Quoi que les Camerounais te disent, il ne faut pas les écouter

Hum ! Quand je dis souvent que la langue camerounaise est l’une des plus complexes au monde, les gens pensent toujours que je blague. N’est-ce pas voilà un Français qui s’est fait escroquer l’autre jour, à cause d’une erreur de sémantique ? Les arnaqueurs lui ont dit : « On est ensemble, attends-nous là, on arrive. »

Et l’imbécile s’est mis à les attendre sur place comme un idiot…

 

Les Camerounais (dé)tournent les mots pour atteindre leurs objectifs

Les Camerounais (dé)tournent les mots pour atteindre leurs objectifs

 

QUAND ILS DISENT « merci beaucoup », IL NE FAUT PAS TE RASSURER

Ici chez nous, le merci n’a rien à voir avec un remerciement. Et quand on ajoute « beaucoup » à côté, ça veut dire que la personne est très-très-très énervée. Si quelqu’un te dit « merci beaucoup », il faut vite te dépêcher d’aller réparer toutes tes erreurs…

 

QUAND ILS DISENT « tu m’as bien regardé ? », IL NE FAUT PLUS LES REGARDER

N’est-ce pas si tu es nouveau tu vas commencer à le regarder des pieds à la tête ? Alors qu’il attend plutôt que tu ne le regardes plus ?

« Tu m’as bien regardé ? » est une expression d’indignation. Ça veut dire que même si je viens de te demander le transfert de 250, ne pars pas croire que je suis à 250 francs près…

 

QUAND ILS DISENT « j’arrive », IL NE FAUT JAMAIS LES ATTENDRE

Ou c’est Jésus-Christ qui nous a contaminé oooh ! En tous cas quand un Camerounais te dit qu’il arrive, ça veut dire qu’il n’arrivera jamais. Mais s’il ajoute « attends-moi là ! », ça veut dire qu’il va revenir avec une arme bien tranchante…

De toute façon si un Camerounais te dit qu’il arrive et que tu restes là pour l’attendre, c’est ton problème !

 

QUAND ILS DISENT « ne me dis pas », IL FAUT PLUTÔT LEUR RACONTER

Voilà encore un paradoxe du langage camerounais. Quand quelqu’un te dit « ne me dis pas », c’est pour te dire de tout dire. C’est la formule que nos kongosseuses utilisent dans les sous-quartiers et dans les centres de beauté, pour malparler des gens à longueur de journée. « Çaaaaaaah ! Donc vrai-vrai il sortait avec les deux femmes-là au même moment ? Ne me dis pas ! »

 

QUAND ILS DISENT « mon frère, je suis où ? », IL NE FAUT PAS LES ORIENTER

Ce n’est pas la peine d’aller chercher ta boussole si un gars te demande où il se trouve. En réalité, cette question est beaucoup plus philosophique que géographique. On l’utilise pour démontrer qu’on est négligeable dans ce pays qui écrase tout sur son passage, et qu’on est prêt à tout accepter. On l’utilise aussi quand on est en train de quémander quelque chose : « Trouve-moi même 200-là mon frère. Je suis où ? »

 

Les Camerounais mentent sans avoir froid dans le regard

Les Camerounais mentent sans avoir froid dans le regard

 

QUOI QUE LES CAMEROUNAIS VOUS DISENT, IL NE FAUT PAS LES ÉCOUTER

Donc voilà, je comprends maintenant comment on a entourloupé le Français d’autrui. Achouka ngongoli, ça va lui apprendre à prendre toutes nos phrases au premier degré.

 

Ici chez nous si une fille te dit « laisse-moi », ça veut dire qu’il faut plutôt la caresser.

Ici chez nous si un homme appelle sa femme « la bonne dame », ça veut dire qu’elle est plutôt mauvaise.

Ici chez nous quand tu as beaucoup d’argent, les gens disent que tu as un peu.

Ici chez nous quand les gens te demandent si tu vois clair, ce ne sont pas des opticiens, c’est seulement pour savoir si tu t’en sors.

 

On déforme la réalité, on masque les mots, on dit le contraire de ce qu’on pense. Et tant pis pour ceux qui nous écoutent sans réfléchir…

 

Ecclésiaste DEUDJUI

Tous mes articles sur http://achouka.mondoblog.org

4 réflexions au sujet de « Quoi que les Camerounais te disent, il ne faut pas les écouter »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.