Cameroun 1955-1985: à la recherche du « tant » perdu…

Vrai-vrai hein, je commence à être fatigué ! Tous les jours quand je rencontre un vieillard, il me dit comment au temps d’Ahidjo, le Cameroun était un petit paradis…

Que nous les jeunes on fasse quoi alors ? Qu’on retourne vivre dans le passé ? Et d’ailleurs, qu’est-ce qui nous prouve même que c’était vraiment un paradis ?…

 

on nous dit que les Lions d'avant jouaient un football d'une autre planète

on nous dit que les Lions d’avant jouaient un football d’une autre planète

 

« TOUT LE MONDE ÉTAIT PREMIER DE SA CLASSE »

Entre nous, comment ça peut être possible ? Tous les vieux que je rencontre me disent qu’ils étaient premiers de leur classe, de la SIL jusqu’en Terminale. Donc ils étaient tous premiers ex-aequo ? Ça veut donc dire qu’ils étaient aussi derniers ex-aequo norr ?

 

« IL N’Y AVAIT PAS LES BANDITS COMME AUJOURD’HUI »

Ahn bon hein ? Donc le cambriolage est né en 1985 ! Comment les vieillards Camerounais-là exagèrent aussi comme ça ? C’est toujours pour noircir Paul Biya ?

 

« TOUTES LES RUES ÉTAIENT BIEN ÉCLAIRÉES »

On était là ? N’est-ce pas quand nos vieillards disent qu’on voyait la nuit comme si c’était le matin, on accepte seulement ? Mais je me demande toujours où sont passés tous ces lampadaires, puisqu’il n’y avait pas les voleurs comme aujourd’hui…

 

« L’ENFANT DE QUELQU’UN ÉTAIT L’ENFANT DE TOUT LE MONDE »

Donc c’étaient des bâtards ? Ou bien ! Ça veut dire que n’importe quel homme pouvait (ac)coucher avec n’importe quelle femme ? Ou je comprends mal !

 

« AVEC 5 FRANCS TU ACHETAIS TOUT CE QUE TU VEUX »

Il y a alors quoi d’étrange là-dedans ? N’est-ce pas aujourd’hui avec 1 milliard tu achètes aussi tout ce que tu veux ?

 

« LES FOOTBALLEURS ÉTAIENT PLUS FORTS QUE LIONEL MESSI »

Je vous dis hein, si vous entendez un vieillard parler de notre football, vous allez croire que Pelé a d’abord joué dans Léopard de Douala avant de devenir champion du monde en 1970…

On te dit comment Mbappè-Leppé perçait les filets avec ses frappes lourdes, comment Milla Roger dribblait même ses propres joueurs, comment Omam-Biyick sautait et calait en l’air pendant plus de trente secondes…

Yess paapa !

 

« LE PAYS MARCHAIT COMME SUR DES RAILS »

Mais alors ! Même le TGV ne déraille pas ? Arrêtez avec ces histoires que tout le monde avait des bourses, tous les jeunes avaient un emploi, toutes les sociétés étaient nationalisées.

Même si le Cameroun était plus développé que la Chine, c’est en nous disant ça que ça va faire quoi maintenant ?

 

On raconte que les filles d'avant étaient mieux éduquées que celles d'aujourd'hui

On raconte que les filles d’avant étaient mieux éduquées que celles d’aujourd’hui

 

CAMEROUN 2015-2045: À LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU…

Donc moi je suis un futuriste, je ne regarde pas ce que les vieux-là nous disent. La vie c’est devant !

Même si leur époque a été plus nourricière que la nôtre, même s’ils ont pu fonder des familles et construire des maisons, c’était leur chance là-bas !

Moi je demande juste à la jeunesse camerounaise de travailler, car nous aussi nous pouvons avoir nos 30 glorieuses dans ce Cameroun du 21ème siècle.

Et même (re)devenir plus développés que la Chine, pourquoi pas ?

 

Ecclésiaste DEUDJUI

Tous mes articles sur http://achouka.mondoblog.org

Voir aussi http://www.edilivre.com/librairie/la-pomme-d-eve-ecclesiaste-deudjui.html

4 réflexions au sujet de « Cameroun 1955-1985: à la recherche du « tant » perdu… »

  1. Apparemment les enfants de nous jours sont plus « sages » que les enfants de l’époque-là (c’est-à-dire nous, quand nous étions enfants). Parce que si aujourd’hui tu fais l’erreur de dire à tes enfants que tu étais toujours premier de la classe ils vont te rire au nez, même si c’est vrai.

    Je suis d’accord avec ta conclusion: c’est donc à nous de travailler pour améliorer notre situation, au lieu de chercher à regretter le passé avec les vieux qui le font, de peur de devenir comme eux plus tard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *