Camerounaises qui s’habillent en mini-jupe… N’importe quoi !

Franchement, c’est tout ce que vous avez trouvé ? Est-ce à dire que quand vous êtes dans vos villas et dans vos Mercedes fumées, c’est exclusivement les fesses de nos filles qui vous préoccupent votre cerveau ? Hein ?

Au lieu de prendre des décisions aussi idiotes, allez d’abord mettre l’accent sur l’éducation de ces filles ! Allez contrôler les séries qu’on diffuse à la télévision à 20h30. Allez suspendre l’importation du textile qui vient de l’Asie de l’Est. Allez écouter nos prostituées qui sont nombreuses dans les carrefours, et demandez-leur pourquoi est-ce qu’elles aiment porter les robes moulantes et quelquefois les matelots.

Mais surtout, surtout, ne venez pas nous empêcher de contempler la magnificence qu’il y a dans la beauté physique de nos Camerounaises…

 

4°) JUILLET 2011 : INTERDICTION DES VOYAGES NOCTURNES

J’ai mis cette décision en dernier parce qu’elle n’a même pas pu tenir pendant quelques jours ! Krkrkrkr. Je vous jure ! Comme pour dire que les gens qui nous gouvernent ici, parfois je me demande s’ils vivent vraiment dans le même Cameroun que les nous-autres…

Le 04 juillet 2011, Bello Bouba Maïgari (alors ministre des Transports) avait demandé aux gens de ne plus voyager entre 21h et 5h du matin. Qu’est-ce que c’est con ! Il fallait même qu’il interdise aussi le taxi de nuit norr ! Parce que le voyage commence à partir de combien de kilomètres ? Hein, mon type ?

Si ces extraterrestres vivaient au Cameroun, ils sauraient que les Bamilékés aiment voyager à 23h30 pour arriver à l’Ouest à 5h30 ou bien à 6h. Si nos dirigeants vivaient dans le même pays que nous, ils sauraient que parfois tu peux faire un aller-retour express au village ou ailleurs, parce que tu n’auras pas le temps dans la semaine. Ils apprendraient que nous on n’a pas un chauffeur qui peut nous emmener là où on veut, et avec le carburant du contribuable camerounais (est-ce qu’on a même d’abord la voiture ?). Ils sauraient que la lutte contre les accidents routiers, ça se fait avec des radars performants. Des policiers honnêtes. Des conducteurs responsables et sobres. Des auto-écoles sérieuses. Des routes goudronnées. Des voitures contrôlées techniquement. Bref, si ces gens-là réfléchissaient un peu, on leur dirait que nous on n’a pas fréquenté hein, Excellence, mais que nous on ne peut quand même pas prendre des décisions aussi absurdes et aussi déraisonnables !

 

Plusieurs commerçants mènent leur activité dans la soirée. Crédit: Ecclésiaste Deudjui

Plusieurs commerçants mènent leur activité dans la soirée. Crédit: Ecclésiaste Deudjui

 

CAMEROUN : LE TOP 444 DES DÉCISIONS LES PLUS IMPOPULAIRES

Et donc dix jours seulement après son arrêté, le préfet de la Mifi a lui-même interdit son interdiction. C’est sûr qu’il a eu honte jusqu’ààààààà… Surtout que Franko est le plus grand succès que la musique camerounaise ait jamais connu dans son histoire (déjà 13 millions de vues sur YouTube) !

 

Pour lutter contre les accidents routiers, ils avaient interdit les bars à proximité des agences de voyage (pourquoi ne pas interdire la bière une fois ?)

Pour que nos élèves aient de bonnes notes en classe, ils avaient interdit les téléphones portables dans les lycées et dans les collèges (donc je ne peux plus faire un SMS à mon enfant ?)

Pour favoriser les mariages officiels, ils avaient même pénalisé le « Viens on reste » (donc vous voulez me dire que je ne peux plus habiter avec une fille ?)

 

Et puis même quand ils prennent rarement de bonnes décisions, ils s’arrangent toujours à les rendre impopulaires. Il ne faut pas téléphoner au volant, il ne faut pas rouler avec la moto si on ne porte pas de casque, il ne faut pas porter la burqa ni le voile intégral dans les établissements publics.

Et vous savez quoi ? Il faut qu’on prenne la décision de bien choisir dorénavant nos décisionnaires !

 

Ecclésiaste DEUDJUI, moi je ne suis pas impopulaire

WhatsApp: (+237) 696.469.637

Tous mes articles sur http://achouka.mondoblog.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *